Vie universitaire

Le PEPS célèbre 50 ans d'action et d'émotion

Véritable institution dans la région de Québec, le PEPS soulignera son demi-siècle avec une pléiade d'activités

Au moment de son ouverture le 9 septembre 1970, le PEPS était le plus grand centre sportif universitaire de tout l'Est canadien. À l'aube de son 50e anniversaire, le PEPS occupe toujours le haut du pavé à ce chapitre et il demeure une référence pour beaucoup d'organisations sportives, bien au-delà des frontières provinciales.

Pour souligner ce grand moment de l'histoire régionale, une pléiade d'activités et d'initiatives verront le jour au cours des prochaines semaines et des prochains mois et elles culmineront par de grandes festivités le weekend du 22 janvier 2021, date commémorative du 50e anniversaire de l'inauguration officielle du pavillon. Pavoisement, défi étudiant, journée familiale, conférences, retrouvailles et exposition sont notamment au programme.

«Le contexte n'est évidemment pas celui que l'on aurait voulu et nous avons dû réajuster nos ambitions, mais malgré la pandémie et les contraintes sanitaires, nous mettrons tout en œuvre au cours des prochains mois pour célébrer ces 50 ans de belle façon et pour rendre hommage à ce monument de la pratique sportive, à ceux qui ont contribué à son développement et à ceux et celles qui le fréquentent régulièrement ou qui le découvrent pour la première fois», précise la directrice du Service des activités sportives Julie Dionne.

Le Service des activités sportives est à pied d'œuvre sur le projet depuis plus d'un an, de concert avec les départements d'Éducation physique et de Kinésiologie, les deux autres principaux locataires du PEPS. La programmation, qui se veut inclusive, mettra en valeur à la fois les réalisations et les compétences de chacun et elle saura intéresser les membres de la communauté universitaire autant que ceux de la collectivité régionale.

Puisque le PEPS est solidement ancré dans son milieu depuis 50 ans, la rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours, a tenu à souligner l'importance d'un tel équipement pour le campus et la région. «Le PEPS est un projet colossal auquel la direction de l'Université a cru fermement dans les années 60. En plus de l'enseignement et de la recherche de grande qualité qu'on y fait, le PEPS est devenu au fil des ans un incontournable pour la pratique sportive, un symbole de l'adoption de saines habitudes de vie et une remarquable vitrine de notre leadership en matière de santé durable. Le PEPS contribue à la notoriété de notre établissement et à l'équilibre de vie de nombreux membres de notre communauté universitaire. Ce joyau régional nous permet aussi d'attirer des étudiantes et des étudiants-athlètes de haut niveau de partout dans le monde», souligne d'emblée Sophie D'Amours.

La décision de l'Université Laval de construire le PEPS a été audacieuse et clairvoyante pour l'époque et très rapidement, le PEPS a su confondre ceux et celles qui lui prédisaient un succès mitigé. Plaque tournante des grands événements sportifs dans la région de Québec, le PEPS répond depuis son ouverture aux besoins et aux intérêts sportifs et événementiels de l'Université et de la Ville de Québec.

Régis Labeaume partage d'ailleurs l'enthousiasme et la fierté de la rectrice à l'égard du pavillon emblématique. «Le PEPS constitue un atout majeur pour la ville de Québec, car il lui permet d'accueillir des événements sportifs nationaux et internationaux, a affirmé le maire de Québec. Il offre également aux citoyens qui veulent bouger et se divertir seuls ou en famille, des installations incomparables réunies en un seul et même endroit.»

Souvenirs et passion

Pour l'aider dans sa mission de faire rayonner le PEPS et les festivités entourant son 50e anniversaire, le comité organisateur a eu l'idée de miser sur une équipe de sept ambassadrices et ambassadeurs ayant eu un passage plus que significatif au PEPS. La plupart y ont passé une bonne partie de leur vie et ont vu le PEPS se développer au rythme des décennies. Jean-Marie De Koninck, Linda Marquis, Jean-Pierre Després, Simone Lemieux, Benoit Lamarche, Guylaine Demers et Wassim Chaouki auront pour mission de partager leurs souvenirs et leur passion pour le PEPS.

Petite histoire

Le professeur de chimie Philibert L'Écuyer, ardent défenseur de la cause sportive à l'Université Laval, ramène sur la table un rêve des années 1930 visant à doter l'établissement d'un gymnase. Nous sommes alors en 1948. Ce n'est que 22 ans plus tard, en septembre 1970, que le PEPS ouvrira ses portes à la clientèle, un centre sportif d'avant-garde qui faisait, à l'époque comme aujourd'hui, l'envie de tous.

Avant sa sortie de terre, le projet aura connu moult modifications, notamment au regard des revendications et des représentations justifiées faites à l'époque par des professeurs du Département d'éducation physique. Le projet final sera arrêté en 1968 et il intégrera quatre grands blocs: les locaux du Département d'éducation physique, le laboratoire des sciences de l'activité physique, les grands plateaux sportifs (la piscine de huit corridors, le grand gymnase et le stade couvert) de même que les bureaux des services d'administration des programmes et des installations sportives.

Au fil des décennies, le PEPS s'est transformé graduellement avec, entre autres, l'ajout d'un aréna à deux patinoires, d'une piste extérieure de 400m, d'un centre de pratique du golf et d'un stade de football. C'est toutefois la réalisation du projet régional d'agrandissement du PEPS en 2012 et 2013, projet qui répondait à la fois aux besoins universitaires et régionaux, qui marquera le plus grand saut dans son évolution. On ajoutera alors au total près de 50% de superficie en installations sportives. On érige d'abord à proximité un stade intérieur de soccer-football, puis on ajoute au complexe existant une nouvelle piscine de dimension olympique et un amphithéâtre-gymnase. On en profitera également pour doter le PEPS d'une salle d'entraînement déployée sur trois étages et de nouveaux vestiaires, dont un réservé aux familles et aux personnes à mobilité réduite, une première à Québec.

Aujourd'hui, le PEPS et l'ensemble des installations sportives qui y sont rattachées occupent le tiers du campus universitaire et sa notoriété est telle que son nom est connu d'un océan à l'autre.

Le PEPS en quatre thèmes évocateurs

Les festivités entourant le 50e anniversaire du PEPS évolueront au travers de quatre grands thèmes évocateurs définissant bien le PEPS dans son entièreté. Un lieu où s'est développée une culture sportive unique. Les gens qui l'ont fait ou qui le fréquentent. L'excellence qui est l'objet d'une quête quotidienne. Le rayonnement qui dépasse largement les limites du campus pour s'étendre au monde entier.

Pour bien illustrer ces quatre thèmes, des bannières géantes seront suspendues tout le long de la promenade Desjardins-Université Laval, au 2e étage du PEPS.

À venir sur ULaval nouvelles

En collaboration avec le Service des activités sportives, l’équipe d’ULaval nouvelles prépare une série d’articles sur le 50e anniversaire du PEPS. Il sera question, entre autres, de l’architecture du pavillon, de ses infrastructures d’enseignement et de recherche, des services de santé qu’on y offre et des grands événements qui ont marqué l’histoire, le tout agrémenté de témoignages d’employés actuels et retraités, d’étudiants-athlètes et d’anciens athlètes olympiques. Cette série sera lancée en marge des festivités entourant le 50e anniversaire.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!