Vie universitaire

Le Centre d'aide aux étudiants a 50 ans

Depuis les années 1960, le personnel du Centre d'aide aux étudiants offre une écoute attentive, une présence bienveillante et une assistance professionnelle et engagée aux étudiants en difficulté

Par : Yvon Larose
Le Centre a développé et consolidé une expertise axée sur le soutien aux étudiants tout au long de leur cheminement universitaire.
Le Centre a développé et consolidé une expertise axée sur le soutien aux étudiants tout au long de leur cheminement universitaire.
Le Centre d'aide aux étudiants (CAÉ), une unité administrative rattachée à la Direction des services aux étudiants, a atteint l'âge vénérable de 50 ans. Afin de souligner cet anniversaire, le Centre présentera des activités spéciales dans les prochains mois. Il y aura notamment des ateliers-midi, entre février et avril, dans une demi-douzaine de pavillons du campus.

«La tournée des pavillons résulte d'une belle collaboration avec les deux grandes associations étudiantes CADEUL et AELIÉS, explique la directrice du CAÉ, Louise Careau. Les animateurs de quatre kiosques aborderont les différents volets de notre offre de services, soit Situation de handicap, Psychologie, Apprentissage et réussite ainsi qu'Orientation. Nous voulons sensibiliser la communauté universitaire à un certain nombre de choses, comme au fait de vivre avec un handicap ou bien à ce nouveau courant lié à la méditation appelé présence attentive. Nous aborderons aussi les stratégies qui aident à bien terminer une session d'études ainsi que le fait de remettre en question son projet d'études.»

Une autre activité liée au 50e anniversaire aura lieu le 22 mars, au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack, alors que l'ex-footballeur professionnel Étienne Boulay prononcera une conférence sur la persévérance et la résilience face à l'adversité. «C'est un beau modèle d'homme qui a vécu une dépression et qui est allé chercher de l'aide, indique la directrice. On sait que les hommes vont moins chercher de l'aide que les femmes. Nos statistiques, au Centre, révèlent que les hommes ne représentent qu'entre 20 et 25% de la clientèle.»

Toujours dans l'esprit du 50e, deux bourses d'études ont déjà été remises à des étudiants afin de souligner leur engagement personnel auprès d'étudiants ayant besoin d'aide ou de soutien. Maxime Lavoie a été conseiller dans l'une des résidences étudiantes du campus. Kintxo Freiss a été tuteur, au CAÉ, pour des étudiants en situation de handicap.

La psychologue Louise Careau travaille au Centre depuis 1990. Elle occupe le poste de directrice depuis 2014. Pendant près de 30 ans, elle a été le témoin privilégié de l'évolution du Centre. De 1966 à 1997, le CAÉ a été dirigé par André Bellerive. Sous sa gouverne, le Centre a notamment mené une importante étude sur les besoins des étudiants. Ses conclusions ont entraîné la création du secteur Apprentissage et réussite.

Henri Hamel a succédé à André Bellerive. Il est resté 17 ans en poste. Durant cette longue période, le Centre a changé trois fois d'appellation. Son personnel a notamment participé à la mise sur pied d'un programme de dépistage précoce des étudiants en difficulté. «Ce programme est majeur, affirme Louise Careau. Aujourd'hui, il est implanté, par le Portail des cours, au sein de nombreux programmes d'études.»

En 1998, le Centre s'est vu confier la responsabilité d'accueillir et de soutenir les étudiants en situation de handicap. «Il y en a de plus en plus, soutient-elle, et les facultés y sont de plus en plus sensibilisées. Les besoins, nombreux, vont de la présence d'un interprète pour un étudiant atteint de surdité à des textes en braille pour un étudiant atteint de cécité.»

Le CAÉ a aussi mis sur pied le Réseau des sentinelles en prévention du suicide. Ce regroupement de plus de 150 employés vise à prévenir le suicide au sein de la communauté universitaire. «Les idéations suicidaires et les tentatives font partie de la réalité, souligne la directrice. Lorsque nous avons créé le Réseau, nous savions qu'une personne en détresse psychologique ne va pas nécessairement demander de l'aide. Il faut plutôt aller la chercher pour l'amener vers les ressources d'aide.»

L'an dernier, l'Université a créé le Comité institutionnel consultatif sur le bien-être psychologique et la santé mentale des étudiantes et des étudiants. La mise sur pied de ce comité était l'aboutissement des travaux d'un groupe de travail, dont faisait partie le Centre. «L'ensemble de la communauté universitaire est représentée au sein de ce comité, explique Louise Careau. La santé mentale est l'affaire de tous.»

La directrice rappelle que la population étudiante a changé au fil du temps. «Mais une chose demeure, dit-elle. Les étudiants universitaires traversent une période au cours de laquelle ils développent leur autonomie et leur maturité et ils se préparent à entrer sur le marché du travail. Ils sont en transition. Ils vivront des réussites, mais également des échecs. En collaboration avec les autres composantes de l'Université, le Centre poursuivra inlassablement sa mission auprès d'eux.»

Le Centre d'aide aux étudiants est membre du Comité de prévention du suicide à l'Université Laval. Du 29 janvier au 4 février, ce comité tiendra trois activités sur le campus à l'occasion de la Semaine nationale de prévention du suicide.

Plus d'information sur les activités du 50e anniversaire du CAÉ

Plus d'information sur la Semaine de prévention du suicide 2017

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!