Sports

L'élégance et la fluidité sur glace

Thierry Ferland et Lori-Ann Matte décrochent la médaille d'or de patinage en couple junior aux Championnats nationaux canadiens

Par : Yvon Larose
Thierry Ferland et Lori-Ann Matte, âgés respectivement de 20 et 18 ans, représenteront le Canada aux Championnats du monde junior, en mars prochain, en Bulgarie.
Thierry Ferland et Lori-Ann Matte, âgés respectivement de 20 et 18 ans, représenteront le Canada aux Championnats du monde junior, en mars prochain, en Bulgarie.
Thierry Ferland est en deuxième année du baccalauréat en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire. Il a 20 ans. Ses études, il les mène de front avec sa passion de toujours: le patinage artistique. Au mois de janvier, avec sa partenaire Lori-Ann Matte âgée de 18 ans, il a décroché la médaille d'or de patinage en couple junior aux Championnats nationaux canadiens, qui avaient lieu à Vancouver.

«Il y a un an, nous avions pris la deuxième place aux mêmes championnats, dit-il. Nous avons ensuite concouru aux Championnats du monde junior, qui se sont tenus à Taïwan. C'était notre première participation à cette compétition. Grâce à notre titre de champions canadiens 2018, nous irons encore une fois aux Championnats du monde junior, en mars prochain, en Bulgarie.»

L'année 2017 fut fertile en émotions pour les deux jeunes patineurs de Saint-Romuald, près de Québec. En mai, après avoir évolué ensemble pendant sept ans, ils quittaient leur région pour Montréal dans le but de poursuivre leur développement. Depuis, l'étudiant poursuit ses cours à distance. L'étudiante, elle, est inscrite au Collège de Rosemont.

«Nous avons pris une décision importante, explique Thierry Ferland. Nous étions habitués à notre "patelin" et à notre entraîneuse, qui nous a enseigné les bases de notre sport. À Montréal, c'est une autre dynamique. Nous nous entraînions seuls à Saint-Romuald. À Montréal, il y a plusieurs couples.»

Thierry Ferland et Lori-Ann Matte s'entraînent sous la supervision de Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro. Ce duo de patineurs représentera le Canada aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Pour l'entraîneuse, il s'agira d'une seconde participation aux Jeux, après ceux de Sotchi. «Kirsten et Michael sont comme un modèle concret pour nous, souligne Thierry Ferland. Nous sommes privilégiés. Nous nous inspirons de ce qu'ils font.»

Compte tenu de leur progression, les deux étudiants-athlètes voient grand. L'an prochain, ils passeront à la catégorie senior. «Les Jeux olympiques de 2022, on y pense, c'est sûr», affirme le patineur. Dans ce but, ils sont prêts à tous les sacrifices. Du lundi au vendredi, semaine après semaine, ils s'astreignent à cinq heures d'entraînement matinal sur la glace. Deux fois par semaine, ils ajoutent une heure et demie d'entraînement hors glace.

Le patinage artistique en couple ne laisse personne indifférent. Décrite à la fois comme un sport et comme un art, cette discipline fait un bel usage de la musique. Les adeptes présentent un étonnant enchaînement de figures, qu'il s'agisse de sauts, de pirouettes, de pas et de retournements, d'attitudes et de mouvements de transition, de portés et de spirales. Ce sport complexe se caractérise par d'harmonieuses chorégraphies synchronisées et combine à un haut niveau les notions de vitesse et d'équilibre. De toutes ces techniques parfaitement maîtrisées ressort une impression d'élégance et de fluidité. Dans le public, l'émotion est immanquablement au rendez-vous.

«Nous sommes jugés sur le contrôle, explique Thierry Ferland. Nous devons dégager une impression de facilité. Quand ma partenaire tourne et atterrit, quand je la porte au-dessus de moi, nous devons rendre ça facile. Nous devons aussi donner l'impression que tout s'enchaîne tout seul. Les transitions doivent paraître fluides.»

Thierry Ferland et Lori-Ann Matte ont le physique de l'emploi. Lui mesure 1,72 mètre et pèse 73 kilos. Elle mesure 1,5 mètre et pèse 47 kilos. «Lori-Ann est dans la moyenne des filles qui patinent en couple», indique-t-il. Les deux patineurs s'adonnent au patinage artistique depuis 14 ans. Les parents du garçon avaient inscrit leur fils au club de patinage local puisque c'était le seul moyen pour lui d'apprendre à patiner. «J'ai toujours aimé ça, dit-il, et je n'ai jamais arrêté. Au bout de deux ans, on m'a inscrit à des cours privés. Lorsque je voyais du patinage artistique à la télé, ou lorsque je regardais les plus vieux au club, je trouvais ce sport très beau. J'adore faire des sauts. Les triples sauts m'attirent vraiment, en particulier lorsque nous sommes côte à côte.»




Thierry-Ferland-et-Lori-Ann-Matte-01-credit-Danielle-Earl

Les deux étudiants-athlètes s'adonnent au patinage artistique depuis 14 ans.

Photo: Danielle Earl

Thierry-Ferland-et-Lori-Ann-Matte-02-credit-Danielle-Earl

Les deux patineurs seront, l'an prochain, dans la catégorie senior. « Les Jeux olympiques de 2022, on y pense, c'est sûr », affirme Thierry Ferland.

Photo: Danielle Earl

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!