ULaval news logo

5 juin 2020

COVID-19: l’étincelle du financement public des entreprises responsables?

Le crédit d’urgence lancé par Ottawa pour soutenir les grands employeurs dans la crise actuelle va-t-il assez loin en matière de responsabilité sociale?

Partager : facebook twitter linked in email

En mai dernier, le gouvernement fédéral annonçait la création du Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE), un programme pour aider financièrement les entreprises à traverser la crise provoquée par le coronavirus. L’un des principes sur lequel repose le CUGE est la protection des contribuables et des travailleurs. Avec ce programme assorti de plusieurs conditions environnementales et sociales, le Canada s’assure que l’aide financière qu’il accorde ne profitera pas qu’aux seuls actionnaires, mais à toutes les parties prenantes des entreprises.

Le professeur de droit et blogueur pour Contact Ivan Tchotourian est d’avis que le CUGE est une grande et belle avancée sur le plan de la responsabilité sociale des entreprises. Dans son billet «COVID-19: une aide fédérale qui s’inspire des investisseurs responsables», il admet que conditionner l’octroi de fonds publics à de tels critères permettra de promouvoir une nouvelle forme de capitalisme plus moderne. Toutefois, il analyse également certaines faiblesses du programme, qui aurait pu être encore plus ambitieux.