ULaval Nouvelles
Sports

L'Université Laval bien représentée aux Jeux olympiques de Pékin

Les étudiants-athlètes Sébastien Beaulieu (planche à neige), Naomy Boudreau-Guertin (ski acrobatique), Cendrine Browne (ski de fond), Laurent Dubreuil (patinage de vitesse), Laura Leclair (ski de fond) et Audrey McManiman (planche à neige) font partie de l'équipe canadienne

Par : Matthieu Dessureault
De gauche à droite: Sébastien Beaulieu, Naomy Boudreau-Guertin, Cendrine Browne, Laurent Dubreuil, Laura Leclair et Audrey McManiman
De gauche à droite: Sébastien Beaulieu, Naomy Boudreau-Guertin, Cendrine Browne, Laurent Dubreuil, Laura Leclair et Audrey McManiman

Le coup d'envoi des très attendus 24e Jeux olympiques d'hiver aura lieu le vendredi, 4 février, à Pékin, en Chine. Parmi la délégation canadienne, six athlètes font leurs études à l'Université Laval. À voir leur parcours impressionnant, ça promet.

Cendrine Browne

Étudiante au baccalauréat en intervention sportive et au certificat en communication publique, Cendrine Browne participera à ses deuxièmes Jeux olympiques. La fondeuse a assuré sa place grâce à trois podiums aux essais nationaux, dont une première place aux qualifications du sprint féminin.

À PyeongChang, en 2018, on s'en rappellera, elle avait participé à cinq épreuves et avait été la meilleure Canadienne en skiathlon. Plus récemment, elle s'est illustrée en Coupe du monde en terminant au 23e rang du 10 kilomètres style libre à Falun, en Suède.

Celle qui ne faisait plus partie de l'équipe nationale de ski de fond ces deux dernières saisons a mis temps et efforts pour reprendre sa place auprès de l'élite sportive. «Je suis arrivée à Beijing il y a quatre jours déjà. Mon état d'esprit, avant que les JO commencent, est très bon. Je sais que je suis prête et que j'ai tout fait en mon possible pour arriver ici et donner mon meilleur. Je suis confiante et j'aborde mes deuxièmes JO en étant moins stressée, car je sais à quoi m'attendre», dit-elle.

Laurent Dubreuil

Laurent Dubreuil est étudiant au baccalauréat en communication publique. À l'instar de Cendrine Browne, le patineur de vitesse n'en est pas à ses premières armes au sein de l'équipe canadienne. Depuis les JO de PyeongChang, il s'est imposé comme l'un des meilleurs sprinteurs au monde sur longue piste.

Celui dont les parents sont d'anciens athlètes olympiques compte plusieurs succès à son actif, que ce soit en multipliant les podiums en Coupe du monde ou en réalisant le troisième chrono de l'histoire à Calgary en décembre dernier.

Naomy Boudreau-Guertin

Pour Naomy Boudreau-Guertin, étudiante au baccalauréat en psychoéducation, ce sera une première participation aux Olympiques. C'est avec fierté qu'elle a appris la semaine dernière qu'elle s'envolerait pour Pékin pour prendre part à l'épreuve de saut à ski acrobatique. «Quelle nouvelle! Je savais que mes chances étaient bonnes, mais je n'en reviens pas encore. Je pense flotter longtemps sur mon petit nuage.»

La dernière épreuve de qualification, qui s'est déroulée à Deer Valley, en Utah, s'est avérée plus ardue que prévu pour l'athlète. En raison d'une blessure à l'épaule, elle a terminé au 23e rang de cette épreuve de la Coupe du monde. «Je suis toutefois contente de ma progression durant la saison et lors de cette dernière épreuve. J'ai actuellement un moral d'acier! Je me sens prête pour la suite de l'aventure qui m'attend.»


« J'ai un moral d'acier! Je me sens prête pour la suite de l'aventure qui m'attend. »
Naomy Boudreau-Guertin
Audrey McManiman

Audrey McManiman, inscrite au baccalauréat en kinésiologie, compétitionnera en planche à neige. Tout comme ses collègues dans les autres disciplines, la planchiste compte de nombreuses réalisations, dont la première médaille canadienne à la 29e Universiade d'hiver, en Russie.

Alors que la pandémie complexifie le déroulement des Olympiques, Audrey McManiman demeure positive. «Même si ce ne sera pas les Jeux que je m’imaginais il y a 4 ans, je suis très fébrile à partir pour la Chine. Ce sera mes premiers JO et je veux vivre l’expérience peu importe. Pour la performance, je veux donner le meilleur de moi-même cette journée-là et avoir du plaisir. Je sais que les résultats se présenteront dans ces circonstances.»

Sébastien Beaulieu

En 2018, le planchiste Sébastien Beaulieu avait raté de peu la sélection pour se rendre à PyeongChang. Cette fois, il aura l'occasion de réaliser son rêve.

Étudiant au baccalauréat en intervention sportive, Sébastien Beaulieu est un vétéran de la planche à neige. Sa feuille de route comprend une 7e place à la Coupe du monde de Bansko et à la Coupe du monde de Scuol, une 24e position aux Championnats du monde et une médaille d'or aux Jeux du Canada, à Halifax.

Laura Leclair

Laura Leclair, étudiante au baccalauréat en administration des affaires, a participé à ses premiers Championnats du monde seniors de la FIS en 2021. La fondeuse a fait équipe avec notamment Cendrine Browne pour obtenir une neuvième place au relais 4×5 kilomètres. Il s’agissait du meilleur résultat en 20 ans pour le relais féminin canadien aux championnats du monde. Elle a également participé aux Championnats du monde des moins de 23 ans en 2018 et en 2020.

L'athlète a connu du succès sur le circuit de la Coupe Nor-Am. En 2019-2020, elle a terminé la saison au troisième rang du classement général de ce circuit. Elle a également remporté l’épreuve de sprint style libre féminin lors des Essais nationaux en janvier dernier.

D'autres noms à surveiller

D'autres athlètes aujourd'hui diplômés de l'Université Laval font partie de l'équipe nationale. C'est le cas notamment d'Antoine Gélinas-Beaulieu. L'ancien étudiant en cinéma représentera le Canada en patinage de vitesse sur longue piste avec Laurent Dubreuil.

Les athlètes du monde entier ont commencé à s'installer dans le Village olympique de Pékin. Les Jeux se tiendront du 4 au 20 février.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!