Vie universitaire

Campus express

Midis du CIEQ
Dans le cadre de ses Midis du CIEQ, le Centre interuniversitaire d'études québécoises présente une conférence de Darcy Ingram, chercheur postdoctoral au CIEQ. Intitulée «La conservation de la faune du Québec, 1850-1914», cette présentation mettra en évidence les liens entre les stratégies de conservation de la faune du Québec et les traditions européennes de régime foncier, de gestion du territoire et de vie associative. Provenant des résultats d’une thèse intitulée Nature’s Improvement: Wildlife, Conservation, and Conflict in Quebec, 1850-1914, cette étude propose une nouvelle perspective de l’histoire de la conservation en Amérique du Nord. Cette activité aura lieu le jeudi 14 février à 12 h, au local 3244 (salle du conseil) du pavillon Charles-De Koninck. Pour en savoir plus: www.cieq.ca.

Vieillir heureux
Ils ont entre 72 et 94 ans. Ils font de la musique, de la peinture ou de l'aéromodélisme, travaillent sur leurs terres ou se passionnent pour les antiquités. Serge Giguère les observe avec la liberté que lui procure sa longue expérience de documentariste, construisant une mosaïque vibrante et colorée à partir des fragments, des traces de leur existence. Le cinéaste fait émerger des liens entre ces individus qui ne se connaissent ni ne se croisent, mais qui aspirent tous à communier avec la grandeur du monde. Les personnages du film À force de rêves nous montrent qu'il est possible de vieillir heureux. Organisée par l'Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés, une projection de ce film aura lieu à l'auditorium du CSSS de la Vieille-Capitale, au 1, avenue du Sacré-Coeur, Québec. Réservation obligatoire auprès de Gisèle B. Dancause: 656-2131, poste 11555, ou ivpsa@ivpsa.ulaval.ca.

Conférence de Michel Maffesoli
Qu’en est-il de la postmodernité? Les recherches de Michel Maffesoli, professeur de sociologie à l’Université Paris Descartes-Sorbonne, visent à comprendre, en observant les pratiques banales de la vie quotidienne, comment s’entremêlent traditions, modernités et postmodernités. Michel Maffesoli donnera à ce propos une conférence, qui portera le titre «Traditions, modernités, postmodernités», le 13 février, à 12 h, au local 3A du pavillon Charles-De Koninck.

Portes ouvertes au LOEX
Les étudiants inscrits aux premier et deuxième cycles dans les domaines de la biologie, de la biochimie, de la microbiologie ou de l'ingénierie qui s'intéressent à la recherche scientifique d'avant-garde sont conviés, le samedi 16 février, de 9 h à 17 h, au Laboratoire d'organogénèse expérimentale (LOEX) de l'Hôpital du Saint-Sacrement pour sa Journée portes ouvertes et recrutement étudiant. Le plus grand centre de recherche en génie tissulaire et en médecine régénérative au Canada ouvre ses portes, au 1050, chemin Sainte-Foy, à Québec.

La méconnue géographie féministe
Une conférence de Caroline Desbiens, professeure au Département de géographie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en géographie historique du Nord, intitulée «La géographie féministe: Tour d’horizon d’une discipline mal connue», aura lieu le 19 février, à 12 h, au local 1474 du pavillon Charles-De Koninck. Malgré sa grande popularité dans les milieux anglo-saxons, la géographie féministe est mal connue des universitaires francophones. Cette communication présentera les auteures principales ainsi que les grandes lignes de cette sous-discipline de la géographie et les concepts principaux qui sont la base de ce domaine de la géographie et des études féministes.

Rendez-vous du CRIEVAT
Pourquoi les milieux de travail tardent-ils tant à assainir les conditions relatives à une bonne santé mentale? Marie-France Maranda, Jean-Simon Deslauriers et Louise St-Arnaud du CRIEVAT, Louis Trudel de l’Université Laval et Jacques Rhéaume de l’Université du Québec à Montréal présenteront leur recherche lors d'une conférence intitulée «Action syndicale et santé mentale au travail: des obstacles à l’action». Cette recherche-action, réalisée auprès de conseillers syndicaux de trois centrales au Québec (CSN, CSQ, FTQ), vise à accompagner les syndicats dans l’élaboration d’un plan d’action destiné à transformer l’organisation du travail en vue d’une meilleure santé mentale au travail. Organisée par le Centre de recherche et d'intervention sur l'éducation et la vie au travail (CRIEVAT), cette présentation se déroulera le 14 février, à 12 h, au local 182 du pavillon des Sciences de l’éducation. 

Conférence en santé publique
Depuis le Code de Nuremberg, le consentement libre et éclairé est à la base de la participation volontaire dans la recherche. Bien qu’il constitue un signe de respect envers la dignité de la personne, son individualité et ses valeurs, une insistance excessive sur le principe d’autonomie a involontairement provoqué certaines anomalies dans la mise en banque des données et la recherche génomique des populations. Organisée par l'Unité de recherche en santé des populations du CHA, la conférence «Les enjeux éthiques et juridiques en recherche populationnelle» de Bartha Maria Knoppers se tiendra le 13 février, à 12 h, à l’auditorium Hydro-Québec du pavillon Charles-Eugène-Marchand. Cette activité de formation donne droit à 1,5 heure de crédit de catégorie 1 ou de section 1.

Significations de l'epibolê de Plotin
Les Midis du Laboratoire de philosophie ancienne et médiévale de la Faculté de philosophie présentent une conférence de François Lortie, doctorant en philosophie, intitulée «Les acceptions multiples de l'epibolê dans les Ennéades de Plotin». L’epibolê est l’un des concepts fondamentaux des théories de la connaissance néoplatoniciennes. Ce terme, souvent traduit par «saisie», «intuition» ou «appréhension», sera central dans les écoles d’Athènes et d’Alexandrie. Une étude des occurrences d'epibolê dans les Ennéades, qui rassemblent l’ensemble des traités de Plotin, permet de constater que ce terme a, d’emblée, été équivoque. Cet exposé, qui sera suivi d'une période de questions, aura lieu le 18 février, à 11 h 30, au local 413 du pavillon Félix-Antoine-Savard.

Forces Avenir recrute
L’équipe de Forces Avenir lance sa 10e campagne d’inscription. Dix ans d’engagement à bâtir l’avenir, dix ans à reconnaître, promouvoir et honorer des universitaires qui, par leur dynamisme, leur sens de l’initiative et leur implication dans leur milieu, contribuent à faire avancer la société. Cette année encore, 33 bourses de prestige d’une valeur totale de 114 000 $, des stages internationaux en collaboration avec l’organisme Jeunesse du monde et les prestigieux trophées Avenir seront attribués aux meilleures candidatures. Si vous faites partie de ces gens qui retroussent leurs manches quotidiennement afin de rendre notre monde meilleur, que vous avez à cœur l’environnement, la justice, l’éducation, les affaires, la santé, profitez du tremplin qu’offre Forces Avenir. Les étudiants des universités participantes qui désirent s'inscrire sont invités à déposer leur candidature au bureau de la vie étudiante de leur université d’ici le 31 mars prochain dans l’une des catégories suivantes: Avenir Projet: Affaires et vie économique, Arts lettres et culture, Entraide, paix et justice, Environnement, Santé, Sciences et applications technologiques, Société, communication et éducation; Avenir Personnalité: Personnalité 1er cycle, Personnalité 2e cycle. Pour obtenir le guide de mise en candidature, consultez le www.forcesavenir.qc.ca.

Plantes exotiques envahissantes
Prenez garde: l'horticulture est un des vecteurs importants d'introduction des espèces envahissantes. Aucune réglementation ne régit la production, la distribution ou la vente de ces plantes. Parallèlement, la question des plantes envahissantes n'est pas toujours bien connue. Ne se doutant pas des conséquences sur la flore indigène, les jardiniers contribuent souvent, malgré eux, à les propager. La conférencière Marianne Guillemette, biologiste chez Union Saint-Laurent, Grands Lacs, informera les horticulteurs et les jardiniers afin qu'ils puissent limiter la dispersion de ces plantes et prévenir les envahissements le lundi 11 février, à 19 h 30, au local 1240 de l'Envirotron, 2480, boulevard Hochelaga (derrière le Centre commercial Place Ste-Foy). Gratuit pour tous.

Mari, capitale culturelle
Les recherches archéologiques conduites depuis 75 ans ont montré que Mari avait joué un rôle de premier plan au 3e et au début du 2e millénaire dans l'univers syro-mésopotamien. Les découvertes ont mis en valeur le rôle historique de la capitale de la moyenne vallée de l'Euphrate, mais également son importance dans le domaine de l'art. Mari n'a pas seulement été, comme on l'a cru, la capitale d'un royaume de la Babylonie centrale; elle a été à diverses reprises la véritable capitale de la Mésopotamie septentrionale. Mari devient ainsi le miroir où se lisent le plus aisément les traits fondamentaux de la culture syro-mésopotamienne. L'Institut d'études anciennes recevra Jean-Claude Margueron, directeur d'études émérite à l'École pratique des Hautes Études, Paris, qui prononcera sa conférence «Mari, capitale culturelle», au cours de laquelle des exemples empruntés aux domaines de l'art, de l'architecture, de l'urbanisme et de l'orfèvrerie permettront de mettre en valeur le rôle premier joué par Mari; il sera alors possible de s'interroger sur l'absence, apparente seulement, de la culture littéraire. Cette présentation aura lieu le lundi 11 février, à 11 h 30, au local 4423 du pavillon Jean-Charles-Bonenfant.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!