Vie universitaire

Campus express

Michel Pigeon, président de la CREPUQ
Le recteur Michel Pigeon succédera le 9 décembre à Roch Denis, recteur démissionnaire de l’UQAM, au poste de président de la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ). Le recteur de l’Université Laval occupera cette fonction jusqu’au 31 mai 2007. La CREPUQ est un organisme à but non lucratif qui regroupe, sur une base volontaire, tous les établissements universitaires du Québec. Elle est un outil de coordination et de concertation entre les universités, un
porte-parole et un organe de représentation auprès du gouvernement et des milieux intéressés à l'enseignement supérieur, un centre de recherche au service des administrations universitaires, un agent coordonnateur et administratif de services communs, et un centre de ressourcement et de réflexion pour ses membres.

SOVAR, l’interface privilégiée
La société en commandite SOVAR, qui a pour mission de valoriser les découvertes et les innovations des chercheurs oeuvrant à l'Université Laval, au Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) et au Centre hospitalier Robefrt-Giffard (CHRG) se réjouit de l’annonce récente de la mise sur pied d’un  fonds de 100 M$ pour du financement de pré-amorçage et d’amorçage en technologie par les gouvernements du Canada et du Québec et des partenaires du secteur privé. Rappelant qu’elle a joué un rôle majeur dans la mise sur pied de ce fonds, SOVAR souligne qu’il s’agit d’une excellente nouvelle pour la région de Québec, qui n’obtient pas sa part des investissement technologique (environ 8 % du Québec) par rapport à la part de la recherche qui s’y réalise (environ 25 % du Québec). «SOVAR offre aux centres de recherche de la région de Québec une interface privilégiée avec le nouveau Fonds d’investissement en amorçage, par l’entente de collaboration qu’elle signait en 2004 avec la BDC, qui sera le gestionnaire de ce nouveau fonds», fait valoir la société dans un communiqué. SOVAR invitera prochainement les principaux centres de recherche créateurs de technologie à une table ronde pour discuter de mobilisation régionale et de stratégie de positionnement pour réduire le déficit d’investissement actuel dans la région.

Nez rouge dans les bars du campus

Ce soir, le jeudi 7 décembre, autour de 23 h, une équipe composée de la mascotte et d’un membre de l’Opération Nez rouge, d’un membre du Service de sécurité et de prévention de l’Université (SSP) et d’un membre du service d’ordre étudiant entreprendra une tournée des bars du campus dans le cadre de la tournée «Party sans déraper» de l’Opération Nez rouge et d’Éduc’alcool. Le thème de cette activité est «Attends pas d’avoir l’air flou». L’équipe sensibilisera les jeunes aux conséquences de l’abus d’alcool et les invitera à une consommation responsable. Ils répondront aux questions et remettront les coordonnées de l’Opération Nez rouge. Pendant ce temps à l’Agora du pavillon Alphonse-Desjardins, des intervenants de l’Opération Nez rouge ainsi que des représentants du SSP et du Service de police de la Ville de Québec animeront un stand d’information depuis 22 h. Ils donneront des conseils, sur un ton humoristique, aux organisateurs de partys. Quiz, recettes de punch sans alcool et activités de sensibilisation sont au programme. Pour cette soirée spéciale, tous les conducteurs désignés identifiés par un bracelet remis par l’Opération Nez rouge se verront offrir des consommations non alcoolisées gratuites.

Légiférer en matière linguistique: pour qui? pourquoi? comment?
Un colloque sur l’histoire des prises de décision en matière linguistique se tiendra dans le cadre du Séminaire interdisciplinaire de la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord le vendredi 15 décembre au local 2256 du pavillon Charles-De Koninck, de 8 h 30 à 16 h. Le domaine de l’étude des politiques linguistiques est très fréquenté par les chercheurs. Par contre, des aspects ont été négligés, tels que le rôle des groupes de pression (francophones, anglophones et ethniques), celui des responsables de l’État – décideurs et administrateurs – ainsi que les facteurs incitant les instances étatiques à adopter une politique linguistique à compter des années 1960. D’où l’intérêt et la pertinence d’analyser l’histoire des politiques linguistiques canadiennes et québécoises selon l’approche de l’histoire de la culture politique. Ainsi, dans un premier temps, il est possible de cerner les diverses modalités empruntées par la pensée scientifique et par la prise de parole citoyenne. Dans un deuxième temps, on estimera leurs différents effets dans les processus de prises de décision politique, des prises de décision visant à régler la donne linguistique. Ce colloque veut explorer quelques pistes nouvelles de l’histoire des prises de décision en matière de politique linguistique. Il présentera ainsi quelques contributions de la jeune recherche en ce domaine qui s’inscrivent à la fois dans le cadre d’une démarche historienne et dans une perspective interdisciplinaire. Pour plus d’informations, contactez Martin Pâquet au  656-2131, poste 2131, ou encore Jeanne Valois au 656-5170.

Le pavillon Gene-H.-Kruger primé

Le mercredi 22 novembre, lors du gala des Mérites d’architecture 2006 de la Ville de Québec, le pavillon Gene-H.-Kruger a reçu, ex æquo, le Mérite d’architecture pour l’édifice public et institutionnel toutes catégories. L’autre lauréat est le centre de recherche de l’Institut national de la recherche scientifique situé dans le quartier Saint-Roch. Cette catégorie comprenait sept bâtiments finalistes. Le pavillon Gene-H.-Kruger a été conçu par les architectes Gauthier, Gallienne et Moisan, et construit par Pomerleau inc. Il est qualifié par la Ville de Québec de «projet exceptionnel» et de «véritable manifeste en faveur de l’utilisation du bois». Parmi les aspects qui ont séduit le jury, mentionnons les choix de conception «qui s’appuient sur une vision de développement durable» et les nombreuses solutions techniques et bioclimatiques mises de l’avant pour maximiser l’efficience énergétique, le confort et les ambiances. Les espaces publics intérieurs sont perçus comme «des lieux magiques baignés de lumière».

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!