Vie universitaire

Promouvoir la démocratie parlementaire

Des cadres parlementaires de 6 pays ont reçu une formation de 10 jours à l'Université et à l'Assemblée nationale

Par : Yvon Larose
Le 16 juin, à la Salle de l'Assemblée nationale, la majeure partie du groupe a assisté à une formation sur la procédure parlementaire donnée par Siegfried Peters, au centre de la photo, chargé de cours à la Faculté de droit.
Le 16 juin, à la Salle de l'Assemblée nationale, la majeure partie du groupe a assisté à une formation sur la procédure parlementaire donnée par Siegfried Peters, au centre de la photo, chargé de cours à la Faculté de droit.
Pour une deuxième année, le Programme international de formation parlementaire s'est déroulé du 7 au 17 juin dans la cité universitaire, puis à l'Assemblée nationale du Québec. Cette formation théorique et pratique, unique dans le monde francophone, est destinée aux cadres parlementaires de langue française. Elle porte sur la conception, l'organisation et l'administration du travail parlementaire. En tout, 16 membres du personnel de 6 parlements d'Afrique et d'Haïti ont pris part à la formation. Les pays africains concernés sont le Maroc, le Niger, la République démocratique du Congo et le Togo.

«Tous se sont dits très satisfaits», souligne François Gélineau, doyen de la Faculté des sciences sociales et titulaire de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires.

Le Programme est le fruit d'une collaboration entre la Chaire, l'Assemblée nationale et la Banque mondiale. La mise en commun de leur expertise permet d'offrir une formation de pointe. L'approche est axée sur le développement des compétences propres au fonctionnement d'un parlement.

«Notre rôle consiste à mieux outiller les participants, explique le doyen. Ils seront ainsi mieux à même de soutenir le travail des parlementaires dans leurs fonctions de législation, de représentation et de contrôle.» Selon lui, il faut comprendre que la plupart des parlements des participants au Programme sont issus d'une vague de démocratisation qui a eu lieu durant les années 1990. «Ce sont donc des parlements jeunes qui n'ont pas une existence démocratique bien enracinée, poursuit-il. Nous ne sommes pas là pour leur montrer quoi faire, mais pour donner des perspectives.»

Le modèle sur lequel fonctionne le Programme n'est pas un transfert de connaissances unilatéral de pays développés vers des pays en développement. «Il s'agit plutôt, soutient François Gélineau, d'un partage de connaissances, d'un dialogue dans lequel les participants jouent un rôle actif, apprenant de l'expérience des uns et des autres.» Selon le doyen, les formateurs interpellent directement les participants. Ceux-ci posent beaucoup de questions. Ils interviennent régulièrement. «Les participants sont très dynamiques, dit-il. Les formateurs aiment bien ça.»

L'équipe de formateurs comprenait notamment trois enseignants ainsi qu'un bibliothécaire-conseil de l'Université Laval. Ce sont, dans l'ordre, François Gélineau, Louis Imbeau, Éric Montigny et Richard Dufour. Mentionnons également la présence de neuf fonctionnaires parlementaires de l'Assemblée nationale du Québec, du directeur général des services législatifs de l'Assemblée nationale française et du greffier principal adjoint de la Chambre des communes.

Les conférences, séminaires et ateliers ont abordé des thèmes aussi variés que l'intervention dans une organisation complexe, les relations entre le législatif et l'exécutif, le leadership, la recherche documentaire et le processus budgétaire. Le programme comprenait aussi des rencontres. Le groupe a notamment échangé avec le président et le secrétaire général de l'Assemblée nationale du Québec, Jacques Chagnon et Michel Bonsaint. Les participants se sont même rendus à Baie-Saint-Paul rencontrer le maire, qui leur a expliqué le fonctionnement de la politique locale. Le 9 juin, le groupe a assisté à la période de questions à l'Assemblée nationale. «La bonne conduite des parlementaires semble avoir le plus marqué les participants», indique François Gélineau.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!