Vie universitaire

Un petit dernier de 8 tonnes

Un 38e spécimen pour le Jardin géologique de l'Université

Le Jardin géologique s’est enrichi d’un nouveau spécimen qui provient de la mine Raglan au Nouveau-Québec. L’échantillon, gracieuseté de Xstrata Nickel, a fait le trajet jusqu'à Québec à bord d'un bateau. Il provient de la partie nord du Bouclier canadien, plus précisément de la fosse de l'Ungava, à la limite septentrionale de la province géologique de Churchill. «Cette région est connue pour ses gisements de nickel, de cuivre, de platine et de palladium», précise Georges Beaudoin, professeur au Département de géologie et de génie géologique et responsable du Jardin géologique.
   
La nouvelle acquisition du Jardin géologique est une roche ultramafique serpentinisée qui contient des sulfures (chalcopyrite, pentlandite et pyrrhotite) en veines et disséminés, ce qui lui confère une texture que les géologues nomment «léopard». Elle pèse 8,7 tonnes et ses dimensions sont d’environ 2,5 m x 2,5 m x 1,0 m. Son contenu en nickel et en cuivre est respectivement de 2,8 % et de 0,6 %. Elle contient aussi de petites quantités de platine et de palladium.
  
Le Jardin géologique rassemble des exemples typiques de minerais exploités au Québec depuis le milieu du 20e siècle. Il contient maintenant 38 échantillons provenant des principales régions minières du Québec: Abitibi, Gaspésie, Côte-Nord et Nouveau-Québec. Le Jardin est situé entre les pavillons Pouliot et Vachon.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!