Vie universitaire

Le courrier

Hommage à Gaston Dulong

Gaston Dulong fut sans doute très tôt sensible à la beauté et à la richesse culturelle de son monde rural. Du Collège de Rigaud à l’Université Laval puis, grâce à des bourses, à l’École des Chartes et à l’École Pratiques des Hautes Études à Paris, il prend connaissance du vaste champ d’intérêt que la langue française présente à son esprit humaniste et avide de savoirs.
   
Avec les Dauzat, Fouché et autres linguistes de la première heure, il apprend dans les documents anciens l’histoire et les mille faits de la formation de sa langue. C’est en participant aux nouvelles enquêtes linguistiques en France, son pays d’affection, qu’il fait le projet d’entreprendre, au Québec, ce même inventaire du parler de la civilisation traditionnelle. Par ses travaux de recherche centrés sur notre langue et par sa présence active dans le milieu de la linguistique, monsieur Dulong a affirmé la vitalité du français implanté en Amérique. Ses nombreux contacts avec le milieu universitaire d’Europe ont directement contribué à internationaliser l’intérêt pour le français parlé en terre laurentienne. Il a ainsi repris et porté plus haut encore le flambeau des pionniers de la Société du parler français au Canada.
   
Comme professeur pendant 35 années à l’Université Laval, il a conquis l’attention de milliers d’étudiants et les a intéressés à l’importance de la langue et à la découverte de ses racines. Puisant dans les images de sa propre histoire, il savait dire avec chaleur et réalisme comment la langue témoigne de la vie, comment elle dit le pays, comment elle est expressive en habit de semaine, et comment aussi il faut la connaître en habit du dimanche.
   
Monsieur Dulong avait un tempérament résolument tourné vers le bonheur de vivre, et, dirions-nous autrement, il vivait au présent, savait profiter du jour, d’une rencontre fortuite, d’un collègue ami de passage à l’Université à qui il offrait immanquablement mais discrètement (ce ne sera plus un secret!) le verre de l’amitié. C’était l’occasion de s’échanger les mots oubliés du terroir ou les expressions étonnantes recueillies au cours des enquêtes et que seuls parfois pouvaient décoder et partager, dans ce milieu lettré, les dialectologues de terrain!
   
Les belles années de travail à l’Atlas sont passées bien rapidement. Dans la salle qui réunissait l’équipe de compilation des données régnait une studieuse et sereine ambiance de travail sous la gouverne d’un patron bien conciliant envers nos facéties passagères. Et pour ces jeunes assistants, chaque journée devenait en sa présence une journée d’école et de riches apprentissages. Ce fut un plaisir et une chance de côtoyer cet homme érudit, attentif aux autres, calme et rieur. Il était un pédagogue original, passionné du Québec et de la langue française, passionné et fier de la profession d’enseignant, qui était pour lui, en somme, la façon de travailler au présent à préparer l’avenir...
   
Sa disparition nous touche. Sa voix forte résonne encore dans les oreilles de ses étudiants… Monsieur Dulong nous laisse plusieurs ouvrages qui garderont son nom vivant dans le domaine de la linguistique française. Et l’Atlas linguistique de l’Est du Canada demeurera l’œuvre patrimoniale unique qui témoignera longtemps de son engagement professionnel et de sa contribution à la vie française au Québec.


Gaston Bergeron

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!