Vie universitaire

Des outils novateurs pour former la relève en santé

Une nouvelle chaire de leadership en enseignement appuiera le développement et la diffusion des innovations en enseignement des sciences de la santé à l'Université

Par : Yvon Larose
Dans le centre Apprentiss, situé au pavillon Ferdinand-Vandry, les étudiants apprennent dans des environnements recréant des milieux cliniques variés. Ses quatre principaux secteurs d'apprentissage sont les soins spécialisés, les soins généraux, la pharmacie et la réadaptation.
Dans le centre Apprentiss, situé au pavillon Ferdinand-Vandry, les étudiants apprennent dans des environnements recréant des milieux cliniques variés. Ses quatre principaux secteurs d'apprentissage sont les soins spécialisés, les soins généraux, la pharmacie et la réadaptation.
Le Programme de chaires de leadership en enseignement (CLE) de l'Université Laval approche de la trentaine de chaires. La plus récente, lancée le jeudi 19 janvier au pavillon Ferdinand-Vandry, porte sur la pédagogie des sciences de la santé. Son nom: Chaire de leadership en enseignement en pédagogie des sciences de la santé AMQ-AMC-MD. Pour la première fois, la Faculté de médecine se dote d'un tel outil de développement. Pour la première fois également, une telle chaire aura deux cotitulaires. La création de cette nouvelle chaire est rendue possible grâce au soutien financier de l'Association médicale du Québec, de l'Association médicale canadienne et de Gestion financière MD.

«Tout en s'inscrivant dans le développement global de la Faculté de médecine, ce nouveau pôle d'expertise scientifique contribue au maintien d'une profession médicale avant-gardiste et au bien-être de la population», a déclaré le recteur Denis Brière lors du lancement. Pour sa part, le doyen Rénald Bergeron a souligné le travail collaboratif extraordinaire à l'origine de la Chaire. «Cette CLE, a-t-il dit, confirme notre expertise pédagogique en appui aux enseignants et aux programmes de formation et notre volonté de partager notre savoir en sciences de la santé pour le bénéfice de la population.»

Le mandat de la nouvelle CLE consistera à répertorier, à développer et à implanter, à partir de données probantes, dans les programmes de la Faculté de médecine et dans d'autres universités à travers le pays et le monde, diverses pratiques pédagogiques innovantes pour optimiser l'enseignement, améliorer les méthodes professorales et bonifier l'enseignement des étudiants de tous les niveaux. La Chaire favorisera une approche de scholarship, soit une démarche axée sur la rigueur scientifique des méthodes d'apprentissage, l'évaluation par les pairs et le partage des résultats.

«Nos étudiants reçoivent une bonne formation à la base et, grâce à la Chaire, nous allons tenter de rendre cette formation encore meilleure», explique Miriam Lacasse, médecin clinicienne à l'Unité de médecine familiale Laurier, cotitulaire de la Chaire et professeure au Département de médecine familiale et de médecine d'urgence. «Si l'approche pédagogique est meilleure, l'enseignement devrait l'être également, poursuit-elle. À terme, l'acquisition des connaissances chez les étudiants sera améliorée et la mise en pratique qu'ils en feront contribuera, finalement, à un système de santé amélioré.»

La décision de créer une CLE en ce domaine répond à une volonté facultaire. «La Faculté de médecine voulait encourager les innovations pédagogiques et les diffuser, souligne Miriam Lacasse. De nombreuses personnes dans plusieurs programmes en sciences de la santé conçoivent, souvent en vase clos, de nouvelles façons d'enseigner et d'évaluer les étudiants de tous les niveaux. Mais bien souvent ces innovations ne sont pas diffusées auprès des autres programmes à l'Université, ni auprès des facultés de médecine à l'échelle nationale ou internationale, ni dans la communauté scientifique. C'est pourquoi nous voulons créer un esprit de réseautage qui en favorisera la diffusion.»

Alexandre Lafleur travaille au CHU de Québec - Université Laval et est professeur de clinique au Département de médecine. Il est le cotitulaire de la Chaire. Il rappelle que l'enseignement aux futurs professionnels de la santé bénéficie d'efforts d'optimisation considérables de par le monde depuis une vingtaine d'années. À l'Université, plusieurs innovations dignes d'intérêt ont ainsi vu le jour, comme le centre Apprentiss, l'un des plus grands complexes de simulation en sciences de la santé au monde. «Ces innovations, soutient-il, visent à former des professionnels bien formés, aux compétences variées, capables de s'adapter aux besoins grandissants des patients et engagés pour la santé de notre population.»

Miriam Lacasse et Alexandre Lafleur sont déjà chacun engagés dans divers projets innovants. Avec une douzaine de collaborateurs universitaires du Québec, de l'Ontario et de la Suisse, la médecin clinicienne effectue la revue systématique des interventions faites dans le monde en matière d'aide à l'étudiant en difficulté. «Cette collaboration internationale, explique Miriam Lacasse, va nous donner un répertoire établissant quelles interventions peuvent être bénéfiques pour les étudiants aux prises avec des difficultés dans le cours de leur formation, que ce soit pour faciliter le raisonnement clinique, la communication, le professionnalisme, etc.» Alexandre Lafleur, lui, travaille sur un projet d'évaluation d'un stage clinique de nuit récemment implanté pour les médecins résidents en milieu hospitalier. «Avec d'autres facultés de médecine, précise-t-il, nous avons créé, dans cinq hôpitaux, un tel stage afin de renforcer la valeur pédagogique des gardes de nuit. Ces gardes ont un maximum de 16 heures consécutives et consistent en la prise en charge des cas urgents. Le Québec est précurseur dans l'implantation de ce modèle faisant une grande place au travail d'équipe interdisciplinaire.»




CLE-pedagogie-sciences-sante-lancement-DSC4527-credit-Jerome-Bourgoin

De gauche à droite: le doyen de la Faculté de médecine, Rénald Bergeron, les titulaires de la Chaire de leadership en enseignement en pédagogie des sciences de la santé AMQ-AMC-MD, Alexandre Lafleur et Miriam Lacasse, le président désigné de l'Association médicale canadienne et président sortant de l'Association médicale du Québec, Laurent Marcoux, et le recteur de l'Université Laval, Denis Brière.

Photo: Jérôme Bourgoin




Vidéo présentant les titulaires et les objectifs de la Chaire:

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!