Vie universitaire

La démocratie est-elle malade?

L’exercice de la démocratie est un acte important qui s’adresse à l’ensemble de la population. Pourtant, le taux de participation aux activités démocratiques varie considérablement selon les groupes sociaux et l’âge des individus. Même à l’université, la question se pose. Le taux de participation des étudiants à l’exercice citoyen est-il meilleur que dans la population en général? Apparemment non. Comment expliquer ce phénomène? Le message des institutions démocratiques est-il en cause ou s’agit-il d’un phénomène général de démobilisation lié à notre société de consommation ou l’individualisme règne en maître? L’éducation institutionnelle a-t-elle sa part de responsabilité et, à ce compte, l’éducation populaire peut-elle enrayer, en partie, le faible taux de participation aux décisions publiques? Voilà les questions qui seront débattues dans le cadre de la prochaine Chaire publique de l’AELIÉS qui aura lieu le mercredi 3 décembre de 14 h 30 à 16 h 30 dans l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins. Invités: Michel Venne, directeur de l'Institut du Nouveau Monde, Raymond Hudon, professeur au Département de science politique, et Jean-Pierre Charbonneau, ancien président de l'Assemblée nationale.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!