Chroniques

Dans les médias

Hélène Lee-Gosselin, André Richelieu et Michel Lucas sur le rôle d'un CA dans la formation d'une équipe de direction, les candidatures aux JO d'hiver et les avantages de la cuisine maison.

Sur le rôle d'un CA dans la formation d'une équipe de direction


Les préoccupations d'un conseil d'administration pour les questions financières ne devraient pas occulter ses responsabilités quant aux enjeux concernant les ressources humaines. Les problèmes de gouvernance rapportés dans les médias au cours des derniers mois l'illustrent éloquemment. Le conseil devrait notamment veiller à ce que le PDG choisisse des vice-présidents compétents qui pourraient éventuellement lui succéder, estime Hélène Lee-Gosselin. «On veut éviter que le PDG ne s'entoure que de béni-oui-oui. À la haute direction, on veut des gens solides qui pourraient un jour se retrouver à la barre de l'entreprise.»
Hélène Lee-Gosselin, professeure au Département de management
Les Affaires, 24 mai


Sur les candidatures aux JO d'hiver


Les Jeux olympiques d'hiver sont-ils à un tournant? Tenus en février, ceux de Sotchi ont coûté plus de 50 G$. Depuis janvier, deux villes candidates pour les JO de 2022, Stockholm et Cracovie, se sont désistées. Avant elles, vu l'opposition de la population, Munich et Davos ont laissé tomber leur intention d'accueillir ces jeux. Selon André Richelieu, les coûts et la démesure «ont tué la poule aux oeufs d'or». «Je pense qu'on a étiré l'élastique au maximum, explique-t-il. Des villes et des pays disent qu'ils ne veulent pas des Jeux parce que ça coûte extrêmement cher et parce qu'ils s'interrogent sur ce qui leur revient, sur ce qui leur reste une fois les Jeux terminés.»
André Richelieu, professeur au Département de marketing
Le Soleil, 31 mai


Sur les avantages de la cuisine maison


Pour réduire son poids, on peut choisir de manger moins de gras ou moins de sucre. Mais la solution réside dans la consommation d'aliments non transformés, croit Michel Lucas. «On dit qu'on n'a plus le temps de cuisiner. Encore un autre message du marketing alimentaire de dire qu'on n'a pas le temps. Je m'excuse, mais cuisiner du poisson, ça prend 5 à 10 minutes.»
Michel Lucas, professeur à la Faculté de médecine
Le Quotidien, 5 juin

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!