Vie universitaire

Ne jamais oublier

Des milliers de personnes réunies à Québec et à Montréal ont rendu un dernier hommage aux six victimes de l'attentat commis au Centre culturel islamique de Québec le 29 janvier

Par : Claudine Magny
À Montréal, l'aréna Maurice-Richard a accueilli des milliers de personnes, le jeudi 2 février, pour les funérailles de trois des six victimes de la tuerie perpétrée à la grande mosquée de Québec. La population était conviée à rendre un dernier hommage à Abdelkrim Hassane, Khaled Belkacemi et Aboubaker Thabti. À Québec, la cérémonie, qui a aussi réuni des milliers de personnes, a eu lieu le lendemain au Centre des congrès de Québec. Un dernier adieu a alors été adressé à Ibrahima Barry, Mamadou Tanou Barry et Azzeddine Soufiane. Une marche à la mémoire des victimes a également eu lieu dimanche à Québec. Près de 400 personnes, de toutes origines et de toutes religions, étaient présentes.

Vigiles sur le campus


Des centaines de personnes – étudiants, employés et membres de la direction – tenaient à ne pas manquer la vigile organisée le mardi 31 janvier à midi au pavillon Paul-Comtois, où enseignait Khaled Belkacemi, professeur à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation. Un peu plus tard, à 16h, ils étaient aussi des centaines à se réunir à la vigile de la Faculté des sciences sociales.

La veille, des milliers de personnes – musulmans, catholiques, gens de toutes nationalités et de toutes allégeances politiques – s'étaient réunies en soirée près de la mosquée de Sainte-Foy pour panser leurs blessures ensemble et offrir leur support à la communauté musulmane, 24 heures après le terrible attentat qui a fait six victimes au Centre culturel islamique de Québec, dont Khaled Belkacemi.

Des bougies, des gerbes de fleurs et des affiches rappelant le message d'espoir et de paix qui était véhiculé ce soir-là ont été déposées à divers endroits sur le site. Tout autour, des gens se recueillaient, en hommage aux six victimes. Les premiers ministres fédéral et provincial, Justin Trudeau et Philippe Couillard, le maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume, ainsi que le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, étaient présents.

L'Université Laval s'est dite consternée devant les événements tragiques et odieux survenus au Centre culturel islamique de Québec, situé à quelques kilomètres du campus.

«Aujourd'hui, notre communauté est complètement bouleversée, a indiqué le recteur Denis Brière, à la suite de la tragédie. Nous sommes dévastés pour les familles et les proches des victimes, pour notre communauté musulmane sur le campus, nos étudiants, nos professeurs, nos chercheurs, les membres du personnel, nos amis, mais aussi évidemment pour l'ensemble de la communauté musulmane de Québec. Je suis sans mot devant de tels événements cruels, que nous condamnons tous haut et fort. En mon nom personnel et au nom de tous les membres de la direction de notre université, je tiens à leur offrir mes plus sincères condoléances et à leur témoigner notre plus grande compassion. Pour les membres de notre communauté universitaire qui ont perdu des proches, nos pensées et nos cœurs sont tournés vers vous.»

Des mesures de sécurité renforcées


Dès les premiers moments suivant les événements déplorables, les mesures de sécurité à l'Université Laval ont été renforcées pour assurer le maintien de la sécurité des lieux. «Des agents de sécurité additionnels ont été déployés pour veiller à la sécurité des membres de notre communauté dans les différents espaces de vie. Nous restons alertes et intransigeants et poursuivons notre collaboration avec les services de police de la Ville de Québec et de la Ville de Montréal ainsi qu'avec la GRC et la Sûreté du Québec afin de contribuer à l'enquête en cours», a assuré, pour sa part, le vice-recteur exécutif et au développement et responsable de la sécurité à l'Université Laval, Éric Bauce.

À cet effet, l'Université a déjà communiqué avec les membres de sa communauté, soit plus de 50 000 personnes, afin de les inciter à entrer en contact avec la Sûreté du Québec s'ils détenaient des informations jugées pertinentes pour la poursuite de l'enquête. L'ensemble des facultés ainsi que les services spécialisés sont également mobilisés afin d'offrir soutien et aide psychologique aux étudiants et aux membres du personnel de l'Université bouleversés et touchés par cette tragédie.

Toute personne ayant des informations relatives à cet attentat terroriste est invitée à contacter la Centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264 ou sur le Web à l'aide du formulaire «Signalement d'un crime» disponible sur sq.gouv.qc.ca. Ce service est confidentiel et accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Par ailleurs, les étudiants et les membres du personnel de l'Université qui ont besoin de soutien et d'écoute à la suite de ces événements sont invités à communiquer avec le Centre d'aide aux étudiants ou encore à consulter les onglets «Centre d'aide aux étudiants» et «Programme d'aide au personnel» situés sur la page d'accueil du site de l'Université Laval.

À la mémoire des victimes de la fusillade, le Bureau de la vie étudiante (BVE) a tenu une vigile de recueillement interspirituelle le jeudi 2 février, de 16h30 à 19h30, à la salle Marie-Guyart (local 1575) du pavillon Ernest-Lemieux. Tous les membres de la communauté universitaire étaient invités à s'y rendre pour exprimer leur peine et témoigner leur soutien aux familles touchées par la tragédie. Un grand livre de condoléances a pu être signé sur place et sera acheminé à la communauté musulmane de Québec. Plus d'information. Veuillez noter qu'un registre de condoléances est également en ligne à l'adresse suivante: ulaval.ca/condoleances




Un professeur dévoué et aimé



Au nombre des victimes de l'attentat terroriste figure Khaled Belkacemi, professeur à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation (FSAA). Homme dévoué et aimé de ses collègues et de ses étudiants, Khaled Belkacemi faisait partie du Centre en chimie verte et catalyse et de l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels.

Au nom de la communauté universitaire, le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, a offert ses plus sincères condoléances à la conjointe de Khaled Belkacemi, également professeure à l'Université Laval, à sa famille, à ses proches et à ses collègues éprouvés par cette terrible tragédie. «Je suis extrêmement attristé devant cette horrible nouvelle. Mes pensées sont tournées vers la conjointe et la famille du professeur Belkacemi, un collègue qui nous manquera beaucoup», a-t-il déclaré.

«Je tiens à saluer les qualités humaines et le professionnalisme de mon collègue Khaled Belkacemi. Il était un homme très cultivé, passionné et engagé au sein de la Faculté. Son œuvre remarquable survivra à son départ, subit qui nous attriste tous profondément», a, pour sa part, souligné le doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation (FSAA), Jean-Claude Dufour.

Khaled-Belkacemi-3-credit-ulaval.ca




01-vigile-FSAA-credit-Marc-Robitaille

Des centaines de personnes – étudiants, employés et membres de la direction – se sont rassemblés, le mardi 31 janvier au pavillon Paul-Comtois, lors de la vigile organisée par la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, où enseignait Khaled Belkacemi.

Photo: Marc Robitaille

02-vigile-FSAA-groupe-credit-Marc-Robitaille

De gauche à droite: le doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Jean-Claude Dufour, la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David, le vice-recteur exécutif et au développement, Éric Bauce, le recteur, Denis Brière, et le vice-recteur aux études et aux activités internationales, Bernard Garnier.

Photo: Marc Robitaille

03-vigile-FSS-credit-Marc-Robitaille

Une vigile, initiée par la Faculté des sciences sociales, avait lieu, le même mardi en fin d'après-midi, au pavillon Charles-De Koninck, pour rendre hommage aux victimes.

Photo: Marc Robitaille

vigile-credit-Brigitte-Lessard

Le lundi 30 janvier, des milliers de personnes – musulmans, catholiques, gens de toutes nationalités et de toutes allégeances politiques – s'étaient réunies en soirée près de la mosquée de Sainte-Foy pour panser leurs blessures ensemble et offrir leur support à la communauté musulmane, 24 heures après le terrible attentat qui a fait six victimes.

Photo: Brigitte Lessard

05-drapeaux-berne-credit-Marc-Robitaille

Les drapeaux sont en berne sur le campus depuis la tragédie.

Photo: Marc Robitaille

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!