Sports

Athlétisme: le Rouge et Or bien représenté

Sprint, lancer du marteau, saut en hauteur, saut en longueur, lancer du poids, haies, demi-fond, saut à la perche, triple saut et relais: le Championnat provincial universitaire d’athlétisme s’amène au PEPS les 23 et 24 février.

Par : Jérôme Pelletier
Les 23 et 24 février aura lieu le Championnat provincial universitaire d’athlétisme au Stade couvert du PEPS, à compter de 18 h 45 demain soir, et samedi toute la journée, de 10 h à 17 h 30. Les spectateurs assisteront à une compétition de très grande qualité, comme le précise Vincent Paquet, entraîneur du Club d’athlétisme Rouge et Or. «Le niveau de compétition sera très relevé, car les athlètes qui se classent pour les finales ont également un excellent potentiel au Championnat canadien», explique le jeune entraîneur, en soulignant que dans certains cas, les favoris sont aussi de calibre international. La championne canadienne senior au 100 mètres, Geneviève Thibault, est d’ailleurs dans cette dernière catégorie. À sa première saison universitaire avec le Rouge et Or, la recrue de 20 ans est favorite pour les deux épreuves individuelles où elle sera d’office, soit au 60 m vendredi soir à 20 h 30 et au 60 m haies samedi à 14 h 30. «Geneviève a un potentiel énorme et elle a pour objectif de se classer parmi les huit meilleures au monde lors des Universiades de cet été en Thaïlande», indique Vincent Paquet.

De l’espoir au lancer du marteau
Le Rouge et Or fonde également beaucoup d’espoir au lancer du marteau. Chez les hommes, Yves Robichaud et Dominique D’Almeida se feront la lutte pour les deux premières positions. Caroline Sow, présentement classée quatrième au pays dans cette discipline, devrait aussi repartir avec l’or pour le Rouge et Or. Les concours du lancer du marteau sont prévus pour samedi matin à 10 h chez les hommes et à 11 h chez les dames.

Parmi les autres athlètes locaux à surveiller, Annick Michaud part grande favorite au 1 000 mètres et elle est d’ailleurs un espoir de médaille pour le Championnat canadien qui aura lieu à l’Université McGill du 8 au 10 mars. «Annick Michaud a réalisé le cinquième temps au Canada cette saison», rappelle l’entraîneur du Rouge et Or. L’étudiante à la maîtrise en biologie cellulaire et moléculaire devrait aussi être couronnée championne québécoise au relais 4 X 200 mètres en compagnie de ses coéquipières Geneviève Thibault, Laurélie Harvey et Catherine Nadeau, mais les universités McGill et Sherbrooke ne seront pas faciles à vaincre pour autant. Laurélie Harvey et Catherine Nadeau sont aussi des spécialistes du 60 mètres et du 300 mètres.

Chez les messieurs, Gino Lévesque, Charles-Olivier Laporte et Félix-Antoine Lapointe pourraient se retrouver dans le «Top 5» de la finale au 600 mètres, vendredi soir à 20 h 15. Au 1 500 mètres et au 3  000 mètres, Maxime Gonneville, Martin Parent et Mathieu Gingras pourraient causer des surprises. Au 1 000 mètres, Laurent Vicente est l’espoir de l’Université Laval. D’autre part, Loïc Padonou vise le titre au saut en longueur vendredi et au triple saut samedi. L’équipe masculine Rouge et Or bataillera pour un podium au relais 4 X 400 mètres en fin d’après-midi samedi.

Le deuxième rang pour les filles, le troisième pour les gars
Dans l’ensemble, Vincent Paquet souhaite que l’équipe féminine conserve le deuxième rang au Québec. «On peut battre McGill!», affirme ce dernier. Chez les gars, le troisième rang est ce qu’il y a de plus réaliste. «Je veux, dit-il, qu’on atteigne 120 points cette année, ce qui représenterait une amélioration de 35 points par rapport à 2006.» Si les équipes de Laval ne visent pas le championnat, c’est entre autres parce qu’une cinquantaine d’athlètes Rouge et Or seront de la compétition, alors que les équipes de McGill et de Sherbrooke totaliseront environ 75 participants chacune. «Nous sommes très compétitifs pour les podiums, mais comme nous avons moins d’athlètes, nous ne pouvons pas cumuler autant de points que les autres pour les positions 4 à 6», précise Vincent Paquet.

Et est-ce un avantage d’être à la maison? «C’est plus intéressant, car on est habitué de s’entraîner ici et, en plus, plusieurs athlètes des autres programmes Rouge et Or viendront nous encourager, répond l’ancien athlète du Rouge et Or. Aussi, quand c’est chez-nous, on veut toujours en donner plus.»
Rappelons que l’admission est gratuite pour les deux journées de compétition. Au terme du Championnat provincial, les meilleurs athlètes du Rouge et Or s’entraîneront en vue des Championnats canadiens. L’Université Laval est présentement 10e chez les femmes et 15e chez les hommes à l’échelle du pays.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!