Vie universitaire

Savoir repousser les limites

Deux sportifs invétérés, Alexandre Genois, étudiant en droit, et sa copine, Jessica Bélisle, ont traversé le Canada en vélo en 18 jours

Par : Matthieu Dessureault
En arrivant au Stade olympique de Montréal, le 14 juillet, Alexandre Genois et Jessica Bélisle ont poussé un grand soupir de soulagement. Les cyclistes venaient de traverser le pays. Pendant 18 jours, ils ont parcouru 5 000 kilomètres, de Vancouver à Montréal. Ils ont même pris une «pause» dans leur traversée pour participer au Défi des 21, une compétition consistant à effectuer une boucle de 330 kilomètres au Saguenay. Alexandre Genois a terminé bon deuxième. Sa coéquipière, grande championne de 2015, a fini troisième chez les dames. La veille, ils étaient partis de Mattawa, en Ontario, pédalant une bonne partie de la nuit pour arriver à temps pour le départ programmé à l'aurore.

Non, le couple n'a pas chômé durant ces 18 jours. Respectant un programme réglé au millimètre, il a affronté la fatigue, le froid, la pluie. «Le plus dur, ce fut le segment de 400 kilomètres entre Medecine Hat, en Alberta, et Moose Jaw, en Saskatchewan. Entre les deux, il n'y a qu'une seule ville, Swift Current. Avec le plat relief, on pouvait voir les lumières de Moose Jaw, à 50 kilomètres. Nous voulions prendre une pause, mais il y avait trop de moustiques, en plus de la pluie! On pédalait en silence. Nous sommes arrivés à minuit, puis avons repris la route dès le lendemain matin», raconte l'étudiant, qui ne manque pas d'anecdotes. En Ontario, ils n'ont croisé âme qui vive sur plus de 180 kilomètres. Aucun commerce pour se ravitailler. Sans oublier ces cinq jours passés sous la pluie, dans les Rocheuses!

Il faut dire que Jessica Bélisle et Alexandre Genois sont des habitués de ce type de défi extrême. Pour elle, il s'agissait d'une troisième traversée du Canada à vélo. Bien connue dans le domaine de l'ultracyclisme, elle s'est distinguée dans plusieurs compétitions. Lui, accumule les épreuves de longues distances depuis 2006. Il a notamment remporté l'Ultra 12h, en plus d'être le premier Québécois à compléter le Tor des Géants, la plus longue et la plus difficile course d'endurance au monde.

Ce périple pancanadien marque une étape importante dans leur parcours. «Cette expérience a contribué à agrandir notre zone de confort, explique Alexandre Genois. Il y avait tellement d'éléments hors de contrôle: la température, la qualité des routes, l'absence de point de ravitaillement. Ça demande une grande capacité d'adaptation et beaucoup de persévérance.»

Un brin de témérité aussi, peut-être? «Oui, peut-être! Avant notre départ, certains nous trouvaient naïfs de vouloir rouler plus de 300 kilomètres par jour. L'objectif est devenu réalisable quand on s'est lancés dans ce projet avec la confiance de maintenir ce rythme», affirme l'étudiant.

Le voici prêt à relever de nouveaux défis. Le 19 août, il participera à l'Ultra défi, une épreuve cycliste de 1 000 kilomètres tenue sur 3 jours. La semaine suivante, il ira en Europe pour l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, une course qui traverse la France, l'Italie et la Suisse. Puis, direction la Virginie, où se tiendra le populaire USA Ultra Triathlon: 11,2 kilomètres de natation, 540 kilomètres de vélo et 126 kilomètres de course à pied! Après, on lui souhaite, il prendra un peu de repos.

Pour suivre Alexandre Genois dans ses aventures

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!