Chroniques

Dans les médias

Patrick Lajeunesse, Christian Desîlets et James Woollett sur le sable, le mouvement This Is Our Lane, et l'archéologie et les changements climatiques

Sur le sable


Que ce soit pour construire des routes, des bâtiments ou des objets du quotidien, le sable est utilisé à outrance, à tel point que l'on craint une éventuelle pénurie. Quelle est la situation au Québec? «Notre situation est un peu différente, à cause de notre héritage géologique, explique Patrick Lajeunesse. Les glaciations nous ont laissé beaucoup de dépôts sablonneux. Mais on peut se demander à quelle distance nous irons chercher le sable dans 25 ou 50 ans, quand les grands dépôts situés dans le sud du Québec auront été exploités.»

Patrick Lajeunesse, Département de géographie

Le Soleil, 23 novembre

Sur le mouvement This Is Our Lane


Dans un texte publié le 20 novembre, l'American College of Physicians formulait une série de recommandations visant à diminuer le nombre de blessés et de morts causés par des armes à feu aux États-Unis. Pour répliquer, la NRA a demandé aux médecins de se mêler de leurs affaires. Des milliers d'entre eux ont alors livré des témoignages sur les réseaux sociaux, notamment sur le compte This Is Our Lane. Selon Christian Desîlets, ce mouvement devrait s'essouffler. «C'est une réaction émotive puissante, dit-il, mais elle a toutes les chances de constituer un mouvement épisodique parce qu'il n'y a pas derrière une organisation suffisamment structurée qui sait comment faire de l'action politique agressive.»

Christian Desîlets, Département d'information et de communication

La Presse +, 26 novembre

Sur l'archéologie et les changements climatiques


La montée du niveau des océans, la fonte du pergélisol et le réchauffement climatique menacent de faire disparaître 90% des sites archéologiques côtiers ou nordiques d'ici quelques décennies, selon James Woollett. «Le niveau de l'eau monte de 3,1 à 3,4 mm par année. Des projections laissent présager des pertes importantes. Dans le nord de l'Europe, en Hollande, les conséquences sont énormes.» Les mêmes risques planent sur les sites d'Amérique du Nord, notamment en Louisiane où le niveau de la mer pourrait augmenter de 1 mètre d'ici un siècle. «En matière de perte d'héritage, c'est terrible.»

James Woollett, Département des sciences historiques

Le Devoir, 27 novembre

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!