Chroniques

Dans les médias

Yan Cimon, Michel Fortin et Gina Muckle sur la vente des actions de GM détenues par le gouvernement canadien, la destruction des artefacts anciens par le groupe armé État islamique et les effets néfastes du mercure

Sur la vente des actions de GM détenues par le gouvernement canadien


En 2009, pour sauver les usines canadiennes de GM, le gouvernement du Canada avait déboursé 3,2 milliards de dollars pour faire l'acquisition d'actions du constructeur automobile. Ottawa vient de vendre ces actions afin d'augmenter ses revenus pour l'année courante. Le bilan de l'opération se solde par une perte nette de 600 M$ pour le Trésor canadien. «Ce n'est peut-être pas le moment idéal pour vendre, constate Yan Cimon. Mais c'est le résultat d'une combinaison de facteurs politico-financiers. Ce n'est jamais bien vu pour un gouvernement d'être actionnaire dans une compagnie et c'est une année électorale.»

Yan Cimon, Département de management
Le Journal de Québec, 10 avril


Sur la destruction des artefacts anciens par le groupe armé État islamique


La guerre civile qui a cours en Syrie et en Irak a une conséquence inattendue: depuis l'été 2014, des membres du groupe armé État islamique s'attaquent à des musées. Ils y détruisent des artefacts. Ils détruisent également des sites archéologiques anciens. L'Unesco a même qualifié de «crime de guerre» la destruction récente, en Irak, des vestiges antiques de la ville de Hatra. «Ils s'attaquent à la mémoire du monde occidental, dénonce Michel Fortin. Ces sites orientaux sont cités dans la Bible, c'est à la base de notre monde judéo-chrétien. Ils sont en train de nous détruire par nos racines.»

Michel Fortin, Département des sciences historiques
Le Journal de Montréal, 12 avril


Sur les effets néfastes du mercure 


Il existe un lien entre l'exposition prénatale au mercure et le quotient intellectuel des enfants inuits. C'est ce que révèle une vaste étude longitudinale menée par Gina Muckle, spécialiste des déterminants prénataux et familiaux du développement inuit. «Chez les enfants les plus exposés, souligne-t-elle, ils sont trois fois plus nombreux à avoir des performances aux échelles d'intelligence qui les situent au niveau de la déficience légère.» 

Gina Muckle, École de psychologie
Le Soleil, 16 avril

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!