ULaval news logo

13 janvier 2023

Le 48e Salon de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation ouvre ses portes

Ferme, jardin, section jeunesse, la programmation comprend aussi des exposants, des kiosques d’information et des conférences en ligne

Par : Yvon Larose
Partager : facebook twitter linked in email
<p>Au dernier
Salon de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation, en janvier
2020, les animaux de ferme étaient bien présents. Ils le seront encore cette
année pour la plus grande joie des enfants.</p>

Au dernier Salon de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation, en janvier 2020, les animaux de ferme étaient bien présents. Ils le seront encore cette année pour la plus grande joie des enfants.

C'est sur le thème «L’agroalimentaire, innover pour évoluer» que se tient le 48Salon de la Semaine de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation à compter du vendredi 13 janvier, et ce, jusqu’au 15 janvier, au Centre de foires d’ExpoCité, à Québec.

Depuis près d’un demi-siècle, cette activité d’une longévité remarquable est reconduite chaque année par des étudiantes et des étudiants de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, en étroite collaboration avec les principaux intervenants du milieu agroalimentaire. Cette fois, 24 étudiantes et étudiants membres du comité organisateur ainsi qu’une centaine d’autres, tous bénévoles, auront participé à l'organisation et à la présentation du salon. Cette année, la présidence d’honneur est assurée par Marie-Pier Noreau et Sonia Robitaille-Jacob, cofondatrices de Caramels FAA, une entreprise de Québec spécialisée dans la conception et la distribution de produits dérivés du caramel.

«Nous avons tous hâte que débute le salon, car le dernier remonte à janvier 2020, peu avant la pandémie», souligne Stacey Bourque, étudiante de 4e  année du baccalauréat en agroéconomie et présidente de la Semaine de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation (SAAC). «J’étais bénévole à ce moment-là, rappelle-t-elle. Sur les 24 membres du comité organisateur, nous sommes seulement 2 à avoir vu le Salon en vrai. Nous sommes donc dans l’inconnu.»

Quelque 15 000 visiteurs sont attendus. Le Salon de la SAAC est le plus grand du genre organisé entièrement par des étudiants au Canada. Par le thème de cette année, le Salon se veut un lieu de partage et de vulgarisation sur les découvertes scientifiques, les avancées technologiques et les nouvelles pratiques dans le domaine de l’agroalimentaire. Les étudiantes et les étudiants, eux, ont quatre objectifs: rendre l’agroalimentaire accessible à tous, partager une passion, sensibiliser le grand public, concrétiser la théorie et développer de futurs professionnels.

Des animaux et des plantes

Comme par le passé, les visiteurs auront accès à des animaux de la ferme comme des vaches, des chevaux, des moutons, des chèvres et des alpagas. Des démonstrations auront lieu. On traira une vache en direct et on montrera comment placer une selle sur un cheval. Des agriculteurs parleront de leur travail.

Les visiteurs pourront également circuler dans un grand jardin garni de plantes. On en trouvera un peu partout sur le site. Le Salon présentera plusieurs centaines d’espèces totalisant quelques milliers de plants.

«Plusieurs dizaines d'espèces ont été produites à des fins d'appui aux kiosques de vulgarisation des secteurs agroalimentaires», explique l’étudiante de 4année du baccalauréat en agroéconomie et directrice des communications de la Semaine de l’agriculture, de l’alimentation et de la consommation, Daphnée Sauvageau. «Par exemple, poursuit-elle, le sarrasin et les trèfles rouge et blanc, qui sont liés l’apiculture, le blé et l’avoine, pour le kiosque des grandes cultures québécoises, ou bien l’orge brassicole, qui est lié à l’amélioration génétique des végétaux. Les autres, une majorité, sont ornementales. Il sera possible pour les visiteurs et visiteuses d’acheter certaines de ces plantes à la sortie du salon, incluant des fines herbes.»

Une exposition de plants communs en maraichage diversifié inclura, entre autres, la tomate, les piments et les cerises de terre.

Plusieurs centaines de plants proviendront du secteur horticole du Centre de formation professionnelle Fierbourg. Le reste des plants a été produit dans les serres du Jardin universitaire Roger-Van den Hende. «Trois étudiants de la Faculté étaient responsables de la planification, des semis, des transplants, de l’entretien et des arrosages quotidiens, qui prenaient entre une et deux heures, en fonction de l’âge des plantes et leur nombre, indique Daphnée Sauvageau. Les premiers semis, bouturages et transplants ont eu lieu en septembre. Des journées en compagnie de membres de la SAAC et autres étudiants de la Faculté ont eu lieu périodiquement pour des corvées plus demandantes.»

De l’information à profusion

Dans les kiosques, les animateurs étudiants toucheront notamment aux grandes cultures céréalières, à la génétique des semences en production végétale, à la production du cannabis ainsi qu'à celle du cidre et du vin. On abordera également les légumes d’hiver, l’agroforesterie, les ruches d’abeilles et les écoserres.

Pas moins de cinq regroupements étudiants de l’Université Laval seront sur place. Il s’agit d’ULtrac, un projet d’ingénierie de conception et de construction en équipe d’un mini-tracteur de tire, de La BoULangerie du Comtois, de Carnivore, charcuterie étudiante et de Produits alimentaires Uni-Vrac. Ce dernier offre des denrées alimentaires en vrac à faible coût.

En plus d’échanger avec des producteurs du terroir, les visiteurs pourront goûter à différents produits comme des terrines, des confitures et des alcools.

Dans la section jeunesse, plusieurs activités enrichissantes seront présentées.  Quelque 1000 enfants et enseignants du primaire sont attendus.

Quatre conférences en ligne sont au programme. La présentation de Geneviève O’Gleman aura pour thème «Manger santé à petit prix», celle du Laboratoire sur l’agriculture urbaine et de Carrefour solidaire portera sur les serres de rue. L’exposé de Dominique Dumas aura pour titre «Pour de la viande rouge plus verte». Enfin, Isabelle Marquis répondra à la question «Que mangerons-nous dans 10 ans?».

Parmi les quelque 30 partenaires de la SAAC, mentionnons Agriculture et agroalimentaire Canada, la Fédération des producteurs d’œufs du Québec et l’Union des producteurs agricoles.

Le Salon de la SAAC se tient au Centre de foires de Québec (ExpoCité), 250-A boulevard Wilfrid-Hamel, à Québec. Ouverture à 13 heures vendredi et à 9 heures samedi et dimanche. Fermeture à 17 heures chaque jour. Entrée gratuite. Pour information, consulter la page Facebook de la SAAC.

<p>Quelque
15&nbsp;000&nbsp;visiteurs sont attendus au Salon de la SAAC&nbsp;2023. Le salon avait accueilli, en 2020, un nombre semblable de visiteurs petits et grands.</p>

Quelque 15 000 visiteurs sont attendus au Salon de la SAAC 2023. Le salon avait accueilli, en 2020, un nombre semblable de visiteurs petits et grands.

<p>Dans une des
démonstrations au programme, les visiteurs pourront voir comment placer une selle sur un cheval.</p>

Dans une des démonstrations au programme, les visiteurs pourront voir comment placer une selle sur un cheval.

— Attara