Vie universitaire

Je suis ouvert sur le monde!

Le Fil présente une série d'articles sur les 10 grandes actions en développement durable que vise l'Université Laval pour les trois prochaines années et qui guideront nos gestes collectifs et individuels. Cette semaine: l'ouverture sur le monde.

Par : Matthieu Dessureault
Laurence Fedrigo, étudiante suisse, et sa marraine, Ann-Tessa Deschênes, originaire de Vancouver, ont développé de solides liens d'amitié.
Laurence Fedrigo, étudiante suisse, et sa marraine, Ann-Tessa Deschênes, originaire de Vancouver, ont développé de solides liens d'amitié.
En participant au programme de jumelage des étudiants étrangers, Ann-Tessa Deschênes se doutait qu'elle ferait de belles rencontres, mais pas qu'elle développerait de solides liens d'amitié. Inscrite au profil international, l'étudiante au baccalauréat en orientation a découvert cette initiative grâce au Bureau de la vie étudiante (BVE). Elle a choisi de s'impliquer pour partager ses connaissances sur l'Université Laval et la ville de Québec. «Avant leur arrivée, les étudiants internationaux reçoivent des documents d'information, mais ils ne connaissent concrètement rien sur le campus. Il n'y a rien de tel qu'un autre étudiant comme personne-ressource. Nous sommes au coeur de la vie étudiante», soutient-elle.

Créé à l'automne 2008, le programme de jumelage donne la chance aux participants de vivre un échange interculturel. Une fois inscrits, les parrains et les marraines reçoivent une formation du BVE. Leur rôle est de faciliter l'arrivée d'étudiants étrangers. Ann-Tessa Deschênes a été jumelée avec Laurence Fedrigo, venue de Suisse pour faire une session d'études. La complicité n'a pas tardé. «J'habite aux résidences, où il y a plein d'étudiants internationaux, mais peu de Québécois. Grâce à Ann-Tessa, j'ai côtoyé plusieurs personnes de la région. Nous avons joué à des jeux de société et nous avons échangé sur différents aspects de mon pays», raconte Laurence Fedrigo.

Cette année, pas moins de 698 duos ont été formés, soit 139 de plus qu'en 2015-2016 et 353 de plus qu'en 2008-2009. Le programme de jumelage est l'un des nombreux projets de l'Université qui visent à favoriser un milieu de vie et d'études ouvert sur le monde. Parmi ses priorités, l'établissement se fait un point d'honneur d'accueillir des étudiants de l'étranger, tout en permettant à ceux d'ici de vivre une expérience outre-frontières.

Le directeur du Bureau international, Richard Poulin, voit l'ouverture sur le monde comme une valeur intrinsèque du développement durable. «L'Université veut développer des compétences interculturelles chez ses étudiants pour qu'ils puissent fonctionner dans le monde, pas seulement à Québec. C'est important qu'ils ouvrent leurs horizons et qu'ils réalisent qu'il y a d'autres façons de faire les choses. Il n'y a rien de tel que d'aller vivre à l'étranger pendant une ou deux sessions pour mieux comprendre le monde.»

Le Bureau international joue un rôle clé dans la stratégie d'internationalisation de l'Université. Entre autres tâches, l'organisation s'occupe de la signature des partenariats avec les autres universités et accompagne les étudiants dans la préparation de leur séjour. Elle offre aussi un service-conseil aux directeurs de programme et aux professeurs souhaitant établir des liens avec d'autres pays et assure la promotion et le soutien logistique des programmes de mobilité.

D'une année à l'autre, environ 13% des étudiants décident de faire un séjour d'études à l'étranger. Avec les nombreuses initiatives mises en place, Richard Poulin a bon espoir de voir ce chiffre augmenter considérablement. «Nous avons créé plusieurs formations bidiplômantes de 2e cycle et des programmes de cotutelle. Tous ces projets, qui s'insèrent dans la tendance actuelle, élargissent notre portefeuille d'offres et permettent à des étudiants tentés par une expérience à l'international de le faire autrement.»

L'ouverture sur le monde à l'Université, c'est notamment

  • Plus de 5 760 étudiants d'origine étrangère inscrits à la session d'hiver
  • Un programme de jumelage, qui permet aux participants de vivre un échange interculturel
  • Le Bureau international, qui s'occupe des services en matière de coopération internationale et d'internationalisation de la formation
  • Le profil international, qui offre la chance d'étudier dans un programme équivalent d'une autre université


Pour consulter les autres articles de la série DD






approfondir-sa-future-profession-a-l-etranger-credit-jessie-tanguay

Jessie Tanguay, étudiante au baccalauréat en ergothérapie, alors qu'elle réalisait un stage international et interculturel au Togo à l'été 2016. Sa photo a reçu un prix au concours À travers votre lentille: expériences étudiantes à l'international, organisé chaque année par le Bureau international et le Bureau de la vie étudiante.

Photo: Jessie Tanguay

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!