Vie universitaire

Culture, consommation et statistique

Le Conseil universitaire autorise la création de deux certificats et d'un doctorat, en plus de recevoir un avis sur le lien entre culture et réussite étudiante

Par : Yvon Larose
La Commission des affaires étudiantes a déposé devant le Conseil universitaire un avis sur la contribution de la culture à la formation et à la réussite des étudiants. Trois thèmes de réflexion ont orienté cette démarche: la culture de l'autre, la culture civique des étudiants et la culture de l'ouverture.
La Commission des affaires étudiantes a déposé devant le Conseil universitaire un avis sur la contribution de la culture à la formation et à la réussite des étudiants. Trois thèmes de réflexion ont orienté cette démarche: la culture de l'autre, la culture civique des étudiants et la culture de l'ouverture.
Au cours de la séance ordinaire du 3 mai, les membres du Conseil universitaire ont voté pour la création de trois nouveaux programmes: deux certificats en gestion de la relation consommateur et en santé sexuelle et un doctorat en statistique. Les deux certificats, des programmes de premier cycle, bénéficieront d'une procédure accélérée d'approbation et devraient être implantés à la session d'hiver 2017. Ils comportent 30 crédits chacun et pourront entrer dans la composition d'un baccalauréat multidisciplinaire.

Le certificat en gestion de la relation consommateur remplacera l'actuel certificat en sciences de la consommation. Il sera constitué de cours provenant du baccalauréat en sciences de la consommation offert à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation. Il visera à répondre aux besoins de formation actuels des étudiants qui recherchent une formation universitaire complémentaire. Le marché, aujourd'hui, est de plus en plus orienté vers l'expérience client, la recherche de sa satisfaction et le service à la clientèle. Le nouveau certificat présente un bon potentiel de croissance. Depuis cinq ans, l'actuel certificat a accueilli entre 70 et 130 nouveaux étudiants par année.

Le programme de certificat en santé sexuelle sera le seul programme universitaire, au Québec comme en Ontario, à porter exclusivement sur ce domaine. Il s'adressera aux professionnels désireux d'intégrer à leur pratique la promotion de la santé sexuelle. Il permettra de développer des compétences d'intervention dans la réalisation d'activités d'éducation et dans l'établissement d'échanges de qualité avec les clients. Le certificat sera offert à temps partiel à la Faculté de médecine. Il pourra se réaliser entièrement à distance. Le programme répondra aux importants besoins en éducation dans le domaine, à une époque où les écoles primaires et secondaires n'offrent plus de programmes officiels d'éducation à la sexualité.

Le programme de doctorat en statistique sera, quant à lui, implanté à l'automne 2016. Cette décision découle de la spécialisation en statistique du programme de doctorat en mathématiques offert à la Faculté des sciences et de génie, qui offre un baccalauréat et deux maîtrises en statistique. Le nouveau programme reflète une augmentation de l'intérêt pour les études doctorales en ce domaine. À la session d'hiver 2015, le tiers des étudiants inscrits au doctorat en mathématiques ont opté pour un cursus en statistique. Les ressources professorales nécessaires à ce programme existent déjà.

Le Conseil a par ailleurs reçu un avis de la Commission des affaires étudiantes sur la contribution de la culture à la formation et à la réussite des étudiants. Trois thèmes de réflexion ont orienté la démarche des commissaires: la culture de l'autre, la culture civique des étudiants et la culture de l'ouverture. «Outre la particularité de sa culture francophone, l'Université Laval possède aussi une culture diversifiée qui lui est propre», a expliqué le président de la Commission, le professeur Éric Philippe. Selon lui, la diversité culturelle de l'Université se retrouve également dans son offre de formation variée, par la présence d'étudiants provenant de diverses régions du Québec et par la présence d'étudiants étrangers. «Cet ensemble de diversités, a-t-il poursuivi, est propice au développement d'un engouement pour les échanges culturels et favorise l'intégration des étudiants dans leur groupe ou leur communauté et, ce faisant, leur réussite.»

L'avis contient 24 recommandations. L'une d'elles suggère que la Bibliothèque agisse à titre de coordonnatrice du dossier de la culture. Dans les travaux d'équipe, il est recommandé aux enseignants de former des équipes regroupant à la fois des étudiants québécois de diverses régions, des étudiants canadiens hors Québec, des étudiants des Premières nations et Inuits et des étudiants d'autres nationalités. Les membres de la Commission recommandent en outre la présentation régulière, dans chaque faculté, d'expositions dynamiques sur l'histoire de la faculté et de ses réalisations. Une autre recommandation porte sur la création d'un document Web répertoriant les activités étudiantes d'engagement dans des causes sociales. Enfin, la Commission recommande la création d'une politique d'appui à l'excellence sur la culture, à l'image de la Politique d'appui à l'excellence sportive.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!