Vie universitaire

Infonuagique de proximité

L'Université offre un service de centre de données virtuel aux organismes publics et parapublics de Québec

Par : Yvon Larose
Un volume de données en croissance exponentielle, des infrastructures insuffisantes ou désuètes, une évolution technologique rapide: voilà autant d'enjeux informatiques auxquels doivent faire face, de nos jours, la majorité des organisations. Depuis peu, une nouvelle solution permet aux organismes des secteurs public et parapublic de Québec d'affronter efficacement ces défis: Cumulus, l'offre infonuagique de proximité de l'Université Laval.

L'infonuagique, ou informatique en nuage, a vu le jour il y a 10 ans. Ce concept consiste à consolider et à virtualiser des ressources matérielles, telles que des serveurs ou des unités de stockage, et à fournir aux utilisateurs des services dématérialisés, accessibles à distance, à la demande, sans avoir à gérer d'infrastructure. «Cela permet également une utilisation bien plus efficace des ressources ainsi mutualisées», explique Guillaume Moutier, directeur du Bureau d'architecture à la Direction des technologies de l'information (DTI). Il ajoute que l'infonuagique communautaire, ou de proximité, est de l'infonuagique privée, mais partagée entre plusieurs organismes ayant des points communs, comme les organismes des secteurs public et parapublic.

Avec Cumulus, l'Université Laval se situe à l'avant-garde de l'infonuagique de proximité au Canada. Dans le monde également, puisqu'on ne compte actuellement que quelques établissements universitaires proposant une offre d'infonuagique de proximité sur la planète. Au Canada, la seule autre université à le faire est celle de la Colombie-Britannique.

«Ce secteur est tout nouveau et seules quelques organisations en font, dont quelques universités, précise Guillaume Moutier. Ce n'est pas un hasard que les universités soient dans ce type de développement. Elles n'ont pas le choix d'avoir de grosses infrastructures technologiques pour le soutien à l'enseignement, le soutien à la recherche et le soutien administratif. Déjà, dans les années 1970, de nombreux ministères faisaient leurs calculs évolués avec les équipements universitaires. Ce modèle va continuer à se développer, principalement avec les universités.»

Ces dernières années, la DTI a mis en place une impressionnante infrastructure d'hébergement. Celle-ci se base sur plusieurs centres de données interconnectés par des réseaux de fibres optiques à très haut débit. L'un, constitué de 144 fibres, est déployé sur le campus. L'autre, de 96 fibres, s'étend sur la ville de Québec où il dessert des édifices appartenant à l'Université, ainsi que les hôpitaux du réseau hospitalier universitaire. «L'ensemble des unités peuvent nous demander des services de serveurs virtuels ou de l'espace de stockage, indique Guillaume Moutier. Malgré cette demande, nous disposons d'une capacité résiduelle appréciable de traitement et de stockage, disponible pour les clients externes.»

Cette ouverture de la DTI sur l'extérieur du campus découle de l'adoption, en 2011 par le gouvernement du Québec, d'une loi qui encourage les organismes publics à partager des ressources et de l'expertise. L'effort organisationnel qui a suivi à la DTI s'est fait avec l'approbation et le soutien de la haute direction de l'Université.

«Nous avons vu là des opportunités intéressantes, notamment comme source de revenus pour l'Université, souligne Guillaume Moutier. C'est d'autant plus intéressant que la location d'espace de stockage ou de serveurs virtuels ne nécessite aucun investissement de la part de l'Université.»

Est-ce que je modernise mon centre de données à coups de millions de dollars ou est-ce que je gère mes données ailleurs qu'au ministère? Cette réflexion, le directeur du Bureau d'architecture à la DTI l'a entendue maintes et maintes fois de la part de gestionnaires de l'appareil gouvernemental. «Dans un contexte budgétaire difficile, dit-il, Cumulus s'avère une solution tout à fait adaptée pour répondre à court ou à moyen terme à leur problématique.»

Faire des affaires avec Cumulus présente de nombreux avantages. Comme fournisseur de services, la DTI offre à sa clientèle la pérennité, l'indépendance et la proximité. Les services sont rapidement disponibles. L'infrastructure technologique est fiable, éprouvée, performante et sécuritaire. Les espaces clients sont complètement isolés les uns des autres. Des copies de sécurité sont prises quotidiennement. Enfin, le coût d'accès est avantageux.

Un des clients de Cumulus est le ministère du Tourisme du Québec. «Une grosse partie des sites Web de notre clientèle roule chez nous, explique Guillaume Moutier. Nous sommes très concurrentiels sur les prix.» La DTI adopte une démarche favorisant le partage et l'association. «Nos clients, poursuit-il, font affaire avec un partenaire de confiance avec qui s'asseoir et avec qui avoir des discussions franches et ouvertes.»

Plus d'information.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!