ULaval news logo

12 décembre 2022

Vers un premier pôle universitaire autochtone

Le Conseil en Éducation des Premières Nations et l'Université Laval ont signé une entente visant à développer un pôle universitaire autochtone, une première au Québec

Partager : facebook twitter linked in email

— Matthieu Mellon

Le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN) et l'Université Laval ont signé une entente qui vise à développer un pôle universitaire autochtone, une première au Québec. Un plan d'affaires qui reflète la vision d'études universitaires durables, par et pour les Premières Nations, sera rédigé et devra être approuvé par les leaders autochtones, ainsi que par le ministère de l'Enseignement supérieur.

Également désignée Maison des savoirs, l'initiative se veut une approche holistique de l'éducation identifiée par la volonté des communautés membres du CEPN, pour assurer un continuum d'apprentissage tout au long de la vie, qui s'inspirera des valeurs, des cultures et des langues des premiers peuples.

Ce pôle aura une gouvernance majoritairement autochtone et se donnera notamment pour objectifs de répondre aux besoins en formation et en recherche des premiers peuples, de reconnaître leurs savoirs et leurs connaissances à travers les contenus de formation, ainsi que d'établir un modèle d'enseignement universitaire propre aux Premières Nations.

Le CEPN et l'Université Laval bâtiront une proposition d'université empreinte des valeurs universitaires que sont l'enseignement, la recherche et les services aux collectivités. L'objectif stratégique du CEPN est d'augmenter la réussite éducative des étudiantes et étudiants et, conséquemment, d'aider les communautés à faire face aux différents enjeux socioéconomiques. 

Nous continuons de répondre collectivement à la mise en œuvre des appels en action de la Commission de vérité et réconciliation, particulièrement ceux qui visent l'accès aux études supérieures et la mise en place d'un système d'éducation par, pour et avec les premiers peuples. Le pôle universitaire, soutenu par l'Université Laval dans chaque étape du processus, sera responsable de tous les aspects de l'éducation pour faire en sorte que les langues, les cultures, les visions du monde et les savoirs des peuples autochtones soient respectés. 

«Le ministère de l'Enseignement supérieur est très fier d'accompagner et de soutenir les Premières Nations et les Inuit dans la mise sur pied d'un pôle universitaire autochtone. Je suis absolument convaincue que le pôle connaîtra un franc succès et qu'il permettra aux communautés autochtones de faire un pas de plus vers leur autonomisation économique, sociale et culturelle. Je remercie nos partenaires de l'Université Laval pour leur contribution essentielle à la concrétisation de cet important projet», affirme Pascale Déry, ministre de l'Enseignement supérieur. 

«Avec l'appui des communautés membres, l'équipe du CEPN est engagée à poursuivre sa mission de continuer à la pleine prise en charge de l'éducation par les Premières Nations. Nous sommes confiants que ce plan d'affaires, qui sera développé conjointement avec l'Université Laval et le réseau universitaire, répondra aux besoins réels de formation des communautés tout en mobilisant et en optimisant le plein potentiel des gens des Premières Nations», déclare Denis Gros-Louis, directeur général du Conseil en éducation des Premières Nations.

«Notre équipe est réellement mobilisée et enthousiaste à l'idée d'appuyer le Conseil en éducation des Premières Nations dans une série d'actions qui ont pour objectif de favoriser l'autodétermination des premiers peuples, mentionne Cathia Bergeron, vice-rectrice aux études et aux affaires étudiantes, responsable de la santé, de l'Université Laval. Collaborer à l'accès aux études postsecondaires des personnes autochtones est un aspect fondamental, en parfaite cohésion avec nos valeurs.»