Société

Vestiges mis au jour

L'exposition Carnet de fouilles, 40 ans à la découverte du palais d'Amathonte présente les fouilles archéologiques menées sur cet important site de l'île de Chypre

Par : Matthieu Dessureault
Les vestiges du palais d'Amathonte constituent un ensemble archéologique remarquable.
Les vestiges du palais d'Amathonte constituent un ensemble archéologique remarquable.
Des monuments majestueux, des rues, des sculptures, une colline avec vue sur la mer: ainsi peut-on imaginer Amathonte il y a près de 3 000 ans. Située sur l'île de Chypre, près de l'actuelle ville de Limassol, cette cité était un important carrefour culturel et commercial qui abritait un palais royal. Depuis 1975, des équipes d'archéologues fouillent les vestiges de ce site géré par l'École française d'Athènes. Jusqu'ici, elles ont mis au jour moult trésors, comme des fragments de bâtiments, des sculptures, des figurines en terre cuite et des objets en céramique.

Le professeur Thierry Petit, du Département des sciences historiques, s'est joint à l'aventure il y a 31 ans. Régulièrement, il se rend à Chypre avec ses étudiants pour poursuivre les fouilles. «Amathonte est une ville abandonnée en bord de mer; c'est immense! Le chantier du palais royal mesure environ 400 mètres carrés, soit peut-être le dixième de sa superficie totale si on pense que certains palais qui ont été entièrement fouillés font parfois un demi-hectare», dit-il pour illustrer l'ampleur de la chose.

Jusqu'au 1er octobre, ce chantier fait l'objet d'une exposition à la Bibliothèque de l'Université Laval. Préparée par des étudiants de l'Université de Rennes, où elle a été présentée en 2016, cette exposition jette un regard fascinant sur l'histoire des fouilles et la nature des découvertes. Son titre, Carnet de fouilles, 40 ans à la découverte du palais d'Amathonte, fait référence à cette méthode utilisée jadis par les archéologues pour prendre des notes sur les chantiers.

L'exposition réunit plusieurs photos, documents d'archives et artefacts. On y trouve aussi une reproduction 3D d'une stèle hathorique. La découverte de cette pièce en 1983 marque un jalon dans l'histoire des fouilles puisqu'elle a permis d'avancer l'hypothèse que le bâtiment situé tout près était le palais des rois d'Amathonte. D'une dimension d'environ 120 centimètres de haut et de 80 centimètres de large, la stèle représente la déesse Hathor, qui garantissait une protection divine au pouvoir royal.

Une sélection d'objets et de fragments issus de la collection chypriote de l'Université Laval est également présentée. «Quelques objets ont été trouvés au palais d'Amathonte, mais la plupart proviennent de missions antérieures effectuées au nord de l'île, explique Thierry Petit. C'est le professeur Jean Des Gagniers qui a constitué cette collection à des fins pédagogiques à la fin des années 60 et au début des années 70. Pour une collection universitaire, elle est absolument remarquable, et même exceptionnelle.»

Pour Thierry Petit, Amathonte est un creuset extraordinaire pour étudier le développement de l'identité chypriote. «Les fouilles permettent de mieux comprendre les influences culturelles et religieuses des peuples conquérants, en plus de donner une tout autre image de celle que l'on trouve dans les textes. Par exemple, on sait que la population d'Amathonte était fidèle au roi de Perse et hostile aux Grecs. Or, nous avons trouvé une énorme quantité de céramiques grecques au palais. Les rois d'Amathonte utilisaient cette vaisselle de luxe et importaient des vins grecs, même si Chypre produisait du vin, car ils voulaient se doter des meilleurs crus. Nous avons aussi trouvé des statues de personnages féminins drapés, ce qui est typiquement grec, alors que la ville était plutôt favorable aux Perses du point de vue politique.»

Dès juin, le professeur sera de retour sur l'île avec cinq étudiants, cette fois pour faire l'analyse d'artefacts. Ce projet de recherche couronne une série de dix campagnes de fouilles archéologiques menées ces dernières années.

L'exposition Carnet de fouilles, 40 ans à la découverte du palais d'Amathonte est présentée au 1er étage du pavillon Jean-Charles-Bonenfant, du 19 avril au 1er octobre. L'entrée est libre. Les heures d'ouverture de la Bibliothèque sont de 8 h à 23 h, du lundi au vendredi, et de 10 h à 17 h 30, les samedi et dimanche.




sculpture-credit-Ecole-francaise-d-Athenes-equipe-du-palais

Parmi les nombreux objets qui ont été trouvés, cette stèle hathorique polychrome proviendrait du palais royal.

Photo: École française d'Athènes, équipe du palais

Université Laval

2325, rue de l'Université
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone: 418 656-2131 1 877 785-2825

Demande d’information

Suivez nous!