ULaval news logo

24 janvier 2023

100 000$ pour le bien-être et la santé mentale

L'Université Laval reçoit un don de Bell Cause pour la cause pour offrir plus d'espaces de détente et bonifier ses services et activités

Par : Alexandra Perron
Partager : facebook twitter linked in email
<p>La communauté étudiante a plusieurs fois exprimé le besoin d'avoir accès à des endroits de détente. Ils vont se multiplier, comme cet espace bien-être aménagé dans l'aire de repas de Saveurs Campus, au pavillon Alphonse-Desjardins.</p>

La communauté étudiante a plusieurs fois exprimé le besoin d'avoir accès à des endroits de détente. Ils vont se multiplier, comme cet espace bien-être aménagé dans l'aire de repas de Saveurs Campus, au pavillon Alphonse-Desjardins.

Méditer dans un hamac entouré de verdure. Se faire accompagner toute une session pour mieux gérer son stress. Être informé des activités qui aident à socialiser et à bouger. La quête de bien-être se poursuit sur le campus avec l'annonce, le 19 janvier, d'un don de 100 000$ pour appuyer les initiatives en santé mentale. L'Université Laval fait partie des 10 établissements d'enseignement canadiens qui se partagent un million de dollars sous forme de dons du Fonds postsecondaire Bell Cause pour la cause.

Ce financement s'ajoute à une somme de 25 000$ obtenue en 2021 qui avait permis de tester un projet pilote, indique Vicky Drapeau, professeure à la Faculté des sciences de l'éducation. La suite est aujourd'hui possible, ajoute celle qui est également directrice scientifique de la Table de concertation en santé durable, qui travaille de concert avec l'équipe de Mon équilibre ULaval.

«On couvre déjà un large spectre d'initiatives et de services pour faciliter l'adoption de saines habitudes de vie, autant du point de vue individuel qu'environnemental. Le plus bel exemple, ce sont les espaces bien-être qui ont été créés un peu partout sur le campus pour avoir des endroits où les étudiants et le personnel peuvent se déposer, relaxer, prendre une pause entre deux cours.»

Cinq nouveaux espaces bien-être

Vous les avez sans doute vu pousser depuis quelques années dans certains pavillons et à l'extérieur, ces lieux avec chaises longues et plantes, où l'on peut se détendre ou socialiser. Un sondage effectué auprès de 2834  membres de la communauté en 2022 a montré un très haut taux de satisfaction et 94% des répondants ont l'intention de fréquenter d'autres espaces bien-être s'ils voient le jour sur le campus.

«On souhaite en installer au moins un par pavillon», indique Julie Turgeon, coordonnatrice d'activités pour Mon équilibre ULaval, en précisant que la Faculté d'architecture, les pavillons des Sciences de l'éducation, Louis-Jacques Casault, Ferdinand-Vandry et Paul-Comtois auront bientôt les leurs. «On aimerait aussi les animer, avoir des ateliers de sensibilisation, y offrir des fruits et des légumes», renchérit Vicky Drapeau.

Dans le même esprit, la cabine de repos RecharjMe, installée au niveau 0 du pavillon Jean-Charles-Bonenfant et dont parlait ULaval nouvelles en novembre, pourrait faire des petits. Ce projet est évalué par Simon Coulombe, professeur à la Faculté des sciences sociales et titulaire de la Chaire de recherche Relief en santé mentale, autogestion et travail. «Toutes nos initiatives sont évaluées pour voir si elles font une différence et déterminer si on les reconduit», précise Vicky Drapeau.

« Toutes nos initiatives sont évaluées pour voir si elles font une différence et déterminer si on les reconduit. »

Vicky Drapeau

Le don de Bell Cause pour la cause permettra aussi de pérenniser le projet Essaim, qui vise à faire le portrait des différents enjeux et besoins des membres de la communauté universitaire en matière de santé. Des résultats préliminaires récoltés en 2021 et 2022 auprès de 666 membres montrent que la solitude, le manque d'activité physique ou le manque de sommeil affectent leur santé mentale. Les actions déployées touchent la cible, se réjouit la directrice scientifique de la Table de concertation.

Jumelage et accompagnement personnalisé

Les 100  000$ serviront notamment à mettre sur pied un service d'accompagnement personnalisé imaginé par l'étudiante en kinésiologie Lesly Joyce Nkuindja. L'idée? Des étudiants dans le domaine de la santé ou désireux de s'impliquer seront formés pour devenir des agents de changement, puis jumelés à trois étudiants qu'ils accompagneront au cours d'une session pour les aider à modifier un comportement lié aux habitudes de vie.

«C'est ça, le moteur de la Table de concertation en santé durable, c'est de soutenir des initiatives qui sont déployées par des experts de l'Université Laval, mais également des étudiants, des comités étudiants, des unités et des services», indique Vicky Drapeau qui a fait les démarches auprès de Bell Cause avec Ariane Bélanger-Gravel, professeure au Département d'information et de communication.

Accessibilité et embauche

Arrimer tous les services et activités de bien-être sur le campus et en faciliter l'accès est un autre objectif de ce grand mouvement. Dans la foulée, le mandat d'un membre de l'équipe de santé durable sera prolongé et une nouvelle ressource se consacrera à la promotion. «La communication, c'est la clé pour informer la communauté de ce qui existe, pour dévoiler les résultats du projet Essaim et les nouveaux espaces bien-être», indique Vicky Drapeau.

Concert dans les tunnels pour la Journée Bell Cause

Le don a été annoncé quelques jours avant la Journée Bell Cause pour la cause, qui vise à sensibiliser la population aux enjeux de santé mentale depuis 2010, et décrété le 25 janvier cette année. Pour l'occasion, une prestation musicale aura lieu de 11 h 30 à 12 h 30 à la jonction des tunnels entre les pavillons Jean-Charles-Bonenfant et Alphonse-Desjardins.

<p>Ce ne sera pas la première prestation musicale dans les tunnels de l'Université. Ce moment d'introspection et de rassemblement est offert par&nbsp;Mon équilibre ULaval et la Faculté de musique.</p>

Ce ne sera pas la première prestation musicale dans les tunnels de l'Université. Ce moment d'introspection et de rassemblement est offert par Mon équilibre ULaval et la Faculté de musique.

À ce jour, Bell Cause pour la cause a versé plus de cinq millions de dollars à des établissements postsecondaires canadiens. Selon Recherche en santé mentale Canada, plus de la moitié des Canadiens qui affirment avoir besoin de soutien en santé mentale ne reçoivent pas l'aide dont ils ont besoin. Chaque jour au pays, plus de 200 personnes font une tentative de suicide et 12 en meurent. Un quart de la population vit avec un niveau élevé d'anxiété.

En tout temps, et même à distance, les ressources d'aide en santé mentale du campus et de la grande région de Québec sont à pied d'œuvre pour répondre aux besoins.

Pour les joindre, à l'Université Laval:

  • Programme d'aide aux employés : 1 800 361-2433
  • Autres ressources (cliniques de santé et de nutrition, consultation psychologique à l'École de psychologie, counseling et orientation, etc.)

Dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches:

  • Info-Social 811 (service confidentiel de consultation téléphonique offert 24   heures par jour, 7   jours sur   7)