Vie universitaire

La recherche de l'excellence et le goût du dépassement

La chanteuse Céline Dion et l’humaniste Ismaïl Serageldin reçoivent un doctorat honoris causa

Par : Renée Larochelle
Formidable point de mire d’une cérémonie extraordinaire, Céline Dion fait son entrée dans la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm, puis monte sur la scène pour y recevoir un doctorat honoris causa de l’Université Laval. L’émotion est palpable, les applaudissements éclatent, l’admiration du monde entier se trouve réunie là, sous les marques d’enthousiasme de centaines de dignitaires et d’invités spéciaux. Les yeux brillants et le sourire aux lèvres, l’artiste aux 200 millions d’albums vendus dans le monde, de surcroît récipiendaire d’une panoplie de prix décernés par l’industrie de la musique, la femme engagée dans de nombreuses causes humanitaires, salue son public, la main sur le cœur. L’instant est solennel. En ce jeudi 21 août, Céline Dion, «la petite fille de Charlemagne», s’apprête à recevoir la suprême distinction universitaire des mains du recteur Denis Brière. L’événement fait partie de la contribution de l’Université Laval aux célébrations du 400e anniversaire de Québec.   
   
«Par cette marque de reconnaissance, nous désirons souligner non seulement la carrière magistrale de cette grande dame de la chanson, mais également les profondes valeurs humaines de cette artiste qui a atteint les plus hauts sommets du monde du spectacle, dit le recteur. Elle a aussi toujours affiché son identité québécoise francophone sur toutes les scènes et les tribunes. Son répertoire et ses activités philanthropiques démontrent une grande sensibilité à l’égard des plus démunis et des enfants, et au développement d’un monde meilleur.» Plus tard, dans son allocution, Denis Brière ne manquera pas de souligner toute sa fierté «d’accueillir au sein de la grande famille des diplômés de l’Université Laval une artiste d’exception, une remarquable ambassadrice du Québec à l’étranger, un modèle de professionnalisme, de détermination et d’humanité animée de profondes valeurs familiales, et une source d’inspiration pour nous tous et pour nos étudiants». 
   
Céline Dion est récipiendaire de tous les prix majeurs décernés par l’industrie de la musique: prix Grammy Awards et American Music Awards aux États-Unis, prix Félix et Juno au Canada, prix World Music Awards en Europe ainsi qu’une multitude de prix de par le monde. En 25 ans de carrière, elle a enregistré 18 albums francophones et 12 anglophones. Céline Dion est engagée dans de nombreuses causes humanitaires: sa propre fondation, la Fondation Céline Dion, la Fondation canadienne contre la fibrose kystique, dont elle est marraine, ainsi que la fondation T.J. Martell et le Fonds mémorial de la princesse Diana. Elle a également collaboré à plusieurs campagnes de financement dans les domaines de la santé et de l’éducation et est marraine à vie de la Fondation de l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal. En 2003, Céline Dion s’est jointe à plusieurs autres célébrités pour soutenir la campagne World Children’s Day dont la collecte de fonds, menée dans plus de 100 pays, aide plusieurs orphelinats et organisations voués à la santé des enfants. Céline Dion a aussi soutenu le spectacle-bénéfice à l’intention des victimes du tsunami dévastateur de 2004 et a versé 1 000 000 $ pour venir en aide aux personnes touchées par l’ouragan Katrina survenu en 2005.

Une place à l’Université
Prenant la parole à son tour après avoir signé le Livre d’or de l’Université, la Québécoise la plus connue de la planète dira recevoir avec beaucoup d’émotion ce cadeau de faire partie de «la grande famille de l’Université Laval». «En m’offrant une place parmi vous, affirme celle qui a récemment reçu le titre de chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur de France, vous rejoignez les familles qui sont miennes: celles du sang et des amis, la famille professionnelle et la famille d’idées lorsqu’il nous est donné de croiser des gens ayant les mêmes valeurs que nous, les mêmes combats et les mêmes espoirs.» «C’est un honneur bien grand pour la petite fille de Charlemagne que je suis parce que nous restons toujours l’enfant que nous portons en nous, poursuit-elle.  C’est à elle que je le dois ce doctorat puisque c’est elle, déjà si jeune, qui a vu plus grand et plus loin, qui a eu envie d’embrasser la terre et dont les rêves ont dépassé ses 14 ans.  C’est elle, cette enfant-là, que je remercie d’avoir fait confiance aux bonnes personnes, au bon moment.»
   
La cérémonie est terminée. Très digne, Céline Dion quitte la salle sous une salve d’applaudissements, s’arrêtant pour serrer les nombreuses mains qui se tendent. Pendant ce temps, dehors, au grand soleil, la foule se masse devant le Palais Montcalm, espérant serrer la main de l’artiste, l’apercevoir peut-être. Ce sera pour une prochaine fois.

Un homme d’honneur
Quelques jours auparavant, le dimanche 10 août, à l’occasion du Congrès mondial des bibliothèques et de l’information qui a eu lieu à Québec, le recteur Denis Brière avait remis un doctorat honoris causa à Ismaïl Serageldin, directeur de la Bibliotheca Alexandrina en Égypte et acteur de premier plan en matière de développement international, notamment à la Banque mondiale et au Conseil mondial de l’eau.  Lors de l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, Denis Brière a d’ailleurs souligné les valeurs morales ayant animé ce diplômé de la Faculté d’ingénieurs de l’Université du Caire depuis 1964, détenteur d’une maîtrise et d’un doctorat de l’Université Harvard. «Vos réalisations sont exemplaires à tous les égards», a rappelé le recteur, énumérant les nombreux domaines dans lesquels «cet homme de passion et d’une grande humanité» s’est engagé au cours de sa carrière, dont la lutte contre la faim, la pauvreté et la discrimination sexuelle; le respect des droits de l’homme; la promotion de la justice, du pluralisme et du dialogue entre les peuples et les cultures et, enfin, la protection de l’environnement et la durabilité».
  
Ismaïl Serageldin est directeur de la Bibliothèque d’Alexandrie depuis 2001. Sous son leadership, cette institution d’envergure employant 1 150 employés et rassemblant des millions d’ouvrages s’est forgée une place prépondérante sur la scène culturelle du monde entier, devenant un centre d’enseignement, de tolérance, de dialogue et de compréhension mutuelle, de rappeler le recteur Brière. Détenteur de plusieurs doctorats honoris causa, Ismaïl Serageldin a également orchestré la rédaction de La Déclaration d’Alexandrie, un document visant une réforme du monde arabe. Son leitmotiv: «Il y a ceux qui regardent autour d’eux et qui se demandent "pourquoi", mais moi, je regarde le monde tel qu’il est en me disant: "pourquoi pas"?»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!