Vie universitaire

Campus express

Kahnawake au 19e siècle
Une conférence sur le thème «“Où tout le monde est propriétaire et où personne ne l’est”. La propriété terrienne à Kahnawake au 19e siècle» de Daniel Rueck, doctorant en histoire à l'Université McGill, aura lieu le jeudi 28 janvier à 12 h au local 3244 du pavillon Charles-De Koninck. Dans cette communication, Daniel Rueck présentera ses travaux de recherche sur la possession et l’utilisation des terres sur le territoire mohawk de Kahnawake, près de Montréal. Partant de plusieurs sources historiques, il élabore des cartes de propriété foncière et d’utilisation du sol qu’il confronte ensuite aux témoignages d’un certain nombre de propriétaires de Kahnawake qui ont subi le développement industriel de Montréal et les empiétements du gouvernement canadien. Les différentes perspectives culturelles à l’endroit de la propriété foncière et les conséquences écologiques de ces différences sont au cœur de ses recherches. Cette conférence sera prononcée en anglais, accompagnée d'une présentation PowerPoint en français.

Les muses entre son et vision
Au début de l’époque impériale, les muses avaient assumé une vaste gamme de fonctions et de significations. Elles étaient associées non seulement à l’inspiration poétique, mais aussi à la tradition littéraire tout court, aux arts libéraux et à la cosmologie. La récusation des muses comme source d’inspiration, ainsi que leur rationalisation s’étaient déjà produites maintes fois dans la littérature de l’époque impériale. Dans l’antiquité tardive, les muses ont souvent la fonction d’articuler certaines oppositions binaires, parmi lesquelles les plus évidentes sont celles d’ancien opposé à nouveau, de faux opposé à vrai. La communication «Les muses entre son et vision dans l’antiquité tardive» montrera qu’en outre, les muses se situent au seuil entre l’auditif et le visuel, entre le temporel et l’éternel. Conformément à leur nature polyvalente, la place accordée aux muses à l’intérieur de ces oppositions n’est pas fixe. Cette conférence sera prononcée par Karin Schlapbach, professeure au Département d’études anciennes et de sciences des religions de l’Université d’Ottawa, le lundi 25 janvier, à 11 h 30, au local 5242 (salle de conférences de l’Institut d'études anciennes (IEA)) du pavillon Charles-De Koninck. Elle sera suivie d'une période de questions.

Journée scientifique au CRULRG
La Journée scientifique du Centre de recherche Université Laval Robert-Giffard (CRULRG) aura lieu le vendredi 29 janvier à l'lnstitut universitaire en santé mentale de Québec (auparavant le centre hospitalier Robert-Giffard). Les étudiants-chercheurs présenteront leurs travaux par affiche de 8 h 30 à 16 h. Une séance de conférences mettant en vedette les stagiaires postdoctoraux se déroulera de 13 h 30 à 15 h. Le professeur Igor Timofeev prononcera la conférence de clôture à compter de 15 h. Le CRULRG convie le personnel et les étudiants de l'Université Laval à ce rendez-vous annuel. C'est l'occasion de rencontrer les membres du Centre et de discuter avec eux des travaux qu'ils mènent sur le neurone, le cerveau et les maladies du cerveau. L'entrée est libre. Pour plus de détails: 418 663-5741.

Filles et sciences: un duo électrisant
La troisième édition du volet Québec de «Les filles et les sciences: un duo électrisant» aura lieu le samedi 6 février au pavillon Alexandre-Vachon, de 8 h 30 à 16 h 30. Cet événement, destiné aux jeunes filles de 2e et 3e secondaire, vise à leur faire découvrir l’univers des carrières scientifiques et technologiques. Au programme: ateliers animés par des femmes de sciences, exposition portant sur les carrières scientifiques et réalisation de projets faisant appel à la créativité scientifique. Grâce à Hydro-Québec, commanditaire de l'événement, quatre voyages à la Baie-James (pour deux personnes) seront attribués au hasard parmi toutes les participantes (l'événement se déroule également à Montréal, Rimouski et Sherbrooke). Une nouveauté cette année, les organisateurs ont prévu un volet «adulte» destiné aux parents, éducateurs ou professeurs qui souhaitent en savoir plus long sur les possibilités de carrière en sciences afin de mieux aider les jeunes filles dans leur cheminement. À Québec, l'événement «Les filles et les sciences: un duo électrisant» est organisé avec le concours de Nadia Ghazzali, titulaire de la Chaire CRSNG-Industrielle Alliance pour les femmes en sciences et génie, d’Élisabeth Oudar, du Département d’informatique et de génie logiciel, et de Claudine Fortier, étudiante en génie des eaux à la Faculté des sciences et de génie. Pour plus d’information, visiter le www.lesfillesetlessciencesquebec.com.

Écologie des tourbières
 Le 16e colloque annuel du Groupe de recherche en écologie des tourbières (GRET) se déroulera le mardi 16 février, au pavillon Gene-H.-Kruger. Le colloque réunira des spécialistes canadiens et américains qui présenteront leurs travaux sur la paléoécologie, les échanges de carbone, la restauration des tourbières après exploitation, la culture de la sphaigne et la faune des tourbières. Le programme comprend une vingtaine de communications. La plupart portent sur les travaux menés par des chercheurs de l'Université Laval lors des activités de la Chaire de recherche industrielle du CRSNG en aménagement des tourbières. Pour information, consulter la section Actualités du site du GRET: www.gret-perg.ulaval.ca.

Symposium nordique 2010
Le colloque annuel du Centre d'études nordiques (CEN) fait place au Symposium nordique 2010 cette année. L'événement, organisé avec la collaboration des chercheurs du CEN associés à la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Produits forestiers Anticosti et aux projets Caribou Ungava et ArcticWOLVES, se déroulera les 25 et 26 février au pavillon Gene-H.-Kruger. La première journée sera consacrée à la recherche multidisciplinaire au CEN. Deux conférenciers ont été invités à prendre la parole: Yves Frenot, nouveau directeur de l’Institut polaire français Paul-Émile-Victor, et Peter Irniq, promoteur culturel et ancien commissaire du Nunavut. Le 26 février sera consacré aux travaux de recherche des équipes de la Chaire Anticosti et des projets Caribou Ungava et ArcticWOLVES. Les conférences seront entrecoupées de discours express prononcés par des étudiants-chercheurs qui auront droit à deux minutes et deux diapos pour résumer leurs travaux. Heureusement pour eux, ils pourront reprendre leur souffle et présenter leurs travaux de façon plus élaborée lors de la session d'affiches également prévue au programme. Pour plus d'information, consulter la section Symposium nordique 2010 du site du CEN au www.cen.ulaval.ca.

Colloque du Centre d'étude de la forêt
Le Centre d'étude de la forêt (CEF) présentera son 4e Colloque annuel les
12, 13 et 14 mars, à l’hôtel Chéribourg d'Orford. Le CEF regroupe 49 chercheurs et plus de 350 étudiants-chercheurs de 8 universités québécoises. Cette rencontre constitue donc un moment d'échange et de mise en commun crucial dans la vie de ce vaste regroupement. Cette année, le conférencier invité sera Peter B. Reich, du Department of Forest Resources, de l'University of Minnesota. Ses travaux de recherche portent sur l'écologie, la physiologie des arbres, l'écophysiologie et la sylviculture. Pour connaître les détails: section Colloque 2010 du site du CEF au www.cef-cfr.ca.

Conférence de Jean-Marc Hachey
Pour entendre Jean-Marc Hachey, conférencier de renommée mondiale sur les carrières à l’international et auteur à succès du Big Guide to Living and Working Overseas, considéré comme une référence de choix pour une recherche d’emploi à l’international, il faut se présenter à l'amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins à 10 h ou à 15 h 30 le lundi 8 février. Jean-Marc Hachey en profitera pour parler de ses outils en ligne qui facilitent la recherche d'emploi à l'international, qui sont d'ailleurs gratuits pour les étudiants de l'Université Laval. Pour y accéder: www.workingoverseas.com/ulaval. Assister à une des deux conférences d'une durée de deux heures permet de connaître des moyens efficaces pour trouver un stage, faire du bénévolat, voyager ou travailler à l'étranger. Cette activité est organisée conjointement par le Bureau international, en collaboration avec le Service de placement et l’Institut québécois des hautes études internationales, à l'occasion de la Semaine du développement international 2010. L’entrée est gratuite.

Le rédacteur dans la fiction
La première causerie de la Société québécoise de la rédaction professionnelle (SQRP) de l'année s'intitulera «Le rédacteur dans la fiction: témoin ou reflet de son temps?». Diplômée en littérature de l'Université Laval, Marie-Ève Sévigny abordera à cette occasion le monde de la rédaction sous une optique inédite: le personnage du rédacteur dans la littérature québécoise contemporaine. Elle s’attardera notamment aux champs d’activité de ce personnage, à ses sources d’inspiration ainsi qu’à ses motivations: écrit-il pour gagner sa vie ou pour mieux l’appréhender? Elle tentera aussi de déterminer si la langue est pour lui un simple outil de travail ou un véhicule d’expression individuelle, artistique. Cette présentation se tiendra le jeudi 28 janvier, à 19 h 30, à la salle 1415 du pavillon La Laurentienne. Coût d'entrée pour les membres de la SQRP et les étudiants (avec preuve de statut): 10 $, autres: 20 $, payable sur place. Confirmer sa présence en téléphonant à Linda Fortin au 418 644 6802 ou au 418 626 4524, d’ici le 27 janvier.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!