Vie universitaire

Courrier

Jacques Genest, plus qu’un grand Secrétaire général

Jacques Genest nous a quittés, subitement, le 13 octobre dernier, au petit matin, dans son havre de grâce de Kamouraska. On me demande de vous parler de lui, en quelques lignes. Cette exigence de brièveté rend ma tâche difficile.
   
Jacques Genest était un homme intègre, d’une intégrité sans faille. En près de quinze ans de collaboration étroite avec lui, en aucune circonstance ne l’ai-je vu dévier du droit chemin, céder à la pression ou pactiser de quelque manière, quand les valeurs universitaires ou les fondements de l’institution lui paraissaient en cause. Jacques Genest était un homme intelligent et de grande culture. Féru de langue et de littérature, il était, paraît-il, un pédagogue remarquable, adoré de ses étudiants. Sans être juriste de formation, il naviguait avec grande aisance dans l’univers du droit, ce qui lui a  valu l’admiration, non seulement de ses collègues secrétaires généraux, mais aussi des conseillers juridiques de Laval et des autres universités québécoises.
   
Jacques Genest était un homme raffiné, en tout. Il avait le goût de la beauté et le respect de la «belle ouvrage». Cela le rendait exigeant, pour les autres certes, mais surtout pour lui-même. Il se faisait une si haute idée de l’université et du rôle historique de l’Université Laval pour le Québec et la Francophonie! Jacques Genest était surtout un homme de cœur, sensible et généreux, nous qui avons travaillé à ses côtés l’avons expérimenté. Mais ses proches et ses intimes connaissent bien mieux que nous ce côté de sa personne et pourraient nous révéler plein de choses qui nous étonneraient sans doute.
   
Pour ma part, quand j’ai appris son décès, le jour même, j’ai été envahi par un immense chagrin et par un flot de souvenirs : ceux de propos lucides et graves, de sautes d’humeur, de discussions fécondes, de sonores éclats de rire, de séances de conseil préparées et rapportées à la perfection, de collations de grades exécutées dans la dignité au profit de dizaines et de dizaines de milliers de diplômés et de leur famille et, à travers tout cela, une classe, une authenticité, une affabilité, un respect des personnes, un souci de l’autre, une amitié qu’à l’instar de bien d’autres, je n’oublierai jamais.

MICHEL GERVAIS
Professeur retraité,
ancien recteur de l’Université Laval

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!