Vie universitaire

Encore plus sécuritaire

La construction du Centre de gestion des matières dangereuses sera terminée en septembre

Par : Yvon Larose
Le CGMD sera le premier bâtiment du campus à recourir à la géothermie pour son chauffage et sa climatisation.
Le CGMD sera le premier bâtiment du campus à recourir à la géothermie pour son chauffage et sa climatisation.
Un nouveau bâtiment verra le jour dans les prochains mois sur le campus. Le Centre de gestion des matières dangereuses (CGMD), qui sera construit au coût de 6,1 M$ grâce à un financement à parts égales du Programme fédéral d’infrastructure du savoir et du ministère québécois du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, servira à entreposer les produits chimiques, biologiques et radioactifs provenant des laboratoires du campus, avant leur transport par camion spécial vers des usines de la région pour leur traitement et leur neutralisation.

Selon Serge Demers, directeur du Service de sécurité et de prévention, le CGMD permettra au Service de remplir encore mieux son mandat relativement aux matières dangereuses. «Nous faisons la gestion de ces produits de façon sécuritaire et nous la ferons de façon encore plus sécuritaire avec le Centre, affirme-t-il. Nous réaliserons des économies d’échelle puisqu’on centralisera au même endroit les matières dangereuses qui sont présentement gérées à trois endroits différents du campus. Le Centre permettra aussi de mieux nous conformer à l’augmentation des différentes normes de sécurité, et ce, dans un contexte de développement durable.»

Les travaux d’excavation ont commencé depuis peu derrière la centrale d’énergie, sur un secteur du terrain qui sert à la machinerie de voirie du Service des immeubles. On prévoit que la construction du bâtiment d’un seul étage, d’une superficie de 1 400 mètres carrés, se terminera au début de septembre 2010. Il comprendra, pour l’essentiel, un espace administratif pour les employés et trois secteurs d’entreposage et de manutention correspondant aux catégories de produits dangereux. «Le nouveau bâtiment aura une structure d’acier, indique le chargé de projet Jean L’Heureux, du Service des immeubles. Il y aura deux sas de décontamination et trois vestiaires, un sas pour le secteur des risques biologiques et un sas combiné pour les secteurs des risques chimiques et radioactifs. Chacun des secteurs aura ses particularités. Par exemple, celui des produits radioactifs aura des murs plus épais. Deux quais serviront autant à la réception qu’à l’expédition.»

Le travail des employés consistera à faire la collecte des contenants de produits dangereux dans les laboratoires, à les transporter vers le Centre de gestion, puis à les trier, les analyser, les classer et les étiqueter, pour ensuite les entreposer provisoirement, puis à les emballer et les expédier vers les usines de traitement. «En cas de déversement accidentel, précise Jean L’Heureux, un caniveau, dans chacune des pièces d’entreposage et de manutention, permettra la récupération des liquides.»

La conception du CGMD a été confiée au cabinet d’architecture Villeneuve Hale et aux groupes conseils PROCD et Roche. Décarel inc. en assurera la réalisation.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!