Vie universitaire

1er au Québec et 3e au Canada

Des experts classent le programme de maîtrise en études internationales de Laval au douzième rang mondial

Par : Yvon Larose
Paule Gauthier, directrice de l'IQHÉI: «L'Université Laval se trouve en bonne compagnie dans cette enquête».
Paule Gauthier, directrice de l'IQHÉI: «L'Université Laval se trouve en bonne compagnie dans cette enquête».
Le programme de maîtrise en études internationales de l’Université Laval, administré par l’Institut québécois des hautes études internationales (IQHÉI), se classe au douzième rang au monde parmi les programmes de maîtrise en études internationales existants. C’est ce que révèle une enquête américaine récente sur l’enseignement des relations internationales aux États-Unis et au Canada. Cent dix chercheurs et professeurs en études internationales dans des universités canadiennes ont répondu au questionnaire, de même qu’un millier de leurs confrères américains. L’enquête a été conduite par quatre chercheurs du College of William & Mary, de Williamsburg en Virginie, et les résultats ont été publiés en février. Les répondants devaient notamment identifier les meilleurs programmes de maîtrise en études internationales destinés aux étudiants désireux de faire une carrière publique. En plus du programme offert à Laval, quatre autres programmes de maîtrise en études internationales se sont classés douzièmes. Ce sont ceux du Massachusetts Institute of Technology, de l’Université de Californie à Berkeley, de l’Université de Washington et de l’Institut universitaire de hautes études internationales de Genève. Ce douzième rang mondial confère au programme offert à Laval une troisième place parmi ceux offerts dans l’ensemble du Canada ainsi qu’une première place au Québec. Dans cette enquête, le programme de l’Université McGill vient au dix-septième rang.

«Nous sommes très fiers de ce résultat, d’autant plus que cette évaluation vient de l’extérieur de l’Université», souligne Paule Gauthier, directrice de l’IQHÉI.  Selon elle, ce classement confirme que le programme est bien vu et qu’il jouit d’une grande réputation. «L’Université, rappelle-t-elle, a fait figure de chef de file au Québec et même au Canada dans la mise sur pied de ce programme.» Selon Paule Gauthier, ce résultat justifie, pour l’Université, de prendre les mesures appropriées pour conserver la grande valeur et la réputation de ce programme multidisciplinaire. «Peut-être, dit-elle, le temps est-il venu pour le double rattachement des professeurs à leur faculté d’appartenance et à l’Institut, par exemple pour une tâche partagée également entre l’une et l’autre.» Pour sa part, Alain Prujiner, président de la Commission de la recherche, trouve significatif que le programme de Laval soit le seul de langue française sur les 31 identifiés par les répondants. «Cela, explique-t-il, révèle l’image positive que les Anglo-Canadiens ont de notre programme, même par rapport à d’autres programmes de langue anglaise comme celui de McGill.» Alain Prujiner rappelle que le programme de maîtrise en études internationales de l’Université Laval a vu le jour à la fin des années 1980. «J’ai été directeur de ce programme les premières années, indique-t-il. C’était un programme de formation professionnelle avec stages et l’objectif était de former des praticiens des relations internationales. Aujourd’hui, il possède un volet recherche avec mémoire.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!