Vie universitaire

De nouveaux défis en vue

Guy Mercier et Guillaume Pinson deviennent respectivement doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique et doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines

Par : Matthieu Dessureault
Guy Mercier, prochain doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, et Guillaume Pinson, prochain doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines.
Guy Mercier, prochain doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, et Guillaume Pinson, prochain doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines.
C'est durant la séance ordinaire du 20 avril que les membres du Conseil d'administration ont nommé deux nouveaux doyens. Il s'agit de Guy Mercier, à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, et de Guillaume Pinson, à la Faculté des lettres et des sciences humaines. Tous deux sont professeurs titulaires, le premier au Département de géographie, le second au Département des littératures. Ils entreront en fonction le 1er juillet. Leur mandat prendra fin le 30 juin 2020.

On connaît Guillaume Pinson comme étant le codirecteur de la plateforme Médias 19, consacrée à l'étude de la presse francophone du 19e siècle. S'intéressant à la culture médiatique et aux relations entre presse et littérature, il a publié notamment les ouvrages La culture médiatique francophone, Europe-Amérique du Nord 1760-1930 et L'imaginaire médiatique. Histoire et fiction du journal au XIXe siècle.

C'est avec enthousiasme qu'il prend les rênes de sa faculté, tout en demeurant pragmatique. «Je vois ce mandat à la fois avec optimisme et avec une conscience des difficultés. Depuis plusieurs années, les universités sont sous pression financière. Aussi, les sciences humaines sont en danger. On sent parmi les professeurs et les étudiants de la Faculté une grande envie de se mobiliser pour les faire rayonner. Il ne faut pas avoir peur de défendre les contenus, les humanités et leurs valeurs. C'est la principale motivation qui m'a poussé à me porter candidat.»

De son côté, Guy Mercier est un spécialiste d'histoire et d'épistémologie de la géographie. Sa faculté, il la connaît bien, pour avoir été directeur du Département de géographie de 2008 à 2015. «Durant cette période, je me suis rendu compte à quel point mes collègues en foresterie et en géomatique avaient de bons programmes de recherche et d'enseignement! Il y a un élément de camaraderie qui fait que j'ai envie de poursuivre la collaboration avec eux. Être doyen est aussi un moyen de servir l'Université, un milieu de travail stimulant qui a été très généreux avec moi depuis le début de ma carrière, il y a 25 ans.»

Son but: mobiliser les forces en sciences naturelles et en sciences sociales. Il entend aussi consolider l'image de la Faculté par rapport au développement durable. «Nous sommes tout à fait aptes à être des répondants de première ligne en ce qui concerne les grands enjeux du développement durable, dont la lutte aux changements climatiques. La Faculté a tout ce qu'il faut pour être un interlocuteur social fort, que ce soit auprès des partenaires de l'industrie, de la vie associative ou de l'État. Par nos actions, nos enseignements et nos recherches, on est capable d'aider à la compréhension des principes du développement durable.»

À l'instar de Guillaume Pinson, Guy Mercier conservera une charge de cours réduite et poursuivra des travaux de recherche. Avec d'autres chercheurs, il travaille à l'élaboration d'un atlas en ligne, destiné aux MRC et aux municipalités québécoises, visant à les aider dans l'adaptation aux changements climatiques.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!