Vie universitaire

Des rendements en territoire positif

Les différents fonds de placements financiers de l’Université ont connu une légère hausse en 2007-2008

Par : Yvon Larose
La séance ordinaire du Conseil d’administration du mercredi 24 septembre avait une couleur on ne peut plus financière. Josée Germain, vice-rectrice à l’administration et aux finances, a d’abord présenté les états financiers de l’Université au 31 mai 2008. «Les opérations courantes ont résulté en un surplus net de 201 000 $, a-t-elle expliqué. Quant aux placements boursiers de l’Université, ils ont dégagé des gains supplémentaires de 3,7 millions de dollars durant l’exercice 2007-2008 avec la prise en compte de nouvelles normes comptables édictées par l’Institut canadien des comptables agréés. Ces normes actualisent la gestion des instruments financiers. Les sommes sont allées à la réduction du déficit accumulé de l’Université qui est ainsi passé, au 31 mai dernier, de 120,1 à 116,2 millions de dollars.»

La vice-rectrice à l’administration et aux finances a ensuite déposé les états financiers et le rapport annuel 2007-2008 de la Fiducie globale de placement Université Laval – Fondation de l’Université Laval. Au début de l’exercice, l’actif net total disponible de la Fiducie s’élevait à 147,8 millions de dollars. Au 31 mai dernier, il était de 150,0 millions de dollars, soit une hausse de 0,01 %. «Ce résultat est dû aux fluctuations du marché boursier et au changement de gestionnaire externe pour les actions internationales», a indiqué Josée Germain. Dans le passé, la Fiducie a acquis du papier commercial non bancaire adossé à des actifs (PCAA) pour une valeur nominale totale de plus de 500 000 dollars. En 2007-2008, le PCAA a subi une dévaluation de 18 % et de 44 % dans les deux fonds de la Fiducie. «Vu les montants investis qui sont, somme toute, modestes, les pertes n’ont pas affecté l’ensemble de l’actif», a souligné la vice-rectrice. La Fiducie gère l’actif de la Fondation, celui des fonds de dotation et de souscription de l’Université et celui de la Fondation Robert-Giffard.

Josée Germain a également déposé le rapport 2007-2008 du Comité de placement et de trésorerie de l’Université. Le document se consacre au fonds des appoints de rentes qui assure le paiement des rentes aux employés retraités. En 2007-2008, le fonds a obtenu un rendement de 1,8 %. Si les obligations et les actions canadiennes ont procuré un rendement respectif de 6,9 % et de 7,9 %, les actions étrangères ont affiché un rendement de -10,8 %. Au 31 mai 2008, le fonds avait une valeur marchande de 39,3 millions de dollars. Mentionnons que, dans les 9 dernières années, les placements de ce fonds ont procuré un rendement annuel moyen de 6,7 %.

Pour sa part, Michel Beauchamp, vice-recteur aux ressources humaines, a déposé le rapport annuel 2007 du Fonds commun de placement des régimes de retraite de l’Université. L’année en question a été marquée par une grande volatilité des rendements et par la crise du PCAA. Les actifs en actions canadiennes ont obtenu un rendement de 11,7 %. Mais la performance des actions américaines et des actions hors Amérique a été négative. Enfin, le rendement des obligations a été relativement bon.

Mentionnons que la caisse de retraite de l’Université, qui regroupe les placements des fonds de dotation et des régimes de retraite institutionnels, affichait un actif de 2,1 milliards de dollars au 31 décembre 2007. Laval occupait alors le cinquième rang au Canada sur 55 caisses de retraite universitaires. La caisse de Laval a obtenu un rendement de 3,0 % en 2007. Sur 10 ans, son taux moyen a été de 7,2 %.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!