ULaval Nouvelles
Arts

Dix livres à glisser sous le sapin

Des auteurs issus de l'Université Laval proposent romans, nouvelles, poésie, bande dessinée et essais

Par : Matthieu Dessureault

À court d'idées de cadeaux de Noël? À la recherche de suggestions de lecture? Voici 10 ouvrages qui valent la découverte. Ces livres ont en commun d'être signés par des étudiants, des professeurs ou des diplômés de l'Université Laval.

Les oiseaux des temps présents (Tête première), par Maxime Plamondon

Finissant à la maîtrise en études littéraires, Maxime Plamondon offre un premier roman captivant. Ça se passe dans un Québec futuriste. Les humains disparaissent sans laisser de traces. Pourchassé par des nuées d'oiseaux mécaniques, Télémaque – un jeune homme blasé et misanthrope; bref, peu à voir avec le héros mythologique du même nom – entreprend un voyage pour rejoindre son père, le directeur du programme spatial québécois.

Maxime Plamondon propose un road trip surréaliste avec des réflexions sur la fin du monde, les relations humaines, la divinité, les technologies. L'histoire, chargée, demeure accessible, l'étudiant ayant recours à de jolies tournures de phrases et des personnages colorés, notamment un oiselier devenu colon sur la Lune, des curés séditieux et un pêcheur imaginaire.

Outre ce roman, Maxime Plamondon a publié plusieurs nouvelles et fictions dans des ouvrages collectifs et revues de création littéraire. Également comédien et conteur, il a participé à divers événements culturels, dont Québec en toutes lettres, les VIIe Jeux de la Francophonie et le festival de théâtre Le Manifeste.


« Un grondement inexplicable et étouffé émane du fond de l'eau. C'est pas de l'électricité qu'il y a dans l'air, c'est du plasma, un flux de neutrons, un incroyable barda atomique que seuls une bombe H ou un dieu peuvent provoquer. »
Extrait

Le starzec, un mois à Cracovie (Nouvelle adresse), par Philippe Girard

En novembre 2019, Philippe Girard est invité à une résidence d'écriture à Cracovie. Amorçant un nouveau partenariat entre le Québec et la Pologne, il arrive dans cette ville plein de bonnes intentions, désireux d'être un bon «ambassadeur pour la communauté littéraire québécoise». Or, le séjour ne se déroulera pas du tout comme prévu. C'est ce qu'il raconte dans Le starzec, un mois à Cracovie.

Dans cette autofiction sous forme de bande dessinée, Philippe Girard revient sur son expérience désastreuse, entre des rendez-vous professionnels qui s'annulent les uns après les autres, une météo exécrable et des voisins distants. Tentant de se faire une idée de la Pologne et de ses habitants, il va au-delà de la simple anecdote, aussi cocasse soit-elle, pour se questionner sur la solitude, le rejet, le dépaysement, le conformisme, l'intolérance et l'âgisme. Graphiquement, il propose une œuvre qui mêle habilement le rouge, le noir et le gris, rendant justice aux magnifiques décors et à la grisaille de Cracovie.

Titulaire d’un diplôme en communication graphique, Philippe Girard compte à son actif une vingtaine de BD chez différents éditeurs. On lui doit notamment le récent Sur un fil, consacré au poète et musicien Leonard Cohen.


« Les livres sont pareils aux voyages: on sait qui on est lorsqu'on les commence mais on ignore qui on sera après. »
Extrait

Chargé à bloc (Cardinal), par Hubert Cormier

Que ce soit à cause de la fatigue ou de nos horaires de fou, l'alimentation est souvent reléguée au second plan. Dans Chargé à bloc, Hubert Cormier offre conseils sur les saines habitudes de vie et recettes simples pour combler ses besoins énergétiques.

Comment la nourriture fournit-elle de l'énergie? Le déjeuner est-il réellement le repas le plus important de la journée? Pourquoi est-on accro au café? Faut-il prendre une collation en après-midi? Avec ses talents de vulgarisateur, le docteur en nutrition répond à des questions que plusieurs se posent. Abondamment illustré, ce livre est à l'image des nombreuses recettes inventives et colorées qui y sont proposées.

Auteur de sept livres à succès, Hubert Cormier a fait de la vulgarisation de la nutrition son cheval de bataille. En plus de donner régulièrement des conférences, il est le fondateur du site Web Bon pour toi et de l'application mobile Swiitch, qui offre des plans alimentaires personnalisés. Il est aussi très actif sur les réseaux sociaux, où plus de 110 000 abonnés le suivent.


« L'énergie est à la base de nos actions. Elle provient de notre corps, de notre esprit et de nos émotions. Elle est renouvelable à l'infini, mais encore faut-il se donner les ressources. »
Extrait

Du diesel dans les veines: La saga des camionneurs du Nord (Lux Éditeur), par Serge Bouchard et Mark Fortier

En avril, peu avant son décès, Serge Bouchard faisait paraître son ultime livre, fruit de ses rencontres avec les camionneurs dans le Nord-Ouest québécois. Pendant un an, de novembre 1975 à octobre 1976, l'anthropologue a voyagé 11 000 kilomètres avec eux pour observer leur métier de l'intérieur. Du diesel dans les veines, qu'il cosigne avec le sociologue Mark Fortier, est issu de sa thèse de doctorat remaniée.

Loin d'une recherche ethnographique écrite en langage scientifique, cet essai dresse un portrait vivant du monde des routiers. Avec respect et sensibilité, les auteurs subliment l'histoire de ces hommes qui parcouraient l'Abitibi et la Baie-James à l'époque des mégaprojets de barrages hydroélectriques. Plongée fascinante dans leur quotidien, Du diesel dans les veines aborde leurs relations parfois complexes avec leur camion, la route, les trucks stops, le climat, la solitude, les accidents, le sommeil, le temps, leurs collègues, leurs patrons, les automobilistes. S'y ajoutent des réflexions sur la liberté, la méditation et la déshumanisation du monde du travail.

Titulaire d’un diplôme du Département d'anthropologie et lauréat de la Médaille Georges-Henri-Lévesque de la Faculté des sciences sociales, le regretté Serge Bouchard a été l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, en plus d'animer des émissions de radio. De son côté, Mark Fortier a étudié la sociologie et l'anthropologie, qu'il a enseignées à l'Université Laval à titre de chargé de cours. Il a aussi pratiqué le journalisme avant de se consacrer au métier d'éditeur.


« Plutôt que de toucher le fond de l'ignorance et de l'ennui, les routiers goûtent à un plaisir de nos jours interdit: prendre le temps d'être avec soi. Aller au fond des choses. Ils savent un secret très ancien: celui de la durée. »
Extrait

Guide de bonne conduite sexuelle à l'usage des gars (Trécarré), par Michel Dorais

Le mouvement #MeToo a mis en lumière l'importance de changer profondément les mentalités et les comportements en matière de sexualité. Michel Dorais, sociologue et professeur à l'École de travail social et de criminologie, a voulu apporter une solution concrète avec un guide destiné aux adolescents.

Cet ouvrage, qui intéressera aussi les parents, les éducateurs et quiconque veut mieux comprendre les réalités de la sexualité masculine, comprend une foule de conseils pour réduire les risques de dérapage. Il y est question, entre autres sujets, de la séduction mutuelle, du port du condom, des fantasmes, du coup de foudre, du besoin d'affection et du consentement. Parfois avec humour, le sociologue défait plusieurs mythes et excuses maintes fois entendus («L'autre m'a couru après», «J'avais beaucoup bu et consommé», «Si j'insiste davantage, son non va se transformer en oui», «C'était seulement pour blaguer», pour ne citer que ceux-là).

Michel Dorais est un acteur bien connu dans l'étude des enjeux entourant la sexualité. En plus de publier de nombreux ouvrages, il a fait partie du Comité d'experts sur l'accompagnement des personnes victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, dont le rapport final a été déposé en 2020 à l'Assemblée nationale du Québec.


« Que tu sois au volant d'un véhicule ou sur le tapis volant de tes désirs, éviter de mettre en danger les autres ou toi-même est une nécessité. »
Extrait

Radiale (Le lézard amoureux), par Valérie Forgues

Valérie Forgues, titulaire d'une maîtrise en études littéraires, signe un livre de poésie sur le thème de la perte. L'apprentissage de l'arrachement et de l'état dans lequel cela nous laisse: ainsi décrit-elle le point de départ de ce recueil écrit entre Québec et Paris.

Avec sa plume sensible et authentique, l'auteure propose d'explorer et de questionner notre rapport à la disparition, à la fulgurance, à la passion et à la fragilité. Le tout est inspiré de la chanson Cargo culte, de Serge Gainsbourg. Avec comme trame de fond mysticisme, sorcellerie et cultes païens, cette pièce raconte la détresse d'un homme qui perd sa jeune maîtresse dans un accident d'avion. Valérie Forgues a voulu écrire des poèmes qui sublimeraient la révolte en plongeant dans la beauté, le mystère, la tragédie, le désespoir et la puissance du désir. Ce livre s'inscrit dans le sillage de ses précédents recueils et romans, qui abordaient notamment les thèmes du deuil, de la mort et de l'amour (Une robe pour la chasse, Janvier tous les jours).

En plus d'être auteure et directrice littéraire, Valérie Forgues travaille à la bibliothèque de la Maison de la littérature et s'implique dans divers événements littéraires.


« Mon paradis à l'arrache / les quatre coins du territoire / j'ai peur que tu viennes / la beauté sanglée au thorax / ma bonne fortune me martèle / de filer doux »
Extrait

Prismacolor no 325 (Lévesque éditeur), par Lyne Richard

Quartier Saint-Sauveur, en basse-ville de Québec. Des destins s'entrecroisent. Ceux d'Amélia, marquée par le suicide de sa mère, d'Anna, victime de violence conjugale, de Francis, qui a perdu sa femme dans un accident de voiture, et de Delphine et Marco, des jumeaux abandonnés par leurs parents.

Drames familiaux, désarroi et misères du quotidien sont au cœur de Prismacolor no 325. Malgré tout, ce recueil de nouvelles n'est pas dépourvu d'espoir. Les personnages, résilients, ont ce désir d'apporter plus de lumière à leur existence, que ce soit par les livres ou par l'entraide entre voisins.

D'une page à l'autre, les habitués de Saint-Sauveur se plairont à reconnaître les rues et les commerces où se déroule l'action. Ce n'est pas la première fois que Lyne Richard nous transporte dans ce quartier populaire. Elle l'avait fait avec Les cordes à linge de la Basse-Ville, paru chez Lévesque éditeur en 2018. Détentrice d’un diplôme du programme de création littéraire, l'auteure a publié plusieurs autres romans, nouvelles et recueils de poésie, en plus d'avoir une pratique en art visuel.


« Je n'ai jamais eu peur du sang. Ça tombe bien puisque ma mère s'est ouvert les veines dans notre bain et que je n'ai trouvé rien d'autre à faire que de m'allonger contre elle. Elle et moi dans une eau rouge, liées à l'insoutenable. Un rouge crayon Prismacolor no 325. Elle et moi, dépouillées jusqu'au serment des origines. »
Extrait

Les bêtes vivront désormais plus longtemps que nous (Hashtag), par Maryse Poirier

Derrière ce joli titre se cache l'histoire touchante d'une famille, Fauve, Elsa et leur fille Clara. Peu à peu, l'amour fera place à des émotions plus sombres et Elsa et Clara devront apprendre à vivre sans Fauve.

Outre la complexité des relations amoureuses et la parentalité au féminin, Maryse Poirier aborde les thèmes de la vulnérabilité et du mal-être. Il y est aussi question du rapport à la nature. Les arbres, le vent, la pluie et les oiseaux ne sont jamais loin dans ce récit, l'auteure multipliant les métaphores et les allusions aux saisons pour décrire l'état psychologique des personnages.

Professeure en littérature au Cégep de Sainte-Foy, Maryse Poirier a effectué une maîtrise en littérature québécoise avant d'entamer un doctorat en sémiologie. Les bêtes vivront désormais plus longtemps que nous est son deuxième recueil après Le vent rêve la nuit, paru aux Écrits des Forges en 2016.


« une odeur persistante de pluie / prédit une nouvelle demeure / suffirait-il de duper nos doutes / fixer au mur / leur silencieuse anatomie / habiter la rivière / et répandre, en forêt / le rire leste de Clara »
Extrait

La floraison des nénuphars (Hurtubise), par Marie-Christine Chartier

Trois ans après L'allégorie des truites arc-en-ciel, un roman vendu à plus de 6000 exemplaires, Marie-Christine Chartier revient avec la suite des aventures de Max et Cam, un couple qui fait face à de nombreux défis.

On retrouve dans ce livre les mêmes éléments qui ont fait le succès du précédent, soit une écriture au «je» et des chapitres courts dans lesquels alternent les voix des personnages. L'auteure y aborde des thèmes comme le deuil, la relation amoureuse et les pièges de l'ambition.

Marie-Christine Chartier est doctorante en psychopédagogie. Ancienne athlète de haut niveau en tennis, elle s'est lancée dans l'écriture pour se changer les idées durant ses études à la maîtrise. En plus de ces deux livres, elle a publié Tout comme les tortues et Le sommeil des loutres.


« En décidant de venir m'installer ici avec Max, je choisis du même coup de cesser de lutter contre le bonheur que la vie peut m'offrir. De mon eau stagnante et entêtée est née la plus belle des fleurs de nénuphar. »
Extrait

Poupée russe de brouillard (Hamac), par Kathleen Laurin-Mc Carthy

Dans ce premier recueil, Kathleen Laurin-Mc Carthy aborde le thème des blessures de l'enfance. Séparés en quatre parties, «Fissures», «Froid», «L'Enfant» et «Feu de lumière», ses poèmes en prose relatent l'histoire d'une femme aux prises avec son passé familial marqué par des carences affectives.

Comme c'est le cas pour Prismacolor no 325, les scènes, parfois difficiles, se déroulent en basse-ville de Québec, où l'auteure a grandi. Sa plume, directe et imagée, est remplie de tristesse sans être dénuée de lumière.

Kathleen Laurin-Mc Carthy a obtenu un certificat en création littéraire à l'Université Laval et un baccalauréat en jeu à l'Université du Québec à Montréal. Par sa pratique artistique, elle souhaite contester les écarts sociaux et les rapports de pouvoir.


« L'air glacial se teinte d'une noirceur ténue. Bavures sur les coins, ma lèvre inférieure ploie. Ma mâchoire se liquéfie dans l'acidité de mon mutisme tannique. »
Extrait

Vous en voulez plus?

Relisez ces articles d'ULaval nouvelles qui portent sur divers ouvrages produits dans la dernière année.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!