Vie universitaire

Campus express

Colloque sur les transformations du travail
L’équipe de recherche sur les impacts psychologiques, organisationnels et sociaux du travail (RIPOST), un regroupement de chercheurs affilié au Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale et à l’Université Laval, tiendra un colloque, le vendredi 24 novembre à l’Hôtel Holiday Inn Sélect du centre-ville de Québec. Le thème en sera: «Faire face aux transformations du travail: vers de nouvelles pratiques». En une vingtaine d’années, l’augmentation des exigences du travail et de la précarité en emploi ont fait surgir des problématiques comme la hausse vertigineuse des absences en raison d’un problème de santé mentale, la perturbation des relations de travail, les phénomènes de violence et de harcèlement psychologique, la diminution de la productivité ainsi que la difficile conciliation entre le travail, les études et la famille. Plusieurs conférenciers de l’Université Laval prendront part au colloque dont Renée Bourbonnais, professeure titulaire au Département de réadaptation, Michel Vézina, professeur titulaire au Département de médecine sociale et préventive, et Louise St-Arnaud, professeure au Département des fondements et pratiques en éducation. Veuillez noter que l’entrée est payante. Renseignements: Mariève Pelletier, tél.: 681-8787, poste 3809, ripost@ssss.gouv.qc.ca.

Inscrivez-vous au CAPTIC 2006
La période d’inscription au CAPTIC 2006 se poursuit. Le colloque se tiendra les 1er et 2 novembre sur le thème «Des stratégies efficaces d’utilisation des TIC en modes présentiel, à distance et hybride». Le président d’honneur du 15e CAPTIC est Jean-Marie De Koninck, professeur au Département de mathématiques et de statistique et grand vulgarisateur scientifique. Le programme est composé de 25 communications. Jean-Pierre Béchard, professeur à HEC Montréal et responsable de l’Observatoire des innovations pédagogiques en gestion, prononcera la conférence d’ouverture. Le CAPTIC a été le premier colloque francophone au Canada portant sur les applications pédagogiques des TIC en enseignement supérieur; à ce jour, il demeure l’un des rares colloques canadiens du genre. Le CAPTIC permet aux enseignants des niveaux universitaire et collégial de présenter les applications pédagogiques qu’ils ont développées pour leurs cours. C’est aussi l’occasion pour ceux qui mènent des recherches dans le domaine de faire part de leurs réflexions. En outre, des responsables de projets réalisés dans le cadre du Programme d’appui au développement pédagogique de l’Université Laval y présentent leurs réalisations. Il sera possible de s’inscrire jusqu’au 25 octobre. Les droits d’inscription sont de 100 $ (35 $ pour les étudiants). Les inscriptions se font en ligne à l’adresse: http://www.captic.ulaval.ca/captic2006/insc.php.

Simulation de l'OÉA en Colombie
Le Centre d’études interaméricaines (CEI) de l'Institut québécois des hautes études internationales (HEI) parraine la délégation de l'Université Laval qui participera à la simulation de l'Assemblée générale de l'Organisation des États américains (OÉA), à Barranquilla en Colombie, du 22 au 26 octobre. La délégation de l'Université Laval regroupe neuf étudiants issus des programmes de relations internationales, science politique, et études internationales et langues modernes. Ils sont des 1er, 2e et 3e cycles. Ils seront accompagnés du responsable de la coordination du Centre d'études interaméricaines. Le département des relations extérieures de l'OÉA et la Universidad del Norte (UNINORTE) de Barranquilla sont les organisateurs de cette simulation qui permet à des étudiants des Amériques de représenter chacun des 34 États membres de l'OÉA et d'y défendre les politiques et intérêts du pays qui leur est assigné.  La simulation des travaux de l'OÉA est une occasion unique pour ses participants de s'initier à la diplomatie et de connaître et débattre des grands enjeux de la coopération dans les Amériques.  La simulation aura lieu en espagnol et des fonctionnaires de l'OÉA assisteront aux débats et aideront les étudiants à bien orienter leurs discussions. 

Femmes autochtones incarcérées
Renée Brassard, professeure à l'École de service social, viendra donner la conférence «Trajectoires d'exclusion sociale: l'itinéraire des femmes autochtones incarcérées au Québec» le 24 octobre, à 12 h, au local 1475 du pavillon Charles-De Koninck. La professeure Brassard y rendra compte des résultats d'une recherche qualitative qui a mené à l'analyse de sept récits de vie de femmes autochtones qui ont connu des expériences d'enfermement carcéral au Québec. En s'inspirant des travaux sociologiques européens sur les processus de marginalisation et d'exclusion sociale, la conférencière nommera, dans un premier temps, les facteurs qui permettent de comprendre comment les femmes autochtones en viennent à connaître des expériences d'incarcération. Dans un deuxième temps, elle abordera l'expérience d'enfermement carcéral des femmes autochtones. Cette analyse permettra de mettre en lumière les conditions de détention, les interactions avec différents acteurs, les événements-clés, les barrières rencontrées ainsi que les stratégies que les femmes autochtones utilisent pour faire face aux difficultés qu'elles vivent en milieu carcéral. Il sera question, à la toute fin, des effets de l'incarcération dans la trajectoire de vie des femmes autochtones. Il s'agit donc, pour la conférencière, de démontrer comment l'expérience d'enfermement carcéral est importante dans la marginalisation des répondantes autochtones.

Une  femme  d’exception
La Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes accueillera, le mardi 14 novembre, Nicole Pageau, une Québécoise qui a décidé d’agir pour aider les femmes et enfants rescapés du génocide rwandais en créant Ubuntu-Edmonton, un organisme à but non lucratif. Grâce à l’argent recueilli, elle a fondé, à Kimironko, en banlieue de Kigali, un centre d’accueil pour les femmes survivantes qui sont majoritairement veuves depuis le génocide. Une vingtaine d’entre elles, ainsi qu’une dizaine de jeunes filles et d’enfants, sont atteints du sida. En 2005, Nicole Pageau a quitté le pays pour s’installer dans le centre d’accueil de Kimironko. Son but: aider ses sœurs rwandaises et leurs enfants à retrouver espoir et dignité en leur donnant les outils afin qu’elles puissent se reprendre en main, travailler et briser le cercle vicieux de la pauvreté. Ce midi-causerie aura lieu exceptionnellement au local 182 du pavillon des Sciences de l’éducation, à 12 h. À cette occasion, en collaboration avec la Chaire, le doyen de la Faculté des sciences de l’éducation, Marcel Monette, invite les membres de la communauté universitaire à faire un don, tout comme l’ont fait des membres de la Faculté. Pour faire un don, communiquez avec Nicole Daigle (poste 6831) ou Claire Kingston (poste 5161). Pour plus de renseignements sur Ubunto-Edmonton et Nicole Pageau: www.ubuntuedmonton.org.

Un site Web pour les étudiants des résidences
Les étudiants des résidences ont désormais accès à un nouveau site Web créé à leur intention par deux étudiants en droit nouvellement installés aux résidences, les Français Guillaume Lecomte et Aurélien Bouchet. Ce forum Internet peut être consulté à l’adresse suivante http://forumdesresidences.alloforum.com/. On y trouve trois grandes sections. L’une d’elles permet des discussions générales, entre autres sur les cours à l’Université, l’actualité et la vie en résidence. Une autre section donne des informations utiles concernant le magasinage, les sorties de fin de semaine, la culture et la cuisine. La dernière section se présente sous la forme d’une brocante où l’on peut acheter, vendre ou échanger divers objets. Le site permet notamment de discuter des matières enseignées, d’échanger sur la musique, d’aborder la politique internationale, de savoir où magasiner pour pas cher et de découvrir la région. Selon Guillaume Lecomte, le site se veut un lien privilégié pour faciliter l’installation des résidents. «J’ai été frappé à mon arrivée, il y a environ un mois, par le fait que nous connaissons tous quelques infos intéressantes, mais que nous n’avons nulle part pour les regrouper, dit-il. Je pense que beaucoup de résidents auraient pu économiser sur leurs frais d’installation s’ils avaient connu l’existence de certains services au bon moment.»

Le changement climatique et l'État écologique
Dans le cadre des Midis de l'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société (IHQEDS), Matthew Paterson, de l’École d'études politiques de l’Université d'Ottawa, viendra donner la conférence: «Le changement climatique et l'État écologique. Une transformation écologique de l'État est-elle possible sans l'adoption de politiques sur les changements climatiques?» Cet événement aura lieu le 19 octobre, à 11 h 30, au local 2419 du pavillon Charles-De Koninck. Le débat autour des concepts de la «modernisation écologique» et de l'«État écologique» porte sur la transformation de la finalité et des structures de l'État afin de permettre la poursuite de la durabilité. Cependant, le défi le plus important qui sous-tend la forme et le succès d'une telle transformation, soit l'adoption de politiques sur les changements climatiques, est rarement pris en compte. Les développements récents de la coopération dans le domaine des changements climatiques nous éclairent sur les facteurs qui influencent la transformation de l'État en réponse aux défis environnementaux. Par exemple, l'échange de droits d'émission représente un changement profond dans les rapports entre l'État, l'entreprise privée et les mouvements sociaux. La conférence de Matthew Patterson s'appuie sur l'analyse de l'émergence de ces mécanismes de politique publique novateurs afin de cerner les forces qui poussent et qui limitent la transformation écologique de l'État. http://www.ihqeds.ulaval.ca

Lutte à la pauvreté sur le campus
Étudier est parfois synonyme de grande précarité financière. Ceux qui désirent améliorer les conditions de vie des personnes qui en souffrent sur le campus peuvent se joindre au comité de lutte contre la pauvreté de l’Université. La réunion de relance du comité se tiendra le lundi 23 octobre de 12 h à 13 h au local 2300 du pavillon Alphonse-Desjardins. Pour information: Claude Massicotte, 656-2131, poste 4136, ou claude.massicotte@baa.ulaval.ca.

Enjeux de la catéchèse
La catéchèse doit-elle d'abord initier à la connaissance et à la pratique de la religion chrétienne et ensuite s'ouvrir à l'échange aux autres religions? Dans les sociétés modernes, le pluralisme ne se découvre pas à la fin d'un parcours, il est déjà immédiatement présent quand le parcours débute. Alors que dire et que faire? La Faculté de théologie et de sciences religieuses ainsi que le Diocèse de Québec présentent la conférence de Henri Derroitte, «Être chrétien aujourd'hui: enjeux de la catéchèse dans les sociétés multireligieuses». Celle-ci aura lieu le mardi 31 octobre, à 19 h 30, à l'auditorium Jean-Paul-Tardif (local 1334) du pavillon La Laurentienne. Henri Derroitte est professeur à l'Université catholique de Louvain et directeur de la revue Lumen Vitae et des éditions du même nom. Bienvenue à tous!

Les jeunes, le travail et les syndicats
Dans le cadre des conférences «Grand public» de la Faculté des sciences sociales, Jean Bernier, professeur associé au Département des relations industrielles, viendra prononcer, le 7 novembre à 12 h 15 à l’amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins, une communication intitulée «Les jeunes, le travail et les syndicats». Le conférencier tentera de répondre à des questions essentielles qui se posent dans un contexte où la proportion d’emplois dits atypiques, c’est-à-dire autres que permanents à temps complet, a plus que doublé au cours des 30 dernières années. Cette situation touche particulièrement les jeunes qui n’en entretiennent pas moins une grande méfiance envers la sécurité d’emploi et les syndicats, synonymes pour eux d’incompétence et de protection des privilèges acquis. Cette attitude observée chez certains jeunes repose-t-elle sur une perception purement subjective, s’agit-il d’un préjugé résultant d’un manque d’information ou est-elle supportée par une observation systématique et objective de la réalité? Quelle est la réponse des syndicats à cette attitude? Est-ce à dire pour autant que les jeunes sont condamnés à la précarité d’emploi? Que leur réserve l’avenir? Et à quelles conditions? Les plus récents travaux de recherche de Jean Bernier portent sur le travail atypique et sur la situation des jeunes travailleurs. Il a notamment présidé le Comité d’experts sur les besoins de protection sociale des personnes en situation de travail non traditionnelle (2003). Pour réservation: 656-2131, poste 12397, ou Secretariat@fss.ulaval.ca.

Congrès des administrateurs de la recherche
Plus de 1 200 administrateurs de recherche, provenant d’une vingtaine de pays, incluant une forte délégation américaine, ont pris part au congrès annuel de la Society of Research Administrators International qui s’est déroulé au Centre des congrès de Québec du 14 au 18 octobre. Collectivement, ces personnes gèrent chaque année des dizaines de milliards de dollars affectés aux projets de recherche réalisés dans les universités, organismes gouvernementaux ou industriels. Plus de 100 ateliers et sessions de formation couvrant différentes facettes de l'administration de la recherche - bonne conduite de la recherche, finance, gestion des opérations, développement professionnel, droit, recherche subventionnée, organismes subventionnaires, etc. – étaient au programme. La mission de SRA International est d’offrir la formation et le développement professionnel nécessaires aux administrateurs de la recherche ainsi que d’accroître la compréhension du public face à l’importance de la recherche et de son administration. En vertu d’une collaboration originale avec l’Association des administrateurs et administratrices de recherche des universités québécoises (ADARUQ), les membres de cette association ont profité de la réunion du SRA International pour tenir leur assemblée annuelle à Québec. Luc Simon, du Bureau de planification et d'études institutionnelles, était le coprésident du comité organisateur du congrès.

Lab-oratoire public à Place Laurier
L'Association des étudiantes et étudiants de Laval inscrits aux études  supérieures (ÆLIÉS) poursuit la quatrième édition du Lab-oratoire public «Des chercheurs d'avenir», aujourd’hui, jeudi 19 octobre, dans le Mail central de Place Laurier. Regroupant des étudiants-chercheurs de plusieurs facultés et  de disciplines variées, cet événement offre au grand public l'occasion de  mieux connaître les domaines auxquels contribuent ces jeunes chercheurs.  Véritable vitrine sur le monde peu connu de la recherche universitaire, le  Lab-oratoire public offre un contact direct avec de jeunes chercheurs,
permettant  de mieux connaître dix-huit projets de recherche. De la  télé-réalité à l'archéologie en passant par la structure de l'Univers et la  thérapie cellulaire, du théâtre au 17e siècle à la fabrication de peau
humaine en passant par les bogues informatiques et les signes de l'infection,  le Lab-oratoire public est le lieu par excellence pour en savoir plus sur de nombreux sujets et des projets des plus variés. L'ÆLIÉS convie donc tous les membres de la communauté universitaire  à passer  quelques heures en compagnie de ses finalistes. Pendant toute la tenue de  l'événement, les visiteurs sont invités à identifier la personne qui se démarque par la clarté de son propos et sa capacité à communiquer ses connaissances en
votant pour le Prix du public. Une bourse de 1 000 $ sera remise au  finaliste ayant recueilli le plus grand nombre de votes.  En complétant un  bulletin de vote, les visiteurs courent la chance de remporter un prix d'une  valeur approximative de 50 $. Les kiosques sont ouverts de 10 h  à 17 h 30. Cet événement est organisé en  collaboration avec l'Université Laval, Place Laurier et la Première Chaîne de Radio-Canada 106,3 FM.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!