Vie universitaire

Campus express

De l’Université Laval à la Cour suprême
L’Association des diplômés de l’Université Laval  (ADUL) accueillera, à l’occasion de ses Entretiens avec des diplômés remarquables et en collaboration avec la Faculté de droit, l’honorable Louis LeBel, juge à la Cour suprême du Canada, le jeudi 2 avril prochain à 11 h 30 au local 3A du pavillon Charles-De Koninck. Cet entretien sera animé par le professeur Florian Sauvageau. Licencié en droit de 1961 et admis au Barreau l’année suivante, Louis LeBel a notamment publié aux Presses de l’Université Laval Le droit du travail en vigueur au Québec, en 1971, avec le professeur de droit Pierre Verge et l’avocat Robert-P. Gagnon. Un livre de référence qui a fait l’objet d’une nouvelle édition enrichie deux décennies plus tard. Nommé bâtonnier du Québec en 1983, il a su user de doigté à une époque marquée par les tensions sociales et les difficultés économiques, avant d’occuper les fonctions de juge de la Cour d’appel du Québec en 1984. Son intérêt pour le système bi-juridique canadien explique peut-être en partie sa nomination au début de l’an 2000 comme juge à la Cour Suprême, car ce médaillé du gouverneur général et du Barreau du Québec maîtrise sur le bout des doigts la common law en vigueur au Canada anglais et le droit civil québécois. Les étudiants et tous les membres de la communauté universitaire sont invités à cet entretien.

Colloque des étudiants-chercheurs de l’URESP
Les étudiants-chercheurs de l'Unité de recherche en santé des populations (URESP) présenteront les résultats de leurs travaux le 31 mars, entre 12 h et 15 h, au local L0-19 de l'Hôpital du Saint-Sacrement. Huit communications sont inscrites au programme. Elles porteront sur la prévalence du VIH chez les femmes enceintes et dans la population générale du Rwanda (Jeanne-Françoise Kayibanda), les tendances récentes dans l'épidémie du VIH chez les travailleuses du sexe en Guinée (Labico Bassirou), les cancers d'intervalle chez les femmes symptomatiques et asymptomatiques et le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (Julie Vachon), les facteurs associés à l'initiation d'un traitement cardioprotecteur complet chez les diabétiques âgés de moins de 65 ans (Anis Ben Abdeljellil), les effets du déséquilibre efforts-reconnaissance au travail sur la tension artérielle (Mahée Gilbert-Ouimet), l'influence des relations entre les genres sur les pratiques sexuelles à risque de travailleuses du sexe de l'Inde du Sud et de leurs clients (Joanne Aubé-Maurice), les déterminants de l'intention des femmes en âge de procréer de s'abstenir de l'alcool si elles étaient enceintes (Lydi-Anne Vézina-Im) et l’évaluation d'une intervention psychopédagogique visant le passage de l'intention à l'action de consommer des fruits et légumes (Laurence Guillaumie). Pour plus de détail, consultez le programme du colloque.

Sur la route de la Franco-Amérique
Le Centre interuniversitaire d'études québécoises (CIEQ) vous invite à une conférence d’Éric Waddell, professeur retraité du Département de géographie, le jeudi 2 avril, à 12 h, au local 2413 du pavillon Charles-De Koninck. La conférence intitulée «Amérique française ou Franco-Amérique?» portera sur les géographes, notamment ceux de l’Université Laval, qui ont joué un rôle important dans la relance, au début des années quatre-vingt, des études sur l’Amérique française, grâce notamment à l’ouvrage collectif Du continent perdu à l’archipel retrouvé: le Québec et l’Amérique française. Si ce livre a fait des vagues à l’époque et si les mêmes géographes ont poursuivi pendant un quart de siècle maintenant leur quête de cette autre Amérique, il est intéressant de constater que leur travail a nourri davantage le milieu de la création – chanson, cinéma, littérature. Au lieu de marquer le domaine de la recherche universitaire proprement dite, il a plutôt contribué à la mise en place de réseaux de recherche-action. Ce constat suppose que le regard géographique en est un de la marge, celle que nous appelons dorénavant la Franco-Amérique.

Soirée des microbrasseries
Le Bureau d'information-voyages Le Transit et CHYZ 94,3 organisent une Soirée des bières de microbrasseries québécoises qui aura lieu le lundi 30 mars au Grand Salon du pavillon Alphonse-Desjardins. Dès 20 h, vous pourrez goûter aux sept sortes de bières d'exception en plus de déguster des fromages d'ici. Démonstration de danse folklorique et prix de présence font aussi partie de cette soirée mémorable qui se continuera jusqu'à 1 h. Achetez dès maintenant votre billet qui vous donnera droit à une consommation gratuite. Ils sont en prévente au coût de 5 $ au Bureau d'information-voyages Le Transit, maintenant situé au local 2225 du pavillon Alphonse-Desjardins, ainsi qu'à CHYZ et au Bureau d’accueil et d’animation. À la porte le soir de l'événement, le billet sera au coût de 7 $.

SOS RDC
Afin de soutenir la population de la République démocratique du Congo (RDC) dont les droits humains sont très souvent violés, le comité d'Amnistie internationale de la Faculté de droit invite les étudiants à se rassembler pour manifester leur désaccord face à la violence qui règne en RDC. Le point de ralliement sera au Turf Pub, le jeudi 2 avril, à partir de 20 h. Les billets seront en prévente au coût de 5 $, du lundi 30 mars au mercredi 1er avril, dans un kiosque situé au pavillon Charles-De Koninck. Ils seront également en vente à 6 $ à l’entrée le soir même de l’événement. Le coût du billet inclut une bière. Les profits de cette soirée iront à Care Canada, un important organisme d'aide et de développement.

Gala de la relève en communication
La treizième édition du Gala de la relève en communication de l’Université Laval se tiendra ce soir, jeudi 26 mars, dès 19 h 30. Cet événement a pour but de récompenser la relève dans le domaine des communications et de favoriser le contact entre les étudiants et plusieurs entreprises qui façonnent le monde des communications à Québec. Venez assister à une soirée animée par l’humoriste Pascal Babin dans la magnifique salle de l’Impérial de Québec. Différentes catégories de prix seront présentées au cours de la soirée. Les étudiants récipiendaires des prix Espoir en production vidéo, en journalisme, en publicité et en production d’événements remporteront un stage d’observation au sein d’entreprises de Québec. La soirée sera précédée d’un 5 à 7 (3 $) qui permettra aux professionnels et aux étudiants d’échanger entre eux. Seulement 10 $ pour les étudiants et 12 $ pour le public. Les intéressés doivent réserver leur billet auprès des responsables du Gala de la relève en communication au 418 952-5240 ou par courriel à releve_en_com09@hotmail.com.

Vous avez dit «IVIP»?
Le prochain Rendez-vous du CRIEVAT (Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail) aura pour thème «La version électronique d’un outil d’exploration de soi et du monde du travail: l’inventaire visuel d’intérêts professionnels» et se tient à 12 h ce midi, le jeudi 26 mars, au local 182 du pavillon des Sciences de l'éducation. L'Inventaire visuel d'intérêts professionnels (IVIP) est un outil d'exploration de soi et du monde du travail destiné à des clientèles jeunes et adultes peu scolarisées. Le principal objectif de l'IVIP est de contribuer à éveiller davantage toutes ces personnes à des activités professionnelles pouvant leur être accessibles en les encourageant à les explorer de façon concrète. Trois spécialistes du sujet, Marcelle Gingras, chercheuse régulière au CRIEVAT à l'Université de Sherbrooke, Bernard Tétreau, chercheur associé au CRIEVAT à l'Université de Montréal, ainsi que Bruno Thériault, chargé de projet au Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec, mettront leur expertise à contribution.

Journées Simone-Paré

L’École de service social sera l’hôte de la dixième édition des Journées Simone-Paré. L’événement aura lieu le vendredi 17 avril et s’adresse aux intervenants et intervenantes, aux étudiants et étudiantes ainsi qu’aux formateurs et formatrices en travail social auprès de groupes, et sera concentrée en une journée sur le thème «Quelles conditions pour le développement des meilleures pratiques en travail social avec les groupes?» Des invités, reconnus pour leur contribution au travail social avec les groupes, viendront débattre ce thème avec les participants. Dominique M. Steinberg (Hunter College School of Social Work, New York), auteure du livre The Mutual-Aid Approach to Working With Groups: Helping People Help One Another (2004), abordera la question de l’orientation des pratiques basées sur l’aide mutuelle. Tom Caplan (Université McGill, Montréal), auteur de Needs-ABC: A Needs Acquisition and Behavior Change Model for Group Work and Other Psychotherapies (2008), traitera des aspects essentiels liés au savoir-être de l’intervenant. D’autres conférencières et conférenciers animeront des ateliers et une table ronde aura lieu en après-midi. Pour plus d’information, consultez le www.svs.ulaval.ca/jspare.

Le troisième genre
La prochaine conférence gratuite de la Faculté des sciences sociales, intitulée «Le troisième genre, les Inuit et nous» et présentée par un spécialiste francophone des Inuit et professeur associé retraité du Département d'anthropologie, Bernard Saladin d’Anglure, aura lieu le 9 avril, à 12 h 15, au Grand Salon du pavillon Maurice-Pollack. Considéré comme le fondateur des études Inuit à l'Université Laval, Bernard Saladin d’Anglure fera état de la grande confusion qui règne autour du sexe (gender). En décembre 2008, une déclaration condamnant toute discrimination à l’encontre de l’orientation sexuelle et de l’identité sexuelle a été lue à l’ONU. Peu après, le pape Benoît XVI condamnait le concept de gender en le déclarant contraire à l’Esprit saint et à la Création. Des mouvements regroupant lesbiennes, gais, transsexuels et travestis qui s’inspirent des théories Queer dénoncent l’impérialisme hétérosexuel, font des pressions pour modifier les lois afin de faire reconnaître leurs droits au mariage, à l’adoption et à la procréation assistée. Le conférencier se référera aux Inuit pour démontrer un étonnant exemple d’une tout autre conception du sexe, de la sexualité et de la famille. Entrée gratuite. Ouvert au public.

L’abonne BUS, un choix écologique
Les membres du personnel régulier de l’Université ont une raison de plus de prendre l’autobus. Depuis le mois de janvier, l’Université leur offre l’abonne BUS, un accès préférentiel pour l’abonnement au Réseau de transport de la Capitale (RTC) et à la Société de transport de Lévis. Ce choix écologique, qui s’inscrit dans la stratégie de développement durable de l’Université, permet d’économiser 10 % sur le laissez-passer annuel. L’offre est valide en tout temps pour une période de douze mois. Munie d’une puce, la carte peut être utilisée par plus d’une personne. Le rabais de l’abonne PLUS est accessible à tous les membres de la famille immédiate. Le paiement de la carte peut être effectué par une retenue sur le salaire. Un crédit d’impôt du gouvernement fédéral s’applique. Pour toute information et pour l’abonnement: Secteur déplacements, transport et stationnement, tél.: 656-2131, poste 3359, ou stationnement@ssp.ulaval.ca. D’autre part, le RTC offre une période d’essai gratuite de l’autobus d’une durée de deux semaines. L’offre ne comporte aucune obligation d’achat. La date limite de l’inscription est le 2 avril. L’inscription se fait par téléphone au 641-6784.

Congrès annuel des relations industrielles
Le Département des relations industrielles tiendra son 64e congrès annuel les 27 et 28 avril à l’hôtel Loews Le Concorde sur le thème Main-d’œuvre et conditions de travail: vers de nouveaux arrimages. En cette période de turbulence économique et financière où l'accent est mis sur l'emploi, ce congrès a pour objectif de jeter un regard actuel sur l'état du marché du travail et sur l'évolution de la main-d’œuvre et des conditions de travail, au Québec et dans une perspective comparée.  Le congrès réunira des universitaires et des praticiens qui tenteront de voir comment mieux arrimer les politiques publiques, les attentes et besoins des employeurs et les valeurs et aspirations des travailleurs.  Ce congrès est organisé de concert avec l'Alliance de recherche universités-communautés (ARUC) - Innovations, travail et emploi. On peut profiter d’un rabais de 75 $ en s’inscrivant avant le 3 avril. Programme complet et inscription au www.rlt.ulaval.ca/congres.
 
Les 24 heures de la chimie

La chimie est-elle une science extrême? Pendant 24 heures, elle en aura, à tout le moins, toutes les allures. En effet, le Département de chimie a concocté un programme riche en sensations fortes à l’occasion de l’activité «Les 24 heures de la chimie» qui a lieu soujourd’hui, jeudi 26 mars. Ce marathon moléculaire, qui se met en branle dès 8 h 30 et qui se poursuivra sans interruption jusqu’à demain matin, promet de susciter une cascade de réactions haute en couleur et en odeur. «Le but de cette journée est de faire la promotion de la chimie auprès des jeunes tout en renforçant le sentiment d'appartenance au sein du Département», souligne son directeur, Normand Voyer. L’activité, qui en est à sa deuxième édition, s’adresse aux quelque 200 étudiants des trois cycles et au personnel du Département, mais également à 150 jeunes d’écoles primaires et secondaires de la région.

Colloque du Mouvement Humanisation
Le 4e colloque du Mouvement Humanisation aura lieu le 18 avril au pavillon Alphonse-Desjardins. Lors de cette rencontre, les conférenciers proposeront des actions concrètes pour que l'éducation respecte le droit naturel de tous les Québécois et Québécoises aux connaissances, aux pratiques et aux conditions favorables à leur processus d'humanisation. Sinon, disent les organisateurs du colloque, le sous-développement humain continuera d'être la cause principale de l'ignorance, de la pauvreté et de la souffrance qui ont engagé l'humanité sur une voie suicidaire et qui menace maintenant d'implosion les démocraties. Lors de ses trois premiers colloques, le Mouvement Humanisation a fait ressortir l'absence de programmes d’humanisation fondés sur une conception naturelle de l'être humain et ses exigences de bon développement et de bon fonctionnement dans ses rapports avec la réalité, la vie, lui-même, autrui, la société, l'humanité et l'environnement. L'urgence d'une éducation et d'une éthique «humanisantes» fondées sur l'aspiration naturelle, donc universelle, des êtres humains à vouloir vivre heureux est alors apparue comme le défi incontournable de l'école québécoise, si elle espère s'extirper du cercle vicieux des réformes dans lequel elle est depuis longtemps engagée. La date limite d’inscription au colloque est le 15 avril. Pour renseignement : (418) 658-4862. Inscription au www.mouvementhumanisation.org

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!