Vie universitaire

Troisième cohorte

Le Programme de formation des gestionnaires de l’Université favorise l’acquisition de nouvelles habiletés pour le développement organisationnel et celui du potentiel des personnes

Par : Yvon Larose
Dix-sept gestionnaires de l’Université étaient réunis au Cercle du pavillon Alphonse-Desjardins, le mardi 30 septembre, pour une cérémonie soulignant la fin d’une formation étalée sur deux ans sur le développement de compétences-clés en gestion des ressources humaines. Cette formation, donnée par la Direction générale de la formation continue et appelée Programme de formation des gestionnaires de l’Université Laval, met l’accent sur les compétences liées directement aux facteurs de risque les plus importants en matière de santé psychologique au travail. Ces compétences comprennent, entre autres, la motivation des personnes, leur implication et la diffusion de l’information pertinente d’une façon transparente.

Isabelle Sévigny, directrice exécutive de la Faculté des sciences sociales et membre de l’Association des cadres supérieurs et intermédiaires de l’Université Laval (ACSIUL), faisait partie de la cohorte, la troisième du genre. Elle dit avoir beaucoup retiré de son expérience, en particulier de la dynamique de groupe qu’elle qualifie de «très riche» et de «bénéfique». «Cette dynamique, dit-elle, permet de réfléchir à des problématiques communes et de les pousser encore plus loin par la force, la richesse du groupe.» Isabelle Sévigny insiste sur la base même de la formation, soit la communication. «Communiquer, explique-t-elle, cela veut dire être capable de se mettre dans les souliers de l’autre, comprendre comment il interprète ce qu’on lui dit, voir qu’il a ses propres patterns, bref essayer de le comprendre avant d’agir.»

Le groupe a amorcé ses activités à l’automne 2006 et les a terminées en juin 2008. Les participants, des cadres administratifs membres de l’ACSIUL, des professionnels en situation de gestion membres de l’APAPUL et des professeurs administrateurs, ont consacré plus de 20 journées à la formation en classe. Ils ont également réalisé une série d’activités personnelles d’apprentissage et de communication.
Claude Savard, vice-doyen de la Faculté des sciences de l’éducation, était du nombre. «La formation, indique ce professeur administrateur, m’a aidé à préciser ma vision de la gestion et à mieux cerner mon style de leadership. Elle m’a également donné passablement d’outils pour résoudre les problématiques interpersonnelles et les conflits.» Claude Savard souligne l’importance du «réseautage». «Les participants ont tissé des liens forts entre eux, affirme-t-il. Une formation sur une courte durée n’aurait pas permis cela. Ces contacts avec des personnes qui ont les mêmes préoccupations que soi permettent de briser l’isolement dans lequel le gestionnaire se trouve bien souvent pour sa prise de décision.»

En juin 2008, la phase deux de la formation s’est mise en marche. Le premier groupe de codéveloppement, formé de membres de la première cohorte, s’est réuni pour la première fois. Une deuxième rencontre a eu lieu à la mi-septembre. D’autres suivront à raison d’une demi-journée, environ une fois par mois. «Il s’agit d’une forme d’apprentissage continu, précise Johanne Racine, conseillère en formation et personne-ressource du Programme de formation des gestionnaires au Service des ressources humaines. Chaque rencontre, un membre fait part d’une préoccupation. Les autres jouent le rôle de consultants pour l’aider à avancer dans la résolution du problème.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!