Vie universitaire

Vers une certification durable

Le CPE Centre Jour fait ses premiers pas dans le programme CPE durable d’Environnement Jeunesse

Par : Yvon Larose
Il y a quelques semaines, le CPE Centre Jour obtenait la certification de niveau démarrage d’Environnement Jeunesse, un organisme d’éducation qui vise à conscientiser les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux.
Il y a quelques semaines, le CPE Centre Jour obtenait la certification de niveau démarrage d’Environnement Jeunesse, un organisme d’éducation qui vise à conscientiser les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux.

Il y a quelques semaines, le CPE Centre Jour obtenait la certification de niveau démarrage d’Environnement Jeunesse, un organisme d’éducation qui vise à conscientiser les jeunes du Québec aux enjeux environnementaux. Cette première étape sur un total de cinq doit conduire l’établissement du pavillon Agathe-Lacerte à la certification durable. D’ailleurs, le ministère de la Famille du Québec reconnaît la certification CPE durable d’Environnement jeunesse comme la seule démarche intégrée en développement durable pour les milieux de la petite enfance.

«L’environnement est à la base de la vie, soutient la directrice générale du CPE Centre Jour, Dalila Dehhani. Nous avons le devoir de le préserver et nous sensibilisons tout de suite notre petite clientèle à cette problématique. Au CPE, il y a urgence de préserver notre environnement immédiat. Avec leur petit cerveau, les tout-petits n’ont pas conscience de la portée des gestes qu’ils posent au quotidien.»

Ce CPE a ouvert en 1971. Il accueille actuellement 76 enfants âgés entre 18 mois et 5 ans. Organisme à but non lucratif, il privilégie les enfants des employés et ceux des étudiants de l’Université Laval.

Un Comité de développement durable a été mis en place au sein du CPE, regroupant des membres du personnel, de la direction et des parents. «Tout le monde au CPE est enchanté par le projet de certification et est disposé à collaborer, indique Dalila Dehhani. Cette attitude s’observe notamment chez des parents membres de la communauté du CPE qui travaillent à l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels et au Centre québécois de recherche sur l’eau. Il est prévu que certains d’entre eux animent des séances d’information à la saine alimentation et à la lutte contre le gaspillage alimentaire pour les éducatrices et les enfants.»

L’esprit de développement durable bien présent

Ces dernières années, plusieurs gestes ont été posés au CPE Centre Jour dans un contexte de développement durable.

À l’intérieur, les locaux étant loués, l’éclairage, lorsque possible, est assuré par des ampoules LED à économie d'énergie. On utilise peu d’eau chaude et l’eau que l’on boit provient du robinet. Quelques parents fournissent des couches lavables pour leur enfant. On a commencé à bannir le papier brun pour l’essuyage des mains. Plusieurs enfants utilisent désormais une petite serviette à leur nom pour cela. Bientôt, des contenants à compost seront installés. «Le développement durable, c’est aussi l’alimentation, explique la directrice. Les protéines végétales sont mises de l’avant en remplacement de la viande rouge. Les restants sont remis aux éducatrices qui les apportent chez elles dans un esprit de lutte contre le gaspillage alimentaire. Les électroménagers sont homologués Energy Star pour leur écoefficacité. Dans les ateliers de cuisine, ce qui n’est pas mangé par les enfants est congelé puis resservi lors de la journée d’absence de la cuisinière ou des journées “vide frigo”.»

À l’extérieur, on a installé deux petits potagers accessibles aux enfants dans l’une de deux grandes cours dont la superficie totalise plus de 2700 mètres carrés. Une partie de ce site unique en soi est synthétique, imperméable à l’eau et amortissant les chutes. Les enfants s’y développent physiquement et socialement, 12 mois par an, par des jeux actifs, des jeux calmes et des activités de création, dans un espace de liberté adossé à la nature, en l’occurrence un boisé d’une belle superficie.

«L’aménagement, ce printemps, d’un troisième potager figure parmi les actions environnementales en vue de l’obtention de la certification durable, souligne Dalila Dehhani. Une belle histoire s’est développée au fil du temps entre les enfants et leurs parents, d’une part, et les potagers d’autre part. Certains parents démarrent chez eux des semis de haricots, de courgettes et autres légumes qu’ils apportent ensuite au CPE où ils sont transplantés. Les éducatrices font aussi des semis avec les enfants. Pendant que les tout-petits arrosent les plants, les plus grands vont semer des graines au soleil pour les voir pousser. Leur émerveillement est extraordinaire.»

Même les sorties des enfants sont à connotation verte. L’automne, ils ramassent les feuilles mortes dans la cour. Ils font régulièrement des promenades sur le campus, ce qui les met en contact avec les arbres, la végétation et les petits animaux sauvages dans les sentiers des boisés.

Les deux potagers du CPE Centre Jour. Cette activité attire de nombreux enfants. L’aménagement, ce printemps, d’un troisième potager sera l’une des prochaines actions environnementales pour la certification durable du CPE.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!