Sports

Les meilleurs au pays

Le Challenge SSQ de volleyball sera présenté les vendredi et samedi, 12 et 13 octobre, au PEPS

Par : Luc Lamontagne
Un grand sage a déjà dit: «C’est en affrontant les meilleurs que l’on devient soi-même meilleur». En octobre de chaque saison, et ce, depuis 16 ans, le club de volleyball Rouge et Or se donne justement l’occasion d’affronter les meilleurs pour parfaire sa préparation en vue de la saison à venir. Ce moment privilégié c’est le Challenge SSQ de volleyball. Cette année, les meilleurs proviennent de l’Université de Winnipeg et ils se nomment les Wesmen, champions canadiens en titre de la discipline.
Si l’on en croit les paroles de l’entraîneur-chef Pascal Clément, la saison 2007-2008 de l’équipe masculine de volleyball Rouge et Or pourrait être la bonne. Le rêve se pointe à nouveau et, plus que jamais, il pourrait se concrétiser. Avec l’ajout de quelques recrues d’impact, le retour de cinq vétérans de quatrième année et surtout, la présentation du championnat canadien au PEPS en mars 2008, les conditions gagnantes sont réunies et le Rouge et Or peut à nouveau prétendre aux grands honneurs. Le duel face aux Wesmen sera une occasion unique de vérifier si les ambitions du pilote sont légitimes et si sa formation peut espérer tenir la route jusqu’à la grande finale du 2 mars prochain.

Le Challenge SSQ est en effet un bon baromètre. Il permet de se situer face à la compétition. De par le passé, l’équipe masculine a toujours offert une bonne opposition et un spectacle enlevant. Parce que le Challenge SSQ, c’est aussi un cadeau pour les partisans. Depuis 16 ans, le Rouge et Or a affronté des formations canadiennes et parfois même américaines de très haut calibre. En cette période de l’année, c’est assurément le meilleur niveau de jeu qu’il nous est possible d’admirer et les amateurs de volleyball de la région de Québec sont les premiers à en bénéficier.

Le Challenge SSQ sera présenté sur une période de deux jours, les vendredi et samedi, 12 et 13 octobre. Les face-à-face entre les Wesmen et le Rouge et Or se mettront en branle à 20 h les deux soirs. Exceptionnellement cette année, l’équipe féminine est tenue à l’écart du Challenge SSQ. Le changement d’entraîneur pendant la saison morte a fait en sorte que certaines ententes n’ont pu être bouclées à temps pour l’événement. Les spectateurs auront quand même droit à un programme double puisque les Titans du Cégep Limoilou ouvriront le bal à 18 h contre Ottawa.

La maturité des vétérans
Parmi les vétérans qui sont de retour, Olivier Faucher est sans doute celui qui aura le plus grand rôle à jouer. Passeur de l’équipe depuis quatre ans, Olivier est aujourd’hui le maître à bord, celui qui devra guider le bateau à bon port. L’expérience internationale qu’il a acquise depuis deux ans au sein du programme national lui a donné la maturité nécessaire pour conduire son équipe aux plus hauts sommets. Il ne peut toutefois y arriver seul et c’est pourquoi l’apport des autres vétérans tels que Thierry Lavigne, Guillaume Cartwright, Jean-François St-Amour et Jean-Luc Beauseigle, tous des joueurs de quatrième année comme lui, sera important.

À ce noyau mature se greffera un trio d’athlètes issus du programme d’excellence du Cégep Limoilou. Karl De Granpré, Simon Fecteau et Michaël Champagne ont vécu tous trois de grands moments avec les Titans. Ensemble, ils ont participé à plusieurs championnats nationaux dont la grande finale collégiale en 2006.

Pascal Clément tentera donc de mettre en commun tous ces éléments et d’obtenir le meilleur de ses joueurs tout au long de la saison. «La victoire n’est pas l’affaire d’un seul homme, explique-t-il. Elle dépend de l’investissement de chacun au sein du groupe. Quand ceci est respecté, il est plus facile d’atteindre le but d’être une meilleure équipe à tous points de vue, match après match.»

Une équipe renouvelée
Ce n’est pas parce que l’équipe féminine de volleyball n’est pas au programme du Challenge SSQ qu’elle s’est mise en mode attente. Bien au contraire. Un premier tournoi est déjà derrière la cravate de cette équipe renouvelée. C’est que la formation de l’Université a tourné la page pendant la saison morte sur une période faste de son histoire. Les deux dernières années ont été marquées par la participation à deux finales canadiennes, dont une s’est soldée par une victoire convaincante. Depuis mars dernier, plusieurs changements sont survenus et le Rouge et Or présente maintenant un nouveau visage, ce qui ne l’empêche pas de garder des objectifs élevés.

Ce qu’on note a priori, c’est la présence à la barre de l’équipe d’un nouvel entraîneur, Alain Pelletier, qui apporte avec lui un bagage d’expérience considérable. La formation dont il hérite est jeune. Très jeune. Une seule joueuse de quatrième année et trois de troisième année s’alignent maintenant avec l’équipe vice-championne canadienne. Qui plus est, cinq des sept joueuses qui formaient l’alignement partant l’an dernier ont terminé leur stage universitaire. Les Marylène Laplante, Élise Duchesne, Caroline Fiset et Amélie Rivet ont maintenant remis le témoin à de jeunes athlètes comme Julie Rodrigue et Mélanie Savoie.

Malgré tout, le championnat provincial est toujours dans la mire. «Plus on se fixe des objectifs élevés et plus ça nous force à connaître un processus exigeant. En bout de ligne, on en ressort toujours gagnant», précise l’entraîneur recrue.

La saison 2007-2008 de nos deux équipes s’amorcera avec la visite au PEPS des Carabins de l’Université de Montréal le vendredi 19 octobre.

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!