Vie universitaire

Grands diplômés 2008

L’ADUL attribue la médaille Gloire de l’Escolle à huit personnes au parcours exceptionnel

L’Association des diplômés de l’Université Laval (ADUL) a procédé, le 6 mai, à la remise de ses Prix Grands diplômés de l’Université Laval. Huit diplômés ont ainsi reçu la prestigieuse médaille Gloire de l’Escolle, une distinction remise annuellement à des diplômés qui se sont démarqués par leurs réalisations et un parcours hors du commun dans divers secteurs d’activité. La cérémonie s’est déroulée en présence de Jocelyn F. Rancourt, président du conseil d’administration de l’ADUL, et de Denis Brière, recteur de l’Université.
   
Louise Beaudoin (Histoire 1967 et 1974) a été tour à tour ministre d’État aux Relations internationales, ministre responsable de l’Observatoire québécois de la mondialisation, ministre des Relations internationales, ministre responsable de la Francophonie, ministre responsable de la Charte de la langue française, ministre de la Culture et des Communications, et ministre déléguée aux Affaires intergouvernementales canadiennes. De 1984 à 1985, elle a aussi été déléguée générale du Québec à Paris. Sous son impulsion, le Québec a réussi à devenir l’un des principaux promoteurs et acteurs de l’adoption en 2005, par l’UNESCO, d’une Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.
   
Directeur du Musée des Confluences à Lyon, Michel Côté (Littérature 1971 et Pédagogie 1972) a œuvré au sein du ministère des Affaires culturelles de 1981 à 1988 et a joint en 1988 l’équipe du Musée de la civilisation de Québec à titre de directeur des expositions et responsable des relations internationales, où il a suivi de près la conception de quelque 200 expositions. Depuis 1999, il dirige le Muséum de Lyon et est chargé de la transformation de ce modeste musée de province en un établissement de réputation internationale, susceptible d’attirer 500 000 visiteurs par an.
   
Lorsque, dans les années 80, Louis Garneau (Arts plastiques 1983) a annoncé à sa mère qu’il avait choisi les arts visuels à l’Université Laval, cette dernière s’est inquiétée. Quel métier son fils pourrait-il exercer plus tard avec une telle formation? Deux décennies plus tard, Louis Garneau dirige une entreprise d’articles de sport qui porte son nom et emploie plus de 425 employés. Le cycliste et entrepreneur a été champion canadien de cyclisme en 1978, il a participé trois fois aux Championnats du monde et a pris part aux Jeux olympiques de Los Angeles.
  
Gilles Julien (Médecine 1970) pratique la pédiatrie depuis près de 30 ans. Après ses études à l’Université Laval, il entreprend sa spécialisation en pédiatrie à l’Hôpital Sainte-Justine et à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Il a été notamment directeur du Département de santé communautaire de l’Hôpital Sainte-Justine et directeur du même département à l’Hôtel-Dieu de Montmagny. Il a été responsable médical pour le secteur Santé des Inuits du Nord québécois au Centre hospitalier de l’Université Laval. En 1997, il cofonde le Centre de services préventifs à l’enfance installé dans le quartier Côte-des-Neiges à Montréal.
   
Paul Lafleur (Génie civil 1969 et 1971), président du conseil de BPR, a pris la direction de cette firme de génie-conseil en 1991 alors que l’entreprise comptait environ 200 employés. Aujourd’hui, 1 800 personnes y travaillent et BPR, qui compte maintenant 6 filiales, a pignon sur rue aux États-Unis, en Jamaïque, en Afrique du Sud et en France. Comme ingénieur, il a joué un rôle actif au sein du comité de construction de la salle Françoys-Bernier du Domaine Forget à Saint-Irénée, dont il est le président du conseil d’administration depuis 2001.
   
En 1964, l'honorable Louis LeBel (Droit 1961), juge à la Cour suprême du Canada, s’associe à d’autres juristes et fonde à Québec, en 1964, le Cabinet Grondin, Poudrier, Bernier, spécialisé dans le droit du travail et le droit administratif. Diplômé en études supérieures en droit privé, Louis LeBel, également docteur en droit honoris causa de l’Université Laval, est nommé bâtonnier du Québec en 1983 et il devient juge de la Cour d’appel du Québec en 1984. Ce médaillé du gouverneur général et du Barreau du Québec est également professeur invité à l’Université d’Ottawa et à l’Université Laval.
   
Vincent Lemieux (Sciences sociales 1955 et Science politique 1957), professeur émérite retraité de l’Université Laval, a été le directeur de plus de 50 mémoires de maîtrise et de 32 thèses de doctorat. En reconnaissance de ce dévouement envers les étudiants, l’Association canadienne de science politique a créé le prix Vincent-Lemieux, décerné tous les deux ans à l’auteur de la meilleure thèse de doctorat en science politique écrite dans une université canadienne. Vincent Lemieux est officier de l’Ordre national du Québec (2003) et membre de l’Ordre du Canada (2006).
   
Jennie Skene (Sciences infirmières 1970) a exercé sa profession d’infirmière à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Québec. Syndicaliste active, elle s’est impliquée dès 1976 dans l’équipe syndicale de cet hôpital. En 1987, elle a joué un rôle de premier plan dans la création de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) dont elle deviendra, la même année, la première vice-présidente. Présidente de la FIIQ pendant treize ans, Jennie Skene a reçu divers prix et hommages, dont le Prix du pain et des roses remis par la Fédération des syndicats d’infirmières du Canada pour son engagement à défendre les infirmières et les soins de santé à la population.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!