Sports

Des trainings qui font boule de neige

Grâce à l’initiative de plusieurs employés du Service des activités sportives, la page Facebook et le site Web du PEPS ont connu un véritable succès au cours des 3 derniers mois

Certes, les employés du Service des activités sportives (SAS) n’ont pas manqué d’audace ni de créativité au cours des dernières semaines. Grâce à eux, qui ont tant à cœur de prendre soin de leur clientèle, une foule d’activités et de séances d’entraînement gratuites ont été réalisées et mises en ligne au cours des trois derniers mois.

Entraînements et yoga en direct (Facebook Live), création de 27 programmes d’entraînement maison, «Défi du jour»: les amoureux du PEPS ont vraiment eu de quoi bouger et se maintenir en forme depuis le début du confinement.

Succès du Jardin des supplices

«Tout ça a commencé avec une idée provenant du club social et de l’équipe de la programmation et des communications du SAS, explique Galdric Baisset, instructeur professionnel en salle d'entraînement et responsable du personnel de la salle d'entraînement du PEPS. Question de voir l’intérêt, on a d’abord testé mes capsules vidéo d’entraînement auprès des employés du SAS. Puis, et avec l’approbation de nos patrons, on a décidé d’en faire pour tous en Facebook Live. Finalement, pas moins d’une cinquantaine de séances en direct ont été réalisées et on a connu tout un succès!»

Québec, Trois-Rivières et Mont-Tremblant, régions du Saguenay-Lac–Saint-Jean, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, Colombie-Britannique, Allemagne et France: rapidement, les séances vidéo de Galdric ont fait boule de neige sur la page Facebook du PEPS. Passant de 3 à 5 par semaine, les séances d’entraînement réunissaient chaque fois près d’une centaine de participants.

Spécial Pâques, fluo, tropical, Disney ou Rocky: chaque séance du vendredi avait une thématique souvent choisie par des enfants. «Les entraînements ont vite attiré les familles, c’était génial. J’invitais les gens à me faire des propositions de thématiques, puis ma fille Anaïs, qui a 6 ans, procédait en direct à un tirage au sort.»

L’instructeur, reconnu pour sa personnalité colorée et son dynamisme, a visiblement été marqué par l’expérience. «Ceux qui me connaissent savent que j’adore interagir avec les gens. Étonnamment, je crois n’avoir jamais été aussi proche d’eux! Ils ont d’ailleurs nommé ensemble le lieu de l’entraînement, qui était en fait le bord de ma piscine, “le jardin des supplices” et m’appelaient “le bourreau de Cap-Rouge”.» (rires)

Outre les séances de Galdric, de nombreuses autres capsules vidéo réalisées par ses collègues intervenants, portant notamment sur l’escalade, la danse et le yoga, étaient également offertes sur la page Facebook du PEPS.

Le yoga à la maison avec Sandra

«Le yoga de Sandra», dont on entend souvent parler habituellement sur le campus, était aussi offert, au grand bonheur de plusieurs, en direct sur Facebook.

«Moi, je ne suis vraiment pas la fille la plus équipée chez moi en informatique et je n’avais jamais fait de Facebook Live», dit en riant Sandra Tremblay, responsable du programme de Yoga/Pilates/Méditation au SAS. C’était donc tout un défi technique pour moi, mais aussi parce que, contrairement à eux, je ne les voyais pas. Donc je me disais: comment je vais faire pour partager, vivre réellement ces moments avec eux?»

Autre défi: trouver un décor chez elle dégageant une ambiance zen et plutôt cocooning, comme elle le souhaitait. À la suggestion d’une amie, le choix s’est finalement arrêté sur cette petite pièce où se trouve son hamac, entouré de plusieurs plantes et de petites lumières.

«On avait vraiment à cœur de pouvoir offrir aux gens des séances pour qu’ils gardent la forme, mais aussi pour qu’ils sachent que nous étions là pour les appuyer dans ce temps de crise et pour prendre soin d’eux, précise-t-elle. Et réciproquement, il se passait tellement plein d’amour; ils m’envoyaient plein de cœurs, m’écrivaient plein de choses, c’était vraiment touchant! Bref, même si nous n’étions pas physiquement au même endroit, il y avait clairement une connexion qui se créait entre nous.»

Daniel Veilleux est directeur adjoint à la programmation sportive et aux événements spéciaux du SAS. Il se dit comblé par cet élan des employés, qui voulaient non seulement être présents, mais aussi continuer à offrir des services de grande qualité malgré le confinement.

«Ça démontre tellement à quel point nos camarades placent le client au centre des réflexions, dit-il. Ce qui est d’ailleurs au cœur de notre plan stratégique, de notre culture, depuis 5 ans; soit de parler d’ "expérience client" plutôt que de "service à la clientèle".»

Entre la mi-mars et la mi-mai, les 43 capsules diffusées en direct par le PEPS ont généré, à elles seules, une augmentation de 76,7% en portée par rapport à toutes les publications diffusées lors de la même période en 2019.

Le 29 mai marquait la fin des entraînements en direct. L’équipe dit se préparer pour être fin prête à un éventuel déconfinement. Mais qu’à cela ne tienne! Pour ceux qui ont envie de bouger ou d’essayer une ou plusieurs des superbes séances réalisées par l’équipe du SAS, plusieurs d’entre elles sont toujours en ligne sur la page Facebook ou le site Web du PEPS.

  • Plus d’information: 

Sur les capsules des séances d’entraînement en ligne et le « Défi du jour »

Sur les programmes d’entraînement maison


Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!