Vie universitaire

Campus express

Vies rurale et seigneuriale dans la vallée du Saint-Laurent
Dans le cadre des Midis du CIEQ, le Centre interuniversitaire d’études québécoises convie la communauté universitaire à venir entendre la conférence de Benoît Grenier, professeur d’histoire à l’Université Laurentienne (Sudbury): «Sociabilité rurale et présence seigneuriale dans la vallée du Saint-Laurent: un bon voisinage?». Cet événement aura lieu le jeudi 22 février, à 12 h, au local 3244 du pavillon Charles-De Koninck. En étudiant une dizaine de familles seigneuriales résidant sur une longue période, le chercheur cherchait à comprendre la nature de la sociabilité dans les communautés marquées par la présence seigneuriale. Plus concrètement, Benoît Grenier se demandait si la présence du seigneur et de sa famille sur un fief pouvait être génératrice d’une «autre seigneurie», de rapports plus harmonieux entre seigneurs et censitaires. Si la recherche des rapports «amicaux» demeure ardue, certains indices permettent d'entrevoir certains rapports de «bon voisinage». Cependant, là où le seigneur est présent physiquement, les conflits le sont généralement aussi, comme en attestent les nombreuses procédures judiciaires.

Les romances russes de Michel Ducharme
Le public québécois aura la chance d’assister à l’avant-première d’un récital que donneront, le mois prochain, le baryton-basse Michel Ducharme, professeur à la Faculté de musique, ainsi que Michel Franck, pianiste et professeur au Cégep de Sainte-Foy, au Festival international des arts de Saint-Pétersbourg. Ce récital, qui se veut un hommage à la poésie symboliste, aura lieu chez nous le mardi 27 février à la salle Henri-Gagnon du pavillon Louis-Jacques-Casault. Les mélomanes pourront y entendre des mélodies de Claude Debussy, d’Igor Stravinsky, de Jacques Hétu, des lieder d’Alban Berg et des romances russes d’Ivan Wyschnegradsky, de Nicolaï Roslavetz, d’Arthur Lourié et d’Igor Vorobiev. Dans le cadre de leur tournée russe, les musiciens québécois donneront un autre récital au Musée de la culture musicale Glinka, à Moscou. Le concert des musiciens de Québec à Saint-Pétersbourg est organisé avec le concours de la Ville de Québec et du ministère des Relations internationales. L'entrée est libre et l'on peut se procurer un laissez-passer à l’accueil de la Faculté de musique, situé au bureau 3312 du pavillon Louis-Jacques-Casault.

Colloque sur l’éducation et la formation autochtones
Le Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIÉRA), en partenariat avec l’Association étudiante autochtone de l’Université (AÉA), se penchera sur les questions d’éducation et de formation autochtones lors de son colloque annuel. Cet événement aura lieu les jeudi et vendredi 12 et 13 avril à l’auditorium Jean-Paul-Tardif du pavillon La Laurentienne. Les participants profiteront de l’occasion pour approfondir la compréhension des enjeux de l’éducation en milieu autochtone et mettre en lumière les perspectives d’avenir dans lesquelles s’inscrivent les questions d’éducation. Ils s’interrogeront, entre autres, sur le sens de l’enseignement offert à ceux qui fréquentent l’école du préscolaire au secondaire, sur la place qu’y tiennent la langue vernaculaire, la langue officielle, les connaissances et les savoir-faire traditionnels ainsi que sur la conciliation entre les différents objectifs de formation, l’intégration au monde professionnel et la transmission d’aptitudes et de savoirs culturels. Fidèle à son format habituel, ce colloque débutera le jeudi après-midi avec les présentations des recherches autochtones en cours. Les réflexions, les échanges et les débats autour de la thématique de l’éducation et de la formation autochtones se dérouleront principalement le vendredi. Pour inscription: www.ciera.ulaval.ca.

Qualité postrécolte des fruits et légumes
L'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels présente
une conférence de Clément Vigneault, Vicky Toussaint et Marie Thérèse Charles, chercheurs au Centre de recherche et développement en horticulture, Agriculture et Agroalimentaire Canada, qui aura lieu le jeudi 15 février, à 10 h 30, à la salle multimédia de l’INAF (local 1702) du pavillon des services (2440 boul. Hochelaga). Intitulée «Physiologie, ingénierie, pathologie: une salade de qualité», cette conférence traitera de la recherche au laboratoire de qualité postrécolte (LQP) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) à Saint-Jean-sur-Richelieu et s’articulera autour de trois grandes disciplines: l’ingénierie, la physiologie et la pathologie postrécolte des produits horticoles. Au cours des cinq dernières années, et en lien avec une nouvelle définition des priorités d’AAC présentées au printemps 2006, les travaux de recherche au LQP ont été orientés vers le développement de traitements physiques en vue d’améliorer et de caractériser divers aspects de la qualité des fruits et des légumes frais. La synergie entre ces trois disciplines, et la collaboration avec l’industrie et d’autres partenaires, a donné des résultats intéressants et prometteurs. Le but de cette présentation est d’entretenir l’auditoire des succès du LQP et d’ouvrir la porte à de nouvelles collaborations.

La neuro-imagerie au service des commerçants et des politiciens?
La neuro-imagerie est «un ensemble de méthodes de balayage cérébral qui permet d’obtenir des images de la structure et du fonctionnement des neurones». Il semble que 95 % des décisions de consommation soient dictées par l’inconscient. La neuro-imagerie, dont les capacités sont encore peu développées, suscite énormément d’intérêt chez les spécialistes de la publicité et les éthiciens. Les Grandes Rencontres du Cégep Limoilou, en partenariat avec l’Université Laval, l’Institut d’éthique appliquée et la Commission de l’éthique de la science et de la technologie du gouvernement du Québec, présentent un débat sur la question le mardi 27 février, à 19 h, à la salle Paul-Eugène-Jobin du campus de Québec du cégep Limoilou (1300, 8e Avenue). Ce débat sera en lien avec les travaux de sa Commission jeunesse auxquels participent 5 cégeps de différentes régions (Ahuntsic, Maisonneuve, Saint-Jean-sur-Richelieu, Outaouais et Sherbrooke), travaux qui doivent conduire à la rédaction d’un Avis relatif aux enjeux pour les jeunes du neuromarketing. Participeront à ce débat Diane Duquet, coordonnatrice de la Commission de l’éthique de la science et de la technologie, Édith Deleury, professeure à la Faculté de droit de l’Université Laval et présidente de la Commission, Emmanuelle Trottier, recherchiste et rédactrice d’un dossier sur le neuromarketing, Luc Bégin, professeur de philosophie et directeur de l’Institut d’éthique appliquée (IDÉA) à l’Université Laval, Julien Doyon, neuropsychologue et directeur scientifique de l’Unité de neuro-imagerie fonctionnelle de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, et Rémi Desmeules, doctorant en marketing à l’Université McGill.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!