Vie universitaire

Un surplus de 1,4 million $

Dans son budget de fonctionnement 2008-2009, l’Université amorce la réduction de son déficit accumulé

Par : Yvon Larose
Les revenus et les dépenses de l’Université, dans le cadre de l’exercice financier 2008-2009, devraient s’établir respectivement à 453 816 000 $ et 452 416 000 $. La Direction anticipe donc un surplus budgétaire de 1 400 000 $ pour ses opérations courantes durant cette période. «Ce surplus sera affecté à la réduction du déficit accumulé qui s’élève actuellement à 120 080 000 $, explique Josée Germain, vice-rectrice à l’administration et aux finances. L’Université commence à rembourser son déficit accumulé, et ce, en lien avec les orientations de développement institutionnelles 2008-2012.»

Les membres du Conseil d’administration, réunis en séance ordinaire le mercredi 21 mai, ont adopté le budget de fonctionnement et le budget d’investissement 2008-2009 déposés par la vice-rectrice à l’administration et aux finances. Ces documents avaient reçu un avis favorable du Conseil universitaire lors de sa séance du 13 mai.

La majeure partie des revenus, soit un montant prévu de 345,3 millions, sera versée sous forme de subvention par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. «Laval touchera cette année près de 12,5 millions du gouvernement fédéral dans le cadre d’un transfert récurrent vers les provinces en appui à l’enseignement postsecondaire, souligne Josée Germain. L’Université recevra également près de 4 millions du gouvernement du Québec dans le cadre d’un réinvestissement de 250 millions sur cinq ans dans le réseau universitaire.»

Une somme de 66,7 millions devrait provenir de la perception des droits de scolarité et autres frais. «Ces revenus tiennent compte de la hausse des droits de scolarité décrétée par le gouvernement du Québec», indique la vice-rectrice à l’administration et aux finances. Les services rendus à l’extérieur apporteraient, quant à eux, 25,2 millions dans les caisses de l’Université. Les autres subventions et revenus totaliseraient 15,1 millions. Enfin, 1,3 million de dollars proviendraient des excédents des services autofinancés.

Dans la colonne des dépenses, la répartition se lirait comme suit: 308,3 millions à l’enseignement régulier et à la recherche libre, 128,2 millions au soutien à l’enseignement et à la recherche, 12,0 millions à la recherche, et 3,8 millions au service de la dette.

«Les deux ordres de gouvernement ont annoncé, pour 2008-2009, vouloir contribuer davantage au financement de l’enseignement universitaire, explique Josée Germain. Dans ce contexte, Laval se voit bien positionnée pour investir dans son développement, conserver un haut niveau de qualité en enseignement et en recherche, continuer à améliorer son positionnement et soutenir financièrement ses facultés.»

Quant au budget d’investissement 2008-2009, il devrait s’élever à 40,5 millions. De cette somme, 36,0 millions seront affectés aux réaménagements et rénovations, 2,6 millions iront au mobilier et aux équipements et 1,8 million sera consacré au développement des systèmes d’information. L’an dernier, le budget d’investissement s’élevait à 26,4 millions. La part du lion, soit 21,3 millions, est allée aux réaménagements et rénovations. «Les sommes en croissance substantielle affectées aux réaménagements et rénovations montrent l’engagement du gouvernement du Québec à appuyer les infrastructures publiques», souligne la vice-rectrice à l’administration et aux finances.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!