Chroniques

Dans les médias

Marie-Hélène Parizeau, Daniel Giroux et Stéphane Chrétien sur le mélange d'ADN, la mise en vente de L'actualité et de Châtelaine et l'avenir des obligations d'épargne du Canada

Sur le mélange d'ADN


Des scientifiques sont parvenus, grâce à une technique de modifications génétiques controversée, à faire naître un bébé issu de trois parents biologiques. Une telle manipulation aurait été illégale au Canada et aux États-Unis, notamment. «En l'absence de convention internationale, de plus en plus de scientifiques vont faire leurs recherches dans des pays comme l'Inde, la Chine ou le Mexique, où les lois sont plus laxistes. Pour ces pays, ce sont des niches économiques. C'est l'un des grands enjeux éthiques actuels», dit la professeure Marie-Hélène Parizeau, dénonçant cette tendance à court-circuiter les règlementations nationales.

Marie-Hélène Parizeau, Faculté de philosophie

La Presse Plus, 28 septembre

Sur la mise en vente de L'actualité et de Châtelaine


Rogers a créé une surprise en mettant en vente deux publications phares du Québec, L'actualité et Châtelaine, ainsi que son magazine Loulou. Daniel Giroux note qu'entre 2003 et 2016, Châtelaine a perdu 35% de son public, L'actualité 20% et Loulou 12%. «Rogers n'est présent que par ces trois magazines au Québec, sans autres activités sur le marché francophone. La compagnie estime peut-être que ces médias auront une meilleure chance de survie et de profitabilité avec des gens qui connaissent mieux le marché.»

Daniel Giroux, Département d'information et de communication

Le Devoir, 1er octobre

Sur l'avenir des obligations d'épargne du Canada


Le gouvernement fédéral étudierait la possibilité de faire disparaître le programme des obligations d'épargne du Canada. Ce titre d'endettement du gouvernement du Canada est vendu spécifiquement aux particuliers. Or, la valeur des titres en circulation est passée de 55 G$ en 1987 à 5,5 G$ en 2016. Selon Stéphane Chrétien, cette baisse est attribuable, entre autres, à un rendement très bas, aujourd'hui sous 1%. «C'est, bien sûr, un produit qui vient sans risque, mais lorsque tu ne fais même pas l'inflation, c'est plus long pour accumuler de l'argent pour la retraite.»

Stéphane Chrétien, Département de finance, assurance et immobilier

Le Soleil, 28 septembre

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!