Vie universitaire

Un doctorat honorifique pour Romeo Saganash

L’Université Laval honorera en mars 2020 cet avocat, négociateur, homme politique canadien et membre de la Nation crie

L’Université Laval a annoncé le 31 octobre la remise d’un doctorat honoris causa en droit à Romeo Saganash, l'un des premiers députés fédéraux autochtones élus au Québec et premier diplômé cri d’une faculté de droit québécoise. Il recevra la plus haute distinction universitaire lors d’une cérémonie officielle le 20 mars prochain.

Le parcours de Romeo Saganash est des plus exemplaires. Toute sa vie, il a travaillé sans relâche à la réconciliation nationale ainsi qu’au développement d’un monde plus juste et plus inclusif. Fervent défenseur des droits de la personne, il a agi à de multiples occasions comme négociateur et représentant des Premières Nations au Canada et ailleurs dans le monde. Il s’est efforcé d’offrir de meilleures conditions de vie pour la communauté crie et pour les membres des Premières Nations.

Romeo Saganash a fondé le Conseil des jeunes de la Nation crie, dont il est devenu président. Il a ensuite occupé tour à tour les fonctions de vice-grand chef du Grand Conseil des Cris, de vice-président du conseil de l’Administration régionale crie, de directeur des relations avec le Québec et des Affaires internationales au sein du Grand Conseil des Cris et de président du Comité consultatif sur l’environnement de la Baie-James.

Salué pour son rôle de négociateur de l’entente entre le gouvernement du Québec et les Cris surnommée la Paix des Braves, il a ensuite été élu député de la circonscription Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou. Il a par la suite occupé les postes de porte-parole de l’opposition officielle du Canada en matière de ressources naturelles, de réconciliation et de développement international.

Touché par cette distinction, Roméo Saganash a tenu à exprimer sa reconnaissance. «J’ai toujours considéré l’Université Laval à l’avant-garde des domaines de l’anthropologie, de la littérature, des sciences sociales et des droits des autochtones. Je suis tant ‘Nshkamuum (reconnaissant) de recevoir mon premier doctorat honorifique», a-t-il déclaré.

Par cette remise, l’Université Laval souhaite aussi démontrer son engagement dans le processus de réconciliation nationale. «Pour nous, ce geste de reconnaissance envers M. Saganash est un symbole d’ouverture et d’inclusion qui souligne l’importance des enjeux autochtones dans les préoccupations de la société canadienne», a souligné la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours.

Romeo Saganash jouit d’une réputation nationale et internationale et sa carrière a généré d’impressionnantes retombées au sein de la communauté canadienne. «Cet homme est un exemple universel de réussite, de persévérance et de détermination. Nous sommes fiers et honorés d’accueillir cet acteur de changement clé pour notre société, qui a consacré sa vie à défendre les droits de la personne et des groupes minoritaires, pour lui remettre son premier doctorat honorifique», a exprimé Sophie D’Amours.

Pour la doyenne de la Faculté de droit, Anne-Marie Laflamme, qui a proposé la candidature, la remise de ce doctorat honorifique à Romeo Saganash représente bien les valeurs de la Faculté. «Le parcours de cet homme d’exception a été guidé par des principes de justice et d’égalité. Ces principes sont partagés par la Faculté et enseignés aussi à nos étudiantes et nos étudiants tout au long de leur formation universitaire.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!