Vie universitaire

Un don tout en couleurs

Grâce à la générosité d’une passionnée des fleurs, le Jardin Roger-Van den Hende abrite des variétés rares de pivoines

Par : Matthieu Dessureault
Yvette Lapointe a constitué l’une des plus riches collections de pivoines au Québec. Une partie a été déménagée de chez elle, à Matane-sur-Mer, vers le jardin pédagogique de l’Université Laval.
Yvette Lapointe a constitué l’une des plus riches collections de pivoines au Québec. Une partie a été déménagée de chez elle, à Matane-sur-Mer, vers le jardin pédagogique de l’Université Laval.
Chaque jour, le Jardin universitaire Roger-Van den Hende attire des promeneurs venus profiter de cette oasis de fraîcheur. Avec la période de floraison des pivoines qui vient de commencer, ils ont maintenant une raison de plus pour visiter les lieux. Situé dans l’arboretum, l’espace consacré aux pivoines comprend près de 700 variétés. Du lot, 420 cultivars proviennent d’un jardin privé, celui d’Yvette Lapointe.

Infirmière retraitée, cette passionnée a constitué l’une des plus riches collections de pivoines au Québec. Une partie a été déménagée de chez elle, à Matane-sur-Mer, vers le jardin pédagogique de l’Université Laval. «Avec l’âge, je suis de plus en plus fatiguée. C’est pourquoi j’ai décidé de donner mes fleurs à un jardin qui peut en prendre soin et permettre que la collection se développe. J’ai eu l’occasion de visiter le Jardin Van den Hende une fois et j’avais trouvé ce lieu très intéressant. Je savais que le personnel était en mesure d’assurer la pérennité de ma collection», explique Yvette Lapointe.

Fait particulier: certains cultivars qui proviennent de sa collection sont rarissimes et ont même disparu du marché. «Nous avons planté des trésors, dit Marie-Pierre Lamy, coordonnatrice à l’administration du Jardin Roger-Van den Hende. Beaucoup de cultivars datent de la fin des années 1800. En tout, il existe plus de 5 000 variétés de pivoines, mais celles de madame Lapointe sont introuvables sur le marché, ce qui fait l’intérêt de sa collection.»

Au Jardin Roger-Van den Hende, les pivoines sont entretenues avec le plus grand soin. Pour accueillir ces nouvelles plantes, l’équipe d’horticulteurs a aménagé 10 platebandes et fait tout le nécessaire pour leur offrir des conditions optimales de floraison. Avant de déménager les plants, Marie-Pierre Lamy et ses collègues ont procédé sur place à l’identification et à la préparation des différents cultivars. «Le jardin de madame Lapointe représente le travail d’une vie. Chacun de ses cultivars a été documenté avec son lieu d’origine, la date d’achat et la description. Elle a une mémoire incroyable pour tout ce qui concerne les plants et la conception de son jardin», relate Marie-Pierre Lamy.

Sa passion, Yvette Lapointe la tient de sa mère, qui entretenait méticuleusement les fleurs du jardin familial. Encore aujourd’hui, elle se souvient de ses balades à Saint-Ulric-de-Matane, son village d’enfance, où elle se plaisait à admirer d’immenses rosiers jaunes. Au fil des années, elle a accumulé une impressionnante quantité de plantes, se consacrant corps et âme au jardinage sur son terrain situé près du fleuve Saint-Laurent.

Cet été, Yvette Lapointe profitera de sa présence au Grand bal des pivoines, qui aura lieu au parc Marie-Victorin de Kingsey Falls, pour faire un détour au Jardin Roger-Van den Hende. Comme son amour des fleurs est intarissable, elle compte bien continuer à prendre soin de son jardin, qui comprend notamment une pivoine créée en son nom par un hybrideur de Matane.

Pivoines au Jardin Roger Van den HendeJardin pédagogique de 6 hectares situé à l’ouest du campus, le Jardin Roger-Van den Hende comprend près de 700 variétés de pivoines.
Photo : Louise Leblanc

Pivoines au Jardin Roger Van den Hende

Plus d’information sur le site du Jardin Roger-Van den Hende.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!