Vie universitaire

Ingénieurs sans frontières à l'école

Entre septembre et avril, un millier d’élèves de niveau secondaire auront été sensibilisés aux enjeux mondiaux entourant l’accès à l’eau potable

Par : Yvon Larose
Une heure trente. C’est le temps que dure l’activité de sensibilisation de la section Université Laval d’Ingénieurs sans frontières (ISF-UL) sur les enjeux entourant l’accès à l’eau potable dans le monde. Cet atelier est destiné aux élèves de niveau secondaire de la région de Québec. Populaire, l’activité aura été offerte à un millier d’élèves entre septembre 2006 et avril 2007 par une vingtaine d’étudiants bénévoles de l’Université Laval. La présentation comprend une partie théorique sur les problèmes reliés à l’eau potable dans le monde. Suit une activité interactive au cours de laquelle des groupes de 4 à 6 élèves fabriquent un minifiltre à eau. Chaque groupe représente un pays et dispose d’un budget et d’instructions qui sont proportionnels au produit intérieur brut et au taux d’alphabétisation du pays. En plus d’un bon travail d’équipe, l’activité requiert une pensée critique et créative des participants. Parmi les bénéfices d’apprentissage escomptés, il y a une meilleure compréhension des enjeux sociaux du développement technologique, de l’interdépendance internationale et de la coopération. La présentation prend fin par une discussion sur les enjeux globaux de la ressource eau.

«C’est sûr qu’une activité d’une heure trente ne change pas la vie des élèves, mais si nous pouvons éveiller ne serait-ce qu’un élève par classe à la nécessité de mieux utiliser l’eau, nous aurons atteint notre but», indique Noémie Paradis, étudiante à la maîtrise en génie mécanique et directrice des activités de sensibilisation dans les écoles secondaires pour ISF-UL. «Si on multiplie cette étincelle par toutes les classes que nous visitons, ainsi qu’à l’échelle du Canada, on aura un impact, poursuit-elle. Cette année, l’objectif pancanadien d’ISF est de rejoindre 25 000 élèves.»

Des élèves très intéressés
ISF-UL donne l’atelier «Eau pour le monde» depuis 2004. Bien souvent, un enseignant contacte l’organisme après avoir entendu parler de l’activité par un collègue. Bien souvent également, des enseignants rappellent pour renouveler l’activité. «À notre dernière visite à l’école secondaire De Rochebelle, raconte Noémie Paradis, nous sommes allés dans une classe dont l’enseignante avait préparé tout un programme de sciences sur l’eau. Notre activité cadrait merveilleusement bien avec le programme.» Selon l’étudiante, les enseignants sont en général «agréablement surpris» par le contenu et le déroulement de l’activité. «C’est vraiment motivant pour les présentateurs de voir les réactions des jeunes, souligne-t-elle. Ils démontrent beaucoup d’intérêt.»

En 2007-2008, deux autres ateliers viendront s’ajouter au premier. Développés par le bureau national d’ISF, ces ateliers porteront sur les enjeux mondiaux reliés à la faim et à l’énergie.
L’atelier «NourRIZ ton esprit» vise une meilleure compréhension de la complexité du système alimentaire mondial. Durant la partie interactive, les élèves doivent transformer des grains de riz non décortiqués en grains de riz écaillés pour la vente. Regroupés par pays, les participants reçoivent différentes quantités et qualités de riz, en fonction de la richesse nationale et de la disponibilité de ressources naturelles. L’atelier «L’énergie compte!» porte sur les problématiques énergétiques au Canada. Dans la partie pratique, les élèves doivent accomplir des tâches qui sont quotidiennes dans les communautés rurales en développement, comme transporter de l’eau. Regroupés par pays, les élèves reçoivent différentes quantités et types d’énergie, en fonction de la population et de la consommation d’énergie dans le pays.

Pour plus d’information: ulaval@ewb.ca ou www.ulaval.ewb.ca.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!