Vie universitaire

Vers une École supérieure d'optique-photonique?

Des consultations sur les impacts de ce projet auront lieu en mars

Par : Jean Hamann
Des audiences portant sur le projet de création d’une École supérieure d’optique-photonique (ESOP) auront lieu dans les semaines du 12 et du 19 mars à la Faculté des sciences et de génie (FSG). Une commission spéciale, mise sur pied par le doyen Jean Sérodes, a reçu le mandat de mener une consultation au sein de la FSG sur les impacts de la création éventuelle de cette unité. «Nous allons utiliser une procédure rigoureuse, calquée sur celle du Bureau des audiences publiques sur l’environnement, pour assurer le bon déroulement des choses. Il faut que le débat se fasse sur le plan rationnel», insiste le doyen.

La direction du Centre d'optique, photonique et laser (COPL) caresse depuis un bon moment la volonté de créer une nouvelle unité administrative regroupant des chercheurs appartenant aux différentes sous-disciplines de l'optique-photonique. Le 7 juin 2004, lors d’un événement marquant les 15 ans du COPL, le directeur du centre, Réal Vallée, avait clairement signifié cette intention. «La création d'une unité en optique-photonique, qui gérerait les programmes de formation, les ressources humaines et les locaux dans son champ de compétences, placerait l'Université sur le même pied que les autres universités qui abritent des grands centres de recherche en optique-photonique. Si on croit vraiment que l'optique-photonique est une discipline à part entière, il faudra en arriver là nous aussi», avait-il alors déclaré.

Conscient que ce changement risquait de bouleverser les structures administratives existantes, le professeur Vallée reconnaissait la nécessité de procéder à une consultation qui permettrait de limiter les heurts. Le Département de physique, de génie physique et d’optique, d’où provient la plus grande partie des chercheurs du COPL, serait le plus touché par le projet puisque plus du quart de ses professeurs ferait partie de l’ESOP. Le Département de génie électrique et de génie informatique et le Département de chimie comptent aussi plusieurs professeurs qui mènent leurs recherches au sein du COPL.

La commission chargée de mener les consultations est formée du président Michel Jacques, des commissaires André Darveau, Claire Deschênes et André Van Neste, et du secrétaire Marc Landry. Ils entendront toute personne ou tout groupe de la FSG qui désire s’exprimer sur la question et qui en aura manifesté l’intention d’ici le 2 mars. Pour plus d’information sur le déroulement de la consultation, communiquer avec Marc Landry, au 656-2131 poste 7601 ou par courriel à comesop@fsg.ulaval.ca. Les conclusions auxquelles arrivera la Commission ne seront pas décisionnelles, mais elles guideront la direction de la Faculté et de l’Université dans les suites à donner au projet.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!