Vie universitaire

Sensibiliser pour prévenir

Déterminée à prévenir les maladies cardiovasculaires, l'association étudiante Partenariat Santé tiendra sa première séance d'information de l'automne au PEPS

Depuis un an, les bénévoles de Partenariat Santé ont rencontré plus de 500 personnes afin de les sensibiliser à l'importance de saines habitudes de vie.
Depuis un an, les bénévoles de Partenariat Santé ont rencontré plus de 500 personnes afin de les sensibiliser à l'importance de saines habitudes de vie.
Au Canada, un décès sur cinq est attribuable aux maladies cardiovasculaires. Causées par des facteurs comme le tabagisme, l'obésité et un mode de vie sédentaire, ces pathologies représentent les principales causes d'hospitalisation au pays. Voilà, en gros, pourquoi les bénévoles de Partenariat Santé ont choisi de s'attaquer à ce problème de santé publique. Créée en janvier 2016, cette association regroupe une centaine d'étudiants en sciences de la santé, soit en médecine, en nutrition, en sciences infirmières, en physiothérapie, en kinésiologie, en pharmacie et en sciences biomédicales. Leur objectif: prévenir les maladies cardiovasculaires et promouvoir les saines habitudes de vie.

Jusqu'ici, l'association a mené des séances d'information au PEPS et dans des centres commerciaux, des pharmacies, des résidences pour aînés, des entreprises et une communauté autochtone. Après avoir rempli un formulaire sur ses habitudes de vie, le participant est invité à passer de brefs tests médicaux, puis à faire le point sur sa santé avec un étudiant. Depuis un an, ce sont plus de 500 personnes qui ont été rencontrées par ces futurs professionnels de la santé. Du lot, environ 10% des participants présentaient une tension artérielle anormalement élevée. C'est dire que le problème est criant!

Le mardi 3 octobre, Partenariat Santé reprendra ses activités au PEPS. De 17 h à 20 h, les étudiants seront sur place pour rencontrer les gens et établir avec eux un plan d'action pour améliorer leur santé. «Le but est d'amener la personne à savoir ce qu'elle aimerait changer dans sa vie pour améliorer sa santé cardiovasculaire et ses habitudes de vie. On l'aide à déterminer des objectifs ainsi que des obstacles potentiels qu'elle pourrait rencontrer sur sa route. C'est le participant lui-même qui doit s'automotiver. Ainsi, il y a plus de chances qu'il atteigne ses objectifs que si on lui dit, par exemple, de cesser de fumer ou de ne plus boire d'alcool», explique Fabien Bergeret, vice-président aux affaires externes de Partenariat Santé.

Pour ce doctorant en médecine, l'association offre la chance aux étudiants de bonifier leur formation. «Cela leur permet d'être en contact avec la réalité sur le terrain et de travailler en équipe multidisciplinaire avec ces étudiants qui deviendront médecins, infirmiers, kinésiologues, nutritionnistes, physiothérapeutes, etc. Collaborer dans le domaine de la santé est primordial. Les professionnels de la santé ont besoin des connaissances et des compétences de chacun, et ce, dans le meilleur intérêt du patient», dit-il.

Après son passage au PEPS, l'association offrira des séances d'information aux employés de SSQ Groupe financier ainsi qu'à la clinique médicale Lévis-Métro. Des séances sont aussi prévues aux centres commerciaux Laurier Québec et Fleur de Lys. Plusieurs autres projets sont sur les rails, dont des conférences sur des thèmes liés à la santé et la création d'un nouveau site Web.

Suivez les activités de Partenariat Santé

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!