Sports

De pied ferme

Les deux formations du Rouge et Or basketball entament leur saison régulière ce samedi au PEPS contre l’Université Concordia

Par : Véronique Laberge
C’est ce samedi 22 novembre qu’aura lieu les matchs d’ouverture des formations de basketball Rouge et Or. Pour l’occasion, les équipes de Concordia se présenteront au Grand Gymnase du PEPS à 18 h pour les dames et à 20 h chez les hommes. Après avoir disputé bon nombre de matchs préparatoires au cours de l’automne, les deux équipes locales sont d’attaque en vue de la saison régulière. La formation de Linda Marquis a disputé huit parties hors-concours dans le Massachusetts, à Toronto et ici même au PEPS. Elle a complété une fiche de cinq victoires et trois défaites.

Les hommes de leur côté ont rencontré des formations de la région d’Ottawa, du Maine et de Boston en plus d’accueillir des équipes de l’Ouest canadien et des Maritimes lors du Tournoi Rouge et Or en octobre. Au total, ils ont disputé dix rencontres préparatoires et n’en ont remporté que deux. Faire de son mieux en tout temps: voilà le mot d’ordre que l’entraîneure-chef Linda Marquis lance à ses joueuses cette saison. L’entraîneure, qui entame sa 24e saison à la tête du Rouge et Or, pourra se vanter d’avoir une formation des plus complètes. Des joueuses d’expérience et de talent brut s’amalgament pour résulter en une équipe du tonnerre.

Malgré la jeunesse de son alignement, Linda entreprend la saison avec confiance et excitation. «On est très rapides, on a beaucoup de talent et on a de la grandeur, mentionne-t-elle. Tout est là pour qu’on réussisse bien et si on fait du mieux qu’on peut à chaque fois, les résultats vont venir.» En accueillant six nouvelles étudiantes-athlètes, Linda Marquis devra adapter son système de jeu, ses tactiques et aussi son approche. «J’apprends à connaître les filles en tant que joueuses, mais aussi en tant que personnes. De match en match, je les lis mieux», explique-t-elle. Entourée d’assistantes de talent comme Monique Parent, qui est adjointe avec le Rouge et Or depuis 1989, et Sonia Ritchie, qui a dirigé les Dynamiques du Cégep Sainte-Foy durant treize ans, Linda aura toutes les ressources pour atteindre les plus hauts sommets.

Une dynamique différente 
L’équipe masculine de basketball Rouge et Or a vécu des changements inattendus au poste d’entraîneur-chef. Après avoir guidé les basketteurs de Laval durant neuf ans, Jacques Paiement a cédé la barre de la troupe à son fils, également prénommé Jacques, après avoir appris qu’il était affligé d’un cancer de la prostate. L’intérim sera également complété par les deux autres entraîneurs adjoints de l’équipe, Pascal Lehoux et Charles Fortier. Confiant, Jacques Paiement envisage de relever le défi au meilleur de ses capacités. «On va continuer avec la même philosophie qu’avant, dit-il. C’est certain que c’est un gros défi, mais je crois que les changements vont plus être sur la forme que le fond.»

L’entraîneur par intérim n’est pas un nouveau venu avec le Rouge et Or puisqu’il était entraîneur adjoint depuis six ans. «Les joueurs me connaissent déjà depuis leurs débuts universitaires et j’ai coaché plus de la moitié d’entre eux au collégial», explique celui qui est également l’entraîneur-chef des Dynamiques du Cégep Sainte-Foy pour une neuvième saison cette année. Selon Jacques Paiement, des changements tactiques devront être apportés. Le Rouge et Or a vu son joueur étoile Jean-Philippe Morin quitter au terme de la saison dernière. Il est certain que de perdre un joueur de centre de cette trempe modifie le système de jeu, mais selon Paiement, toute l’équipe y trouvera son compte. «C’est une grosse perte, par contre l’an dernier on n’avait pas que lui, souligne-t-il. Ça va permettre à d’autres de prendre plus de place et d’avoir plus de responsabilités.»

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!