Vie universitaire

Sans oui, c'est non!

Les universités québécoises s'unissent pour combattre la violence à caractère sexuel en milieu universitaire

Les universités québécoises s'unissent pour combattre la violence à caractère sexuel en milieu universitaire. Seize établissements et leurs associations étudiantes ont lancé lundi la campagne provinciale «Sans oui, c'est non!». Ce projet, qui a pris son envol à l'Université de Montréal avant d'être déployé ailleurs, a pour but de sensibiliser les gens à l'importance du consentement, à outiller adéquatement les témoins de violence sexuelle et à promouvoir les ressources qui s'offrent aux victimes.

La violence à caractère sexuel, rappelons-le, peut prendre plusieurs formes. Outre le harcèlement et l'agression, elle comprend notamment le voyeurisme, les attouchements, l'exhibitionnisme, les images sexuelles dégradantes et le cyberharcèlement. Le lancement de la campagne a eu lieu en présence de ses porte-parole, la chroniqueuse Véronique Grenier et le rappeur Koriass, et de plusieurs représentants des établissements partenaires.

Pour en savoir plus: www.sansouicestnon.ca. À noter qu'une équipe de chercheurs mène une étude sur les situations de harcèlement et de violence à caractère sexuel en milieu universitaire. Toute personne étudiant ou travaillant à l'Université Laval est invitée à répondre à un questionnaire en ligne.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!